Accueil Actualités Entreprise Jaguar redeviendra-t-elle britannique ?

Jaguar redeviendra-t-elle britannique ?

148
24
PARTAGER

Sir_anthony_bamfordAppelez ça le Fighting Spirit. Tout frais auréolé de ses records à répétition avec le cigare à mazout le plus rapide du monde, Sir Anthony Bamford (photo), le très british président de JCB vient de se déclarer publiquement candidat au rachat de Jaguar. Et avec quel panache: alors que Ford pense être obligé de faire un lot avec Land Rover, qui pète la forme, pour pouvoir se décharger du patraque félin, l’homme aux bulldozers jaunes se dit uniquement intéressé par Jaguar.

Son raisonnement, basé sur le succès du mode de fonctionnement de son entreprise familiale, est que Jaguar doit redevenir petit, et fidèle à ses traditions: out la X-Type, in la F-Type, petit roadster qui n’a malheureusement dépassé le stade du concept, et retour en piste, milieu naturel et obligatoire à la préservation de l’identité de la marque fondée par William Lyons, par ailleurs bon ami du père de Sir Bamford. Et on a tendance à le croire, étant donné que l’homme passe une bonne partie de son temps libre au volant de bolides essentiels, Ferrari 250 GTO ou Jaguar D Type, au hasard.

Quelle est la part de ces belles paroles due à l’euphorie du record de vitesse, l’histoire ne le dit pas. Mais on a entendu de pires professions de foi. Je vote Bamford.

Source: Inside Line via Autoblog.com
Crédit photo : JCB

Lire également:
Record pour le missile Diesel
Un Jaguar bien encombrant pour Ford

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Jaguar redeviendra-t-elle britannique ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fanporsche
Invité

Moi aussi je vote Bamford mais la question est : est-ce que c’est la meilleure solution de réduire la production, ne faudrait-il pas simplement virer les diesel et ne proposer que des voitures de 350ch minimum ?

Anonyme
Invité

Sans aller jusqu’a commencer la gamme à 350ch on peut faire des modèles avec une puissance « more than adequate », et virer les diesel. Ce serait déjà bien plus en adéquation avec le statut de Jaguar. quand aux volumes de prod je pense qu’il n’est pas obliger de diminuer, et qu’il peut se contenter d’améliorer et de pérenniser la race.

Joest
Invité
Personnelement, je garderais la gamme actuelle + la F-Type, mais avec une X-Type II à propulsion et nettement plus éloignée de la Mondeo. Ford est propriétaire de Jaguar depuis 1986, il aurait du développer la marque petit à petit, pour habituer la clientèle: d’abord une S-Type, puis une X-Type… Au lieu de ça, Jaguar passe du jour au lendemain de la monoculture XJ8 à une volonté de s’attaquer à BMW et Mercedes-Benz! C’était n’importe quoi! Aujourd’hui, Ford, ne peut pas avancer avec Volvo, Jaguar, Land Rover et Aston Martin qui se canabalisent sur plusieurs modèles (sans parler de la concurrence… Lire la suite >>
Laurent
Invité

Le problème n’est pas de faire des autos de 350ch minimum.
La vraie noblesse n’est pas dans le chiffre.
Tout est une question d’esprit.

Et les sentiments qu’expriment Sir Bamford correspondent tout à fait à l’image qui s’accorderait au pédigrée de Jaguar.

Puisse cet engouement être plus qu’une bravade et aboutir à une belle aventure !
Ce gars me rappelle étonnament un certain Ferruccio de part son métier et sa volonté, pas vous ?

Sir Bamford je vous encourage de tous mes voeux !

gregoire1fr
Invité
n’empeche, vu la compétence du mec, il serait bien fichu de réussir son pari. surtout que le haut de gamme jaguar, la XJ et la XK, sont basé sur des chassis aluminium qui sont réserver a cette seul marque et qui ne sont pas partager avec les autres marques tels lincoln et volvo. a partir de la, rajouter quelque élément a la gamme serait bénéfique si elle était dirigé par un homme comme Sir Bamford. En plus, vu que jaguar plombe les comptes de Ford et coute plus qu’il ne rapporte, la cession pour une somme modique serait profitable pour… Lire la suite >>
wpDiscuz