Accueil Assurance Vendre son âme aux …. assureurs

Vendre son âme aux …. assureurs

104
15
PARTAGER

Payasyoudrive_2 Il fait parfois bon vivre en France. Mais pour combien de temps ? Les lois sur les libertés individuelles sont du genre assez protectrices et refusent encore aujourd’hui que des systèmes déjà en vigueur dans certains pays très libéraux ne viennent jeter un oeil sur nos us et coutumes les plus privés. Ainsi le "pay as you drive" fait actuellement florès aux USA, en Angleterre mais aussi en Italie et au Moyent Orient. Contre réduction sonnante et trébuchante, les assurances adeptes du genre vous "greffent" un GPS et une boîte noire qui épient chacun de vos faits et gestes afin de calculer au plus juste vos primes d’assurances. Toutes les études montrent malheureusement que ce système devrait se répandre à la vitesse d’une transmission de radar automatique ! Qui lui fut accepté par la CNIL !

Les Echos relatant l’étude réalisée par Forrester Research nous indiquent qu’une fois les GPS et ‘mouchards’ installés sur votre auto, votre compagnie d’assurance reçoit tous les mois un relevé complet, détaillé et précis de vos déplacements. Vitesse et trajet sont connus et les fautes commises révelées à postériori (forcément) ou votre type de conduite sont interprétés par l’assureur qui peut alors moduler sa prime en conséquence.

La CNIL, conformément aux lois en vigueur en France, a déjà refusé aux compagnies MMA-MAAF l’application d’un système ‘pay as you drive’ en Novembre 2005. L’Espagne, la Finlande sont également réfractaires à ces ‘Big Brothers’ en puissance, pernicieusement justifiés par des appâts financiers.

Combien de temps…

Source: via CCFA

Article précédentSurfez en Lamborghini
Article suivantBMW 335i : coupé sportif
Doctorant à l’université de Provence (Aix-Marseille I), Thomas Rabino, né en 1980, est spécialiste de la Résistance française et de la civilisation américaine. Son mémoire de maîtrise, André Girard et le réseau Carte, une Résistance à contre-courant, a été primé en 2004 par le concours Marcel Paul de la recherche universitaire. Ses travaux, intitulés Le Réseau Carte, histoire d’un réseau de la Résistance antiallemand, antigaulliste, anticommuniste et anticollaborationniste, ont été publiés chez Perrin en 2008, un ouvrage récompensé par la remise du Prix Joseph Guiran 2008 de l’Académie d’Aix-en-provence et élu, en juin 2008, Grand livre du mois du Club Histoire. Il a contribué au Dictionnaire historique de la Résistance paru chez Robert Laffont en 2006, et participe, en tant que critique littéraire et journaliste, au magazine Histoire(s) de la Dernière Guerre. En 2010, il rédige un article pour un ouvrage collectif publié chez CNRS Editions, La violence dans tous ses états. Le second volet de ses recherches est orienté sur les Etats-Unis et leur rapport à la guerre, comme en témoigne sa participation au n°155 de la revue Le Débat (Gallimard), qui a publié son article « Obama et la culture de guerre américaine », inclus par la bibliothèque de Sciences Po Paris dans sa sélection mensuelle, recommandé par le club de réflexion Politique autrement, rapporté favorablement sur France Culture par Alain-Gérard Slama dans sa chronique matinale, et cité au cours de l’émission « Là-bas, si j’y suis », sur France Inter. Thomas Rabino prépare actuellement un essai à paraître sur le même thème, et pilote le projet de création du musée Jean Moulin de Saint-Andiol, village des Bouches-du-Rhône qui fut le berceau familial du grand résistant.

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Vendre son âme aux …. assureurs"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Joest
Invité

Connaissant les assureurs, ils prévoient davantage des surprimes pour les gros rouleurs que des réduction pour les petits rouleurs…

J’avais fait le tour des assureurs et l’un d’eux a refusé de m’assurer au motif que j’avais eu un accident dans les 18 derniers mois… Alors que je n’étais pas responsable! Je fais quoi maintenant, je pose un écriteau: « Merci de ne pas me rentrer dedans »????

C.
Invité

crapules!
Si c’est pour en arriver là je fous le camp élever des chèvres dans les montagnes au Pérou, là il sera peut être possible de faire un pas sans que quelqu’un vous suive sur son ordinateur.

firecracker
Invité

Un jour beni viendra ou l’abattage d’assureur suivant quotas sera autorisé et là je me mettrait surement a la chasse…

ps: Ceci n’est qu’une blague mais y a largement plus barge et plus serieux que moi.

C.
Invité

Je tiens à préciser que pour ma part aussi il s’agissait d’une blague puisqu’il semble que certains pensent le contraire.

Joest
Invité

Moi, en revanche, je ne blaguais pas! Surprime à tout bout de champ, hotline injoignable, garagistes agréés qui sont autant de branques…

C’est à croire qu’en cas d’accident, il vaut mieux se barrer sans remplir de constat… Même si vous êtes la victime!

wpDiscuz