Accueil Cabriolet Mercedes SL 500: Just cruisin’! (2)

Mercedes SL 500: Just cruisin’! (2)

193
18
PARTAGER

Mercedes_sl_500_home
Cest lété, les demoiselles sont de sortie sous leur meilleur jour, pour le plus grand bonheur de la gent masculine. Branle-bas de combat pour nous les hommes, il va falloir user de charme et daccessoires en tout genre pour espérer décrocher un rendez-vous avec lune de ces belles plantes qui arpentent les plages bondées de Paris-plage. En fait, un simple regard serait déjà un motif de satisfaction pour beaucoup

Lunettes type « ils de mouche » sur le nez, T-shirt bien ajusté, jean tendance, chaine de 12 kilos autour du cou, et chewing-gum en bouche, je pense avoir le look idéal pour arriver à mes fins ! Seulement voilà, au volant de ma Ford Escort cabriolet pétaradante – acquise dimanche dernier sur le parking du supermarché local – même avec mon style prometteur, rien à faire, fiasco total !

Mercedes_sl_500_back
Seule solution, rouler au volant dune auto un peu plus en adéquation avec les exigences de ces dames. Le Roadster SL 500 parait être un véhicule idéal Lappréciation dun design étant toujours subjective, certains percevront sa ligne plutôt banale, alors que dautres la trouveront classe à souhait. Toujours est-il que lauto ne semble pas laisser indifférent les passants, et surtout, les passantes aux interrogations multiples sur lorigine de ma supposée fortune

Mercedes_sl_500_toit_coffre
A la recherche de mon premier rendez-vous, je suis interpellé par un groupe de jeunes hommes : « Ouahou ! Classe la caisse. Cest la nouvelle ? Cest un V8 ? Elle coûte combien celle-là ?» OK, donc on se fait bien remarquer au volant de cette Mercedes. Histoire dattiser la curiosité des autres automobilistes, au feu rouge, je leur laisse apprécier la cinématique simple du toit en phase de rangement. Opération qui ne sapprécie quà larrêt. Du classique, le haut du toit vient se ranger par-dessus la lunette arrière dans la malle, le tout assez rapidement. Un modèle du genre, puisque Mercedes fut lun des précurseurs du système, depuis lapparition des coupés-cabriolets modernes.

Mercedes_sl_500_interior
En configuration coupé, la tête est à proximité du toit vitré pour les personnes de taille moyenne haute, ce qui nest pas franchement agréable. Pour être plus à laise, il faudra donc privilégier une position de conduite plutôt basse. Cela dit, lassise s’ajuste au millimètre grâce aux réglages multiples, tout comme le volant. Installé dans le siège moelleux de cuir ventilé, ce roadster SL 500 se révèle être un exemple de confort, renforcé par la souplesse du V8 de 388ch, couplé à la boite 7G-tronic qui passe les rapports automatiquement tout en douceur. Hormis la consommation qui atteint des sommets (entre 18 et 20 litres) dans les embouteillages, la ville ne lui fait franchement pas peur, le cocon hyper confortable de son habitacle aidant à supporter les inévitables bouchons parisiens. Même garer cet engin large d1.82m et long de 4.53m est un jeu denfants, les radars aidant évidemment.

Aucune demoiselle nayant succombé à mon charme naturel combiné à celui de la ligne de ce SL 500, cest un peu énervé que je quitte la capitale pour la paisible région Bourgogne. Après tout, si jai emprunté ce Roadster SL 500, cest pour rouler, pas pour me pavaner au volant dune auto à 114 000 en plein Paris, nest-ce pas ?
A lire également: Mercedes SL 500 Just cruisin’ (1)

Mercedes_sl_500_toit_siege
Mercedes_sl_500_7gtronic

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Mercedes SL 500: Just cruisin’! (2)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Elisa
Invité
« Après tout, si jai emprunté ce Roadster SL 500, cest pour rouler, pas pour me pavaner au volant dune auto à 114 000 en plein Paris, nest-ce pas ? » effectivement si tu as besoin de tout cet attirail pour avoir un seul regard vers toi … ca serait pour le mois inquietant , tout de même … un lifting couterait moins cher … enfin ça depend toujours de ce qu’on recherche , je croyais qu’une voiture ca servait en autre : . à se déplacer . à vehiculer des gens et des « objets » enfin ,j’ai du me tromper … déformation… Lire la suite >>
Otokar
Invité

Humour humour Elisa…

mick95
Invité

Si on suit cette logique profondément analytique on s’étonnera également de l’existence d’un phénomène et d’une industrie qu’on appelle « mode » ( en effet, les vêtements servent à proteger le corps des éléments)

Dans le même ordre d’idée, on ne peut être surpris par l’existence d’un étrange phénomène qu’on nomme « gastronomie » (les aliments servant à assurer le bon fonctionnement des divers organes du corps humain)

Elisa
Invité

Humour certes, mais parfois la boutade me monte au nez .. lourdeur d’estomac peut-etre …. 🙂

Elisa
Invité

Ah la boutade , specialité de Dijon : cqfd !!!!
Désolée – c’est -aussi – de l’humour .

wpDiscuz