Accueil Divers L’Amilcar du 3eme millénaire

L’Amilcar du 3eme millénaire

147
10
PARTAGER

Amilcar2 Nous vous avions déjà entretenu des vélléités "réanimatoires" de la société Carl qui avec l’aide de l’entreprise Technicon Design souhaitait faire revivre la marque disparue Amilcar. Si l’apparente bonne finition de l’engin laisse supposer un savoir-faire certain, on se demande comment une telle entreprise sera viable dans notre beau pays autophobe et ultra administratif. Pour l’instant soyons heureux simplement du désir déjà assez poussé de quelques idéalistes automobiles qui nous donnent à admirer un objet aux caractéristiques gouleyantes. Le reste n’appartient plus au rêve.

Amilcar1_1 La présentation du bébé a eu lieu sous les caméras de FR3 Normandie puisque la société Carl qui construit l’engin est basée à Alençon. La vidéo du reportage est disponible en cliquant ici.

Ce roadster biplace dans la lignée esthétique d’un Plymouth Prowler est en fait plus proche de la philosophie Chapmanienne puisque l’engin propose 250ch pour un poids de 650 kg. Les sensations s’annoncent plus proches de celles prodiguées par une Caterham ou une Lotus Elise 1ere génération que du mastodonte américain singeant les hot-rods des fifties.

Si la "spec sheet" pourra mettre en appétit les amateurs de pilotage, on ne peut pas dire que les amilcaristes purs et durs seront renversés de bonheur à la vue d’une auto qui n’a d’Amilcar que le badge. Mais admettons aussi qu’il est bien difficile de savoir à quoi pourrait ressembler une auto dont la marque s’est éteinte voici un demi-siècle. Les adorateurs des engins de cette époque ne seront jamais convaincus par un quelconque projet moderne. Question de génération.

La présentation officielle sera faite en Septembre lors du Mondial de Paris.

Un très grand merci au trio de lecteurs avisés, Mémo, Poubelovitch et Laurent pour avoir suivi l’affaire d’aussi près.

Lire également: Volvo T6: chaude suédoise
                         a.d Tramontana
                        

Amilcar_1Amilcar1 

Source Cercle Pegase Amilcar

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "L’Amilcar du 3eme millénaire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Elisa
Invité

Aprés vérif , c’est bien ce qui me semblait …. l’Amilcar pour moi , c’est surtout cela

http://perso.wanadoo.fr/helenbazar/soviets1.htm

A en laisser Tintin quelques-uns ?

Poubelovitch
Invité

La voiture fun et légère doit être une question de climat et de latitude (toute l’industrie kit-car et autres britannique, Alpine, Amilcar-2, Vertigo, Donkervoort…). Curieux!

Bon, j’adhère dorénavant (observant un peu mieux l’arrière) au commentaire un peu plus abrupte de Laurent.
voir au:
https://www.leblogauto.com/2006/02/la_renaissance_.html

Panama
Invité

Amilcar était un constructeur de voitures légères avec un petit moteur. Une sorte de Lotus avant l’heure quoi.
Amilcar aurait sans doute beaucoup aimé feu la très regrétée Smart Roadster : petit moteur, légère, des sensations de perf’… décoiffantes.

Et voilà encore un proto 250 cv !! C’est le minimum qu’il faut pour faire parler de soi ?

Et puis comme c’est laid.

max
Invité

belle voiture sauf la partie arrière qu’il n’auraient pas du carrénée.

Wouhou
Invité

Oui, l’arriere carréné est de trop à mon goût. Mais alors, il faut se tourner vers un producteur australien (ou néo zélandais), ELFIN, qui fait une Clubman de toute beauté avec un V8 Holden de 400ch, qui est, je crois, l’ancien moteur de la Corvette. Attention, lifting en vu à l’accélération !

wpDiscuz