Accueil Essais Essai nouvelle Mercedes E420 CDi

Essai nouvelle Mercedes E420 CDi

371
7
PARTAGER

Dsc_0185_1Aucun doute, Mercedes sait recevoir, et il vrai que lors de la présentation internationale de la nouvelle classe E à Munich, la marque à l’étoile s’est montré à la hauteur de sa réputation. Mais de la qualité de l’accueil, nous y reviendrons peut-être plus tard. Parlons plutôt de celle qui était la star de ces deux jours d’essai. Avec 30% des parts de son marché, cette nouvelle version de LA berline Mercedes se devait d’être meilleure sans pour autant dépayser ses clients les plus fidèles. Notre premier choix s’est porté sur la E420 CDi à moteur V8 Diesel biturbo de 314 chevaux.

Dsc_0178Au niveau de l’esthétique, les changements sont plutôt minimes, juste quelques petites retouches. A l’avant, l’intégration des feux de brouillard a été revue, et pour être honnête, je ne suis pas particulièrement concquis. A l’arrière, le liseret chrome au dessus de la plaque d’immatriculation est plus large, et les blocs optiques sont différents, avec des feux de recul et clignotants plus imposants. Notre véhicule d’essai était équipé d’une double sortie d’échappement de part et d’autre du spoiler arrière, comme sur une CLS mais beaucoup moins bien intégré à mes yeux.

Les plus gros changements sont, la refonte des suspensions avec l’adaptation de la dernière génération du « Airmatic DC », une nouvelle direction « Direct control » plus direct comme vous l’aurez deviné, mais aussi le nouveau système d’éclairage intelligent « ILS » qui s’adapte aux conditions météorologiques notamment, et enfin l’adoption du système de sécurité « Pre-Safe » cher à Mercedes apparu sur la Classe S.
Arrêtons-nous rapidement sur ce dernier, qui via une multitude de capteurs, détectera une situation critique, et en vue du choc resserera toutes les ceintures, remontera toutes les vitres pour une meilleure action des airbags rideaux notamment. En terme de technologie embarquée, le freinage encore plus performant n’est pas en reste. Il est désormais couplé à l’ Adaptive Brake, qui fait clignoter les feux de stop en adéquation avec la puissance du freinage, avant l’allumage des feux de détresse. Cela réduirait considérablement le temps de réaction des véhicules suiveurs, afin de minimiser le risque de choc par l’arrière.

Dsc_0074_1Si vous étiez un adepte du confort de l’ancienne, aucun souci, rien à changer de ce côté. L’équipement intérieur de notre véhicule était complet, du régulateur à radar « Distronic », au système « Command GPS », en passant pas les sièges ventilés équipés du sympathique système « Dynamic » qui gonfle les côtés en virage pour mieux vous maintenir.

Sur autoroute, le comportement est royal, le V8 biturbo diesel répondant à chaque sollicitation si nécessaire. Les reprises sont impressionnantes, d’où ce sentiment d’avoir une énorme réserve de puissance sous le pied. Couplé à la boite 7G-tronic, vous pourrez « squatter » les files de gauche des Autobahn à des vitesses élevées, sans pour autant être gêné par quelques bruits aérodynamiques en maintenant une consommation raisonnable grâce au 7ème rapport.

Les petites routes des pré-alpes, par ailleurs très jolies, nous ont permis de mettre à mal le chassis, notamment en mode Sport. Si le roulis est largement compensé, difficile de faire oublier les 1900 kilos de la bête lors des passages en courbe, malgré des relances très énergiques en sortie. L’intervention de l’ESP est évidente, et s’avère franchement nécessaire, une embardé non voulue arrivant très vite. Les chiffres des performances sont plus qu’honorables, le sprint du 0 à 100km/h étant abattu en 6.1s! La vitesse maxi s’établit à 250km/h, limitée électroniquement.

Puissante, rassurante et confortable, mais pas vraiment sportive, les clients fidèles qui comptaient troquer l’ancienne version pour la nouvelle ne devraient pas hésiter longtemps, les principales qualités qui ont fait le succès de la classe E se retrouvant dans cette inédite mouture.

Quelques chiffres:

  • Moteur: V8 Diesel biturbo 314 chevaux
  • Couple maxi: 730 Nm à 2200 tr/min
  • 0 à 100km/h: 6,1 secondes (vitesse maxi 250km/h auto-limitée)
  • Conso urbain / extra urbain / mixte: 13.2l / 7l / 9.3l
  • Réservoir: 80l
  • Poids: 1910kg
  • Prix: + de 80 000 euros

A lire également: Essai Mercedes CLS 320CDi

Dsc_0176Dsc_0201_1

Dsc_0195

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Essai nouvelle Mercedes E420 CDi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Meyer
Invité

Divine cette nouvelle Classe E!
Son moteur est tout aussi digne d’éloges!

cricri
Invité

moi aussi j apprecie beaucoup cette auto
j aime beaucoup le dessin des jantes
le prix par contre………..
je trouve ca super cher quand meme

marco;)
Invité

trés bonne auto c’est sure !
Mais le restylage fait un peu « cheap » 🙁
Quand aux jantes, elles sont magnifiques mais vraiment trop copiées sur celle d’une certaine BMW M3 (Option jantes 19′)…

Coté équipement je crois que l’on peut pas en rajouter plus 😉 C’est sans doute pour ca les 1900kgs !

A3
Invité
– Classe A, une merde royale citadine, badgée à l’étoile alors que ne le mérite pas du tout ni du coté look, ni finition… La compétition la bouffe sans difficulté – Classe B, une sorte de classe C écrasée et bombée. Ni look, ni finition… Une tortue bourgeoise, dont le prix est ridiculement haut. La compétition n’en fait qu’une bouchée aussi. – Classe C, bon, là, ça mérite au moins l’étoile. Une excellente voiture, quoique la série 3 a été, est et sera toujours meilleure. Une voiture digne de renom. – Classe E, pour moi la berline la plus moche… Lire la suite >>
réponce a A3
Invité

bonjour a3.tu m’a l’air d’un très très bon.
peus tu nous faire part de commentaires ayant un interet quelconques? ou au moins étayer ce que tu avance avec quelques arguments?
tu me sembles assez peu objectif…la rancoeur (ou la jalousie?) se seraient elles emparer de toi?

wpDiscuz