Accueil Actualités Entreprise Le diesel en bout de course ?

Le diesel en bout de course ?

243
76
PARTAGER

Rudolf_diesel Les constructeurs, plus précisément leurs motoristes, décompressent après l’entrée en vigueur de la norme Euro IV au 1er Janvier 2006 (-50% d’emissions). Pour y satisfaire, le neurone a transpiré comme jamais et l’argent a coulé à flot pour alimenter la recherche. Ce sont encore les diesels qui ont bénéficié de la plus grosse part puisque ce type de motorisation représente aujourd’hui 50 % des achats en Europe et près de 70% en France. Prisonniers de la tendance qu’ils ont contribué eux même à développer, les constructeurs refont les comptes. Le diesel, c’est trop cher.

Ce n’est pas moi qui le dit mais bien les ingénieurs de Renault qui s’inquiètent ouvertement de l’écart de coût de revient grandissant entre les moteurs diesel et essence. "Il pose problème". disent ils. "Les systèmes de dépollution des moteur à gazole sont de plus en plus compliqués et chers à fabriquer. Le surcoût facturé au client est déjà de 1500 euros et les futures normes Euro V de 2010 ne vont pas arranger les choses".

Même si sa moindre consommation (de 15 à 20 %) comparé à un essence équivalent lui permet de garder la tête sur le plan des émissions au km, un diesel pollue naturellement plus qu’un essence.

De plus, la part du diesel commence à décroitre légèrement en Europe.

Anecdotique en France (-0.1%), les chiffres font pourtant état de la première baisse après des années de hausse à 4 ou 5 %. Accident de parcours ou inversement de tendance ?
En Allemagne, la part du diesel est tombé à 42% (- 2 points) et en Autriche, à 64.7% soit un recul de 6 points. Pourtant là bas, comme en France d’ailleurs, le prix du gazole est inférieur à celui de l’essence.

Au moment où le choix des énergies du futur se prépare, où les hybrides thermiques/électriques n’offrent comme perspective qu’un coût de fabrication encore plus exorbitant (un diesel hybride est une hérésie sur ce point d’ailleurs), le retour vers le moteur à essence s’annonce comme une perspective de transition probable.

Qui a dit "youpi" ?

Lire également: Nouvelle Honda Civic Hybrid
                         L’union de synthèse
                         Renault Clio Hi-Flex
                         Une Avalanche de bonnes nouvelles chez Chevrolet

source: La Tribune

Poster un Commentaire

76 Commentaires sur "Le diesel en bout de course ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Orni
Invité

Moi !

Virer moi ces saloperies de Diesel qui poluent notre athmosphere tant par leurs emissions que leur bruit et que leur manque de brio et de classe.

Amine M
Invité

Youpi!

Amine M
Invité
J’ai eu l’occasion, en Avril 2005, de faire quelques 100km a bord d’une Focus avec Gunnar Hermann, Directeur du segment C chez Ford. Nous avions abordé beaucoup de sujets, notamment les moteurs diesel developés en commun avec PSA, les différences entre les moteurs etc. A la fin, je lui ai posé la question quant à la compétitivité du Diesel a court et à moyen terme et quels sont les avis chez Ford et ailleurs, il m’avait répondu qu’il sera très difficile pour tout le monde d’avoir des moteurs Diesel compétitifs avec l’avenement des normes Euro 5, les surcoûts de dévelopement… Lire la suite >>
Elisa
Invité

s’il n’y avait que l’avenir du Diesel …. 😉

foZ
Invité

C’est parceque le diesel n’a pas d’avenir que Audi et Peugeot dès l’année prochaine mise sur ce type de carburant en compétition… ironie pour ceux qui n’auraient pas compris 🙂

wpDiscuz