Accueil Ariel Les lauriers de sa majesté

Les lauriers de sa majesté

115
12
PARTAGER

Saunders Pendant qu’en France, les honneurs pleuvent sur Sébastien Loeb, l’Angleterre, à travers son Royal Automobile Club, honore un grand homme de l’automobile. Ne cherchez pas chez les "cost-killers" ou les pilotes, ni même chez les patrons de F1 puisque les lauriers ceinturent la tête de Simon Saunders. Qui ça ? Les membres éminents de l’institution britannique qualifient sa contribution à l’automobile de sérieuse et novatrice et loue son esprit d’initiative exemplaire. Simon Saunders mérite donc la très honorable "Simms medal" (du nom du fondateur du RAC) pour avoir créé et développé…l’Ariel Atom. L’Angleterre c’est vraiment une autre culture.

D’après le comité, l’Ariel Atom représente une des automobiles les plus excitantes jamais créées, une voiture construite pour la performance pure.

Ariel_atom2 Une Ariel Atom est l’anti-thèse de l’auto moderne. Pas de porte, de pare-brise, pas de toit, seulement du frisson garanti pour les proprétaires. La voiture ne tente pas vainement de recréer une énième réplique de Lotus Seven mais reprend la philosophie du Light is Right pour en donner une interprétation toute personnelle. C’est en cela que Simon Saunders a séduit les juges.

L’Atom est capable de concurrencer quelques prestigieuses reines de la route comme les Ferrari 550 ou encore des Porsche 911 Turbo.

Saunders est forcément ravi, lui qui rappelle qu’ Ariel est artisanale et n’a pas les moyens de promouvoir son produit autrement que par les cris de satisfaction des propriétaires exaltés.

God Save the Queen

Lire également : Ariel Atom II
                          Ariel lessive
                          Brooke Double R

Ariel_atom_1

source Piston heads

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Les lauriers de sa majesté"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
shamal
Invité

Pour une fois, je ne vais pas me plaindre du manque de créativité dans l’univers de l’automobile…
L’Ariel Atom est pour moi un chef d’oeuvre à contre courant de la « philosophie » automobile actuelle: elle est tellement extrême, sans compromis…et esthétiquement c’est vraiment une oeuvre moderne, actuelle, avec sa caisse tubulaire qui rappelle la légèreté de passerelles suspendues…
Bravo Mister Saunders pour le panache et le brio de votre création…

Jean
Invité

Joli joujou, mais cette affirmation d’antithèse ne tient pas: cette réalisation n’est qu’une affirmation/glorification de l’individualisme, celui qui encombre de plus en plus les routes.

el mexicano
Invité
Il est indeniable que l’Ariel Atom encombre de plus en plus les routes francaises dans la mesure elle n’est pas homologue dans cette belle contree. Au dela cette remarque d’humeur et de mauvaise foi complete je le reconnais, il me semble qu’on parle ici d’antithese de la production automobile contemporaine et non du concept meme d’automobile qui se veut presque par diesel individualiste. Sinon on s’oriente plus vers le bus ou le train voire le multipla. Ca partait pourtant bien : »Joujou », tout a fait: l’Atom est un joujou jusqu’au boutiste, a l’inverse de tant de deplacoirs modernes hypertrophies, sans ame,… Lire la suite >>
Wouhou
Invité

« Joli joujou, mais cette affirmation d’antithèse ne tient pas: cette réalisation n’est qu’une affirmation/glorification de l’individualisme, celui qui encombre de plus en plus les routes. »

Ah ? Et les monospaces alors, c’est un « acte citoyen afirmant le partage et les vertues des valeurs familiales » ? Non, sérieusement, l’Atom n’est pas une voiture. C’est plus que cela : c’est un engin pour se faire plaisir, pas exactement u moyen commode pour relier deux points sur une carte. Le plaisir automobile, notion en péril en France.

Si l’individualisme se résume à l’Atom, alors vive l’individualisme !

HC
Invité

Je préfère l’individualisme d’une voiture de 500kg à celui d’un 4×4 de 2 tonnes ou même dune citadine de 1200kg !

wpDiscuz