Accueil Hybrides PSA met de l’Hybride dans ses HDi

PSA met de l’Hybride dans ses HDi

153
37
PARTAGER

Hybride_diesel
La mode mais surtout l’avenir est dans les énergies alternatives et les véhicules hybrides. Les solutions techniques et les nouveaux carburants sont autant de pistes que tous les constructeurs et énergistes explorent aujourd’hui. Le Groupe PSA se devait donc de proposer une alternative dans ce domaine, sentant bien la demande du public mise en exergue également par l’explosion des prix des carburants et la proche pénurie des énergies traditionnelles. L’annonce avait déjà été faite en début de ce mois.
PSA présentait donc aujourd’hui à la presse sa nouvelle armes pour répondre au prochain défis énergétiques : l’hybride HDi.

Avec la 307 et la C4 hybride HDi, le groupe à choisi de porter ses
efforts sur le mariage de l’électrique et du diesel. En effet, pour
Yves Rouaux, responsable produits inovation à la direction stratégie
produit groupe, en parlant du marché européen : « Le marché des hybrides
ny existe pas aujourdhui et les conditions pour voir décoller
les ventes des hybrides essence ne sont actuellement pas
remplies. » Exit l’essence et
bienvenue le diesel et la technologie hybride parallèle dans laquelle
le moteur thermique sert à déplacer le véhicule et le moteur électrique
lui est chargé de récupérer l’énergie cinétique de la voiture et de
gérer les vitesses basses pour lesquelles le moteur thermique est peu
efficace. Jusqu’ici rien de très original.
Plus innovant, le mariage
de l’HDi et de l’électrique. Selon les études de PSA, la consommation
d’une voiture hybride essence est sensiblement identique à celle d’un
modèle thermique diesel avec un gain d’émission de CO2 de seulement
10%. De plus, le coût d’un véhicule hybride essence est très largement
supérieur à celui d’un véhicule diesel.
D’autre part, notre vieux
continent préfère les voitures diesel puisque une voiture sur deux
roule au diesel, en Franc on atteint même les 70%.
Le pari de PSA
est donc de répondre à une véritable attente en misant sur une rupture
en matière de consommation : allier la souplesse de l’électrique en
cycle urbain au rendement des moteurs diesels.
Mais ne rêvez pas
trop, vous n’êtes pas encore prêt à rouler en hybride diesel. En effet,
les coûts de production sont encore bien trop important pour envisager
une offre commerciale sur ce type de modèle. Comme le dit PSA :  »
Toutefois, la promesse apportée par la présentation dHybride HDi ne se
réalisera que si le surcoût de cette technologie peut être réduit »

Quelles sont donc les caractéristiques techniques de ces deux démonstrateurs ? Revue de détail.

VÉHICULE
Plate-forme Citroën C4 et Peugeot 307 Hybride HDi
Masse totale à vide 1 390 kg
Dont – masse de lHybridation seule 110 kg
Capacité réservoir 60 litres
Freins Système hydraulique conventionnel et freinage
récupératif par moteur électrique. Pilotage électronique des 2 systèmes de façon combinée, pour optimiser la récupération dénergie.

MOTEUR THERMIQUE
Type : Diesel 1,6 litre turbo
4 cylindres en ligne en position transversale AV
66 kW à 4 000 tr/min – 215 Nm à 1 750 tr/min
Démarrage par Alterno-démarreur réversible (système Stop & Start)

MOTEUR ÉLECTRIQUE
Type : Synchrone à aimants permanents
16 kW (22 Ch) en continu, couple de 80 Nm
23 kW ( 32 Ch) en puissance de crête, couple maxi de 130 Nm

BATTERIE HAUTE TENSION
Type Nickel-métal hydrure.
Tension nominale 288 Volts.
Capacité 6,5 Ah.
Autonomie du véhicule en mode électrique 5 km

TRANSMISSION
Type boîte de vitesses manuelle pilotée
Nombre de rapports 6

PERFORMANCES ET
CONSOMMATIONS DHYBRIDE HDi

Performanceshybride

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "PSA met de l’Hybride dans ses HDi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
frodon81
Invité

Dommage que la C4 ne soit pas prochainement disponible à la vente avec ce système hybride… d’ici là Toyota aura encore pris de l’avance

SKD
Invité

« …le moteur thermique sert à déplacer le véhicule et le moteur thermique lui est chargé de récupérer l’énergie cinétique de la voiture et de gérer les vitesses basses pour lesquelles le moteur thermique est peu efficace. Jusqu’ici rien de très original… »

je crois qu’il y a un « moteur thermique  » de trop dans le texte non????

Laurent
Invité
Le tableau comparatif de nos amis de PSA n’est pas flatteur… Si l’hybride marche comme la HDI 110, voire, accélère moins fort, c’est sûr que le surcoût risque d’être rédhibitoire. Pourquoi ne pas utiliser dès le départ le 1.6l 110 au lieu du 90 ? Déjà la comparaison se ferait avec une version 2.0l, plus lourde et plus chère. L’hybride s’en sortirait mieux dans ces conditions. En plus le marché des gros rouleurs et des flottes d’entreprises serait plus réceptif à ce niveau de gamme à mon avis. Mais bon il ne s’agit que d’une auto de présentation, pas d’un… Lire la suite >>
bernard fournol
Invité

Les 100 millions promis par le ministère de l’environnement rendent subitement la technologie hybride intéréssante aux yeux de Jean Martin Folz…Avec 90g de CO2 par km, comparé aux 80 d’un vieille Honda Insight de 6 ans d’âge, ces prototypes n’ont rien de révolutionnaires…

lolo
Invité

Y a t il eu des « vrais » essais comparatifs entre un modèle « hybride » et son équivalent « classique », en condition d’usage normal ( petits trajets urbain, long trajet routier…), et avec des performances égales ( vitesses moyennes, acccélérations , en charge, à vide…) Car , à ce jour, à part les données constructeurs, toujours très « optimistes », c’et un peu flou …

wpDiscuz