Accueil Sport auto GP de Suzuka: analyse technique

GP de Suzuka: analyse technique

55
8
PARTAGER

Renault_pitch_sensorsVoici une analyse technique post GP "courtesy of Formula 1.com" qui dévoile certaines technologies de pointe utilisées par les équipes pour grapiller les centièmes tant nécéssaires à la victoire.

Renault (dessin ci-contre) a, durant les essais, utilisé des capteurs laser sous le wishbone de la suspension avant  pour calculer les variations de pitch (mouvement vertical de la suspension) sur un tour. Le but est de comparer ces variations un utilisant des set-ups (règlages chassis) différents pour choisir au final celui au pitch le plus faible. Les moins jeunes d’entre nous se rappelleront peut-être les conseils de Jackie Stewart à ce sujet: pour être rapide, il faut minimiser les transferts de masse en appui et les torsions de chassis, en clair il faut être coulé. En 1992, Williams lançait la suspension active qui prenait cela en charge et offrait le titre à Nigel Mansell sur un plateau tellement l’avantage sur la concurrence était énorme. La F1 a beau évoluer, les préceptes de base sont toujours les mêmes et c’est rassurant.

BAR a profité de son rachat par Honda pour utiliser des étriers de frein Akebono (Honda) plus lègers que les Alco utilisés depuis deux ans. Jarno Trulli emet certainement un doute quant à leur efficacité.

Toyota est arrivé avec la version B de la TF105 avec comme particularité principale les wishbones de suspension avant qui sont connectés sur la partie inférieure du chassis permettant une meilleure aerodynamique et un meilleur controle dynamique du train avant. La rumeur court que Honda s’interesserait à ce developpement pour la voiture de Sato.

La McLaren MP4-20 toujours aussi efficace continue à affiner sa ligne autour du moteur et de la boite de vitesses, lui procurant un meilleur aerodynamisme et moins de turbulences sur l’aileron arrière, lui permettant de doubler quasiment tout le plateau à Suzuka, à l’interieur comme à l’exterieur.

Williams et BAR ont testé de nouveaux ailerons avants qui les auront amené au portes du podium avec une 4eme et une 5eme place.

Lire également:
Formule 1 Japon: fabuleux grand prix, fabuleux Kimi
Qualifs F1 Japon: Le gros lot de Toyota

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "GP de Suzuka: analyse technique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pierre-Laurent
Invité

SuZuka, Christophe, avec un Z comme Zorro (spéciale dédicace Sergent Garcia :))

Laurent
Invité
A propos des capteurs Laser sur la Renault. Il me semble avoir lu quelque part que parmi les prévisions d’évolution technique de la F1 un retour aux jupettes pour favoriser l’effet de sol soit à l’étude, afin de compenser une partie de la perte d’appuis engendrées par la réduction des ailerons. L’effet de sol ayant ceci de bien qu’il est bien moins perturbé par la proximité de la voiture de devant. Pratique pour doubler en courbe. Mais il est excessivement sensible aux variations d’assiette et de hauteur de caisse de la voiture. Alors, les capteurs de hauteur, ce ne serait… Lire la suite >>
P.G
Invité

C’est prononcé à l’italienne !! Encore un fanatique des rouges qui tentent de se cacher…. « Nicorges » est contagieux fuyons!!
PLR, si je te dis qu’à l’armée j’étais Sergent, tu me crois ?

Christophe Labedan
Invité

Oups c’est corrigé :)je l’avais pourtant bien ecrit dans le corps de la note… mes excuses à tes compatriotes du pays du soleil levant:)

Christophe Labedan
Invité

Laurent, ce serait en tout cas une petite revolution… Les Jupes avaient en effet tendance a transformer les F1 en avions de haute voltige…

Qu’ils remettent de gros slicks, changement de pneus autorisé et un plein pour la course tout en gardant des appuis aerodynamiques reduits, on devrait avoir du spectacle.

wpDiscuz