Accueil Jaguar MG-Rover, Jaguar l’a tué ?

MG-Rover, Jaguar l’a tué ?

72
0
PARTAGER

Que vient donc faire Jaguar dans l’affaire MG-Rover, me direz-vous ? Il faut  remonter à 1966 quand Rover possède à ce moment là l’une des meilleures équipes de l’industrie britannique avec le designer David Bache et le chef ingénieur Spen King. Rover a une telle aura que la marque lutte sur les mêmes segments que Jaguar avec le succès des P5 et P6 (lien en anglais). Nos deux compères savent qu’il faut trouver un successeur à ce duo magique: trois projets sont à l’étude : les P8, P9 (lien en anglais) et le futur Range Rover.

Les deux premiers ne verront jamais une ligne de production à cause de William Lyons selon les rumeurs. Celui-ci voit en effet d’un mauvais oeil la berline P8 et le coupé P9. La P8 est une berline audacieuse avec son V8 4,4litres et sa suspension hydraulique copiée sur celle de la DS. Autant dire que la XJ qui va être lancé en 1968 va rencontrer une sérieuse concurrence. Le P9 est tout aussi dangereux pour la Type E de Jaguar. Il dérive du prototype P6PBS à moteur V8 central qui a été plébiscité par la presse et qui surpasse la Type E.

C’en est trop pour Sir Lyons qui va tout faire selon certains « Insiders » pour tuer les projets. Le seul qui survit est le projet Range Rover qui bizarrement n’entre en concurrence avec aucune Jaguar. Rover tentera de sauver la situation en travaillant sur le projet P10 qui deviendra la SD-1(lien en anglais). Bien qu’élue voiture de l’année en 1977, son manque de fiabilité aura raison du prestige de la marque. Depuis, Rover n’a jamais développé seul une berline. En tuant les projets P8 et P9 pour protéger Jaguar, Williams Lyons a aussi scellé le destin de Rover.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz