Accueil Renault Renault: le mystère des régulateurs s’éclaircit

Renault: le mystère des régulateurs s’éclaircit

81
8
PARTAGER

Renault_rgulateurs_de_vitesseIl serait prétentieux de penser avoir levé le voile sur le mystère des régulateurs de vitesse, mais le Blog Auto continue son dialogue avec de mystérieux interlocuteurs de la région de Guyancourt et vous livre en primeur leurs dernières révélations et hypothèses.
Il semblerait donc selon nos sources, que les ingénieurs de RENAULT commencent à cerner les origines des problèmes de régulateur. Sur les trente cas recensés, vingt six selon eux n’ont pas lieu d’être et puiseraient leurs origines dans la mythomanie (NDLR:c’est décidément une manie chez Renault). Par contre les quatre autres proviendraient bien de dysfonctionnements des systèmes électroniques embarqués. Deux pistes se cristallisent en ce moment.
La première indique une interférence au niveau des câblages vers les capteurs de freinage, position de l’accélérateur et de vitesse. Il s’agirait alors de signaux parasites qui viennent perturber les valeurs relevées par ces capteurs.
La deuxième piste est une mise en boucle du processeur de régulation, dû à une routine instable dans le calculateur de l’ABS.!
Les critères de Nyquist, facteur déterminant la stabilité de systèmes régulés de ces éléments peuvent se contredire sous certaines conditions d’utilisation, induisant ainsi une amplification de la réponse impulsionelle à  la fonction de transfert du système. En gros, ce serait un peu comme un bug dans votre PC, qui le ferait planter. Un passage à une fréquence d’horloge supérieure, afin d’affiner l’échantillonnage et réduire l’hystérèse de l’asservissement numérique est envisagé. Il est rassurant de voir que les ingénieurs du Technocentre sont perspicaces, on regrette encore et toujours le manque de transparence sur un problême technique dont les conséquences pourraient mettre des vies en danger.  Aux dernières nouvelles, une nouvelle plainte aurait été déposée contre Renault.
Le conseil du blog auto: fermez toutes les fenêtres et rebootez la voiture.

Lire également:
Renault: dernières nouvelles sur les régulateurs

Renault: scoop sur le dépliant du pédalgate
Régulateurs de vitesse, Renault enfonce le clou
Régulateurs de vitesse: suite
Régulateurs de vitesse: nouvelle affaire
Renault: l’affaire du pédalegate
Régulateurs de vitesse… l’avis de Renault

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Renault: le mystère des régulateurs s’éclaircit"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Belou
Invité

Vous avez déja publié dans votre blog mon témoignage de conducteur soucieux ,possesseur d’une Clio avec régulateur de vitesse.Dans ce témoignage je montrai la difficulté de le débrancher car son bouton de Marche-Arret était caché.
Dans ce chapitre vous indiquez une nouvelle affaire d’un conducteur de Scenic qui n’a pu débrancher le système ,après appui sur le bouton STOP.
Est ce que ce bouton Stop , de la Scenic ,correspond au bouton Marche-arret de la Clio ? Je constate que ce conducteur a sorti une carte magnétique .Il semble donc que les systèmes soient différents, et le mystère persiste.

Christophe L
Invité

Ce nouveau cas est en fait décrit par autoactu.com… voir le lien dans le corps de l’article. Je ne sais pas si il y a une corrélation entre son systeme et le vôtre… Il nous faudrait des informations complémentaires.

Bernard D
Invité

Pourquoi ce problème n’est il pas constaté chez nos concurrents Allemands. Mon petit doigt bien renseigné me dit qu’ils ont des procédures d’éssai de validation plus poussées… Ne serais-t-on pas un peu préssés de commercialiser nos véhicules alors que nous n’avons pas encore éffectué tous les tests possibles et imaginables par d’autres constructeurs?

Dr Antony Anderson
Invité
Cher M Labédan, Je suis intéressé de lire ces mots dans leblogauto: « Les critères de Nyquist, facteur déterminant la stabilité de systèmes régulés de ces éléments peuvent se contredire sous certaines conditions d’utilisation, induisant ainsi une amplification de la réponse impulsionelle à la fonction de transfert du système. » Je suis un ingénieur électrique, et ces mots m’indiquent qu’il y a certains chez Renault (pas tous) qui pensent pour elles-mêmes…en termes de stabilité dynamique des systèmes, et peut-être en termes de l’interaction dynamique des systèmes, qui peuvent également être ennuyeux. Vous pourriez trouver ces pages sur mon website d’intérêt. Je suis… Lire la suite >>
Christophe Labédan
Invité

Merci au Dr Anderson pour cette analyse en profondeur., Nous avons depuis communiqué par téléphone, et le problème n’est pas nouveau, ni confiné à Renault. Cela remets il en cause l’utilisation massive d’électronique dans nos voitures, particulierement en ce qui concerne la sécurité routière?
Une idéee très simple, d’après le Dr Anderson serait d’avoir sur les véhicules un système non électronique (sorte de bouton panique) qui couperait immédiatement l’arrivée d’essence au moteur.

Etant de toute évidence un expert en la matière, Dr Anderson nous soumettra en fonction de son emploi du temps un papier sur l’électronique embarquée et ses eventuels méfaits…

wpDiscuz