Accueil Actualités Entreprise FCA : résultats records pour 2017, 2018 plus corsé

FCA : résultats records pour 2017, 2018 plus corsé

764
7
PARTAGER

Nouveaux résultats records pour FCA en 2017. De quoi être satisfait, certes, mais la prudence reste de mise alors que 2018 pourrait être une année moins performante …. juste avant le départ de Sergio Marchionne, son patron depuis bientôt 14 ans.

Bond du bénéfice net

Le groupe FCA a ainsi vu son bénéfice net bondir de 93 %, à 3,5 milliards d’euros en 2017, un résultat légèrement supérieur aux attentes des analystes. Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net aura même atteint 804 millions d’euros, il aura ainsi quasiment doublé sur un an.

Le bénéfice net annuel ajusté a progressé quant à lui de 50 %, à 3,77 milliards d’euros, alors que le groupe prévoyait un résultat supérieur à 3 milliards.

Stagnation des ventes

En 2017, FCA aura vendu au final 4,74 millions de véhicules, un chiffre stable par rapport à 2016. Le chiffre d’affaires s’est quant à lui maintenu parallèlement, s’élevant à 110,9 milliards d’euros (contre 111 milliards), un résultat inférieur aux attentes des analystes (116,3 milliards) et au propre objectif que l’entreprise s’était fixé (entre 115 et 120 milliards).

Révision partielle à la baisse des objectifs pour 2018

Mais l’avenir ne semble pas aussi euphorique. Ainsi, le groupe a révisé à la baisse une partie de ses objectifs pour 2018.
Il s’attend désormais à un chiffre d’affaires avoisinant 125 milliards d’euros contre 136 milliards prévus précédemment.

FCA table sur un bénéfice net ajusté de quelque 5 milliards d’euros, contre un chiffre compris entre 4,7 et 5,5 milliards d’euros auparavant. La trésorerie générée en 2018 ne serait plus « que » d’environ 4 milliards contre 4 à 5 milliards prévus initialement.

« C’est la quatrième année que nous terminons l’année avec un bénéfice », s’est félicité Sergio Marchionne lors d’une conférence avec les analystes, en jugeant « réalisables » les objectifs 2018, « même s’il reste encore beaucoup à faire ». A lire entre les lignes …

Certes, l’agence de notation Fitch a prédit « une année du taureau » pour FCA. Elle table sur une appréciation du titre en Bourse avoisinant 21 euros, d’autres s’attendent même à une cotation à 22 euros.

Jeep, un élément central pour la rentabilité

Si en 2018, FCA compte se séparer de l’équipementier Magneti Marelli, la cession d’une marque n’est pas du tout d’actualité. Sergio Marchionne considère en effet que Alfa Romeo et Maserati ne sont « pas assez mûres ». Jeep, pour sa part demeure « centrale pour la rentabilité » du groupe.

Reste qu’en 2017, les résultats de Jeep ont quelque peu déçu. Certains observateurs s’interrogent même désormais sur la capacité de la marque à atteindre l’objectif de 2 millions de véhicules vendus fixé pour 2018.

Le groupe reste toutefois extrêmement confiant sur ce point. Il compte même sur l’essor de Jeep pour doubler les bénéfices en 5 ans. Il vise 5 millions de véhicules vendus par la marque en 2022, ce qui représente la bagatelle de 20 % du marché mondial des SUV.

La prudence est néanmoins de mise alors que quatorze ans jour pour jour après son arrivée chez Fiat, Sergio Marchionne doit annoncer le 1er juin prochain le nouveau plan stratégique 2018-2022 du groupe.

FCA peut dire merci à Marchionne

Depuis son arrivée à la tête du groupe Fiat, le 1er juin 2004, Sergio Marchionne a profondément remodelé le groupe. Il aura tout d’abord permis son redressement alors qu’il se trouvait à quelques pas de la faillite. 2014 aura été l’année de l’alliance avec Chrysler. 2016, celle de la séparation de Ferrari. Lors du salon de l’automobile de Detroit, Sergio Marchionne a tenu à souligner que Fiat Chrysler était « en train de décoller » et n’avait « besoin de personne ». Balayant ainsi d’un revers de manche les approches faites en 2015 auprès de General Motors.

Autre élément de satisfaction : le constructeur a atteint sa prévision de dette nette industrielle pour 2017 (dont la limite avait été fixée à 2,5 milliards d’euros), son montant se chiffrant à 2,39 milliards.

Une stratégie à la fois saluée par les observateurs et le marché boursier : depuis un an, le titre a ainsi bondi de 94 % !

Mais une page va bientôt se tourner : début 2019, Sergio Marchionne a prévu de passer la main, tout en restant à la tête de Ferrari. Il a plusieurs fois répété que son successeur serait issu du groupe.

Parmi les candidats tenant la corde, selon la presse, figurent le responsable des activités européennes du groupe Alfredo Altavilla, le patron de Jeep, Mike Manley, et le directeur financier de FCA Richard Palmer.

FCA rattrapé par le dieselgate ?

Reste qu’en fin de semaine dernière, le titre Fiat Chrysler a chuté de 7,2% à New York à la suite d’informations de presse laissant entendre que le département de la Justice US envisageait d’infliger des amendes « substantielles » au constructeur, soupçonné d’avoir utilisé un logiciel destiné à fausser les émissions polluantes des moteurs diesel sur 104.000 de ses véhicules vendus aux Etats-Unis depuis 2014. Ce qui, le cas échéant plomberait ses comptes, son image de marque … et sa cotation en bourse. Alors 2018, l’année de tous les dangers pour FCA ?

Les analystes estiment néanmoins la réaction du marché quelque peu exagérée. Certains d’entre eux soulignent notamment l’absence d’éléments nouveaux dans le dossier. Ils tiennent par ailleurs à rappeler que les véhicules de FCA sont réglés par le biais d’un logiciel, ouvrant la voie à une remise en conformité relativement aisée, contrairement aux véhicules de Volkswagen.

Sources : FCA, AFP, Reuters

Crédit Illustration : FCA

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "FCA : résultats records pour 2017, 2018 plus corsé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zafira500
Invité

Il faudra tempérer ces chiffres suite au risque de procès qu’intenterait le département de la Justice américain. Si c’est le cas, pourrait avoir de graves conséquences pour le groupe.

Bruce
Invité

Precisons les chiffres
Maserati 51500 voitures de luxes vendus +22%
Ferrari 8398 + 5%

wizz
Membre
https://www.usinenouvelle.com/article/fiat-reduit-de-60-la-production-de-son-usine-de-mirafiori.N649098  » Fiat Chrysler (FCA) va réduire le temps de travail de près de 60% jusqu’en juillet sur son site de Mirafiori à Turin, qui produit principalement le SUV haut de gamme Maserati Levante, a déclaré lundi la Fédération italienne des ouvriers métallurgistes (Fiom). Le constructeur automobile italo-américain a déjà recouru l’an dernier au chômage technique pour suspendre la production de la Levante pendant plusieurs jours, afin de s’adapter à la demande du marché. Le groupe veut à présent utiliser des contrats dits de solidarité en vertu desquels les salariés acceptent une baisse du temps de travail en contrepartie d’un… Lire la suite >>
zafira500
Invité

Grande Marchionne.😁
Néanmoins, fais attention wizz, certains vont te dire que l’information vient de la Fiom, tu sais ces méchants syndicalistes qui ne voulaient pas signer la « convention » Marchionne. Et dire qu’ils avaient prévenu à l’époque.
À lire aussi :
https://npa2009.org/content/fiat-italie-le-%C2%AB-plan-marchionne-%C2%BB-mod%C3%A8le-de-la-contre-r%C3%A9forme-du-droit-du-travail-en-europe
https://www.wsws.org/francais/News/2011/dec2011/fiat-d06.shtml
https://www.humanite.fr/20_01_2011-le-boss-de-la-fiat-sergio-marchionne-se-transforme-en-ma%C3%AEtre-chanteur-462917
Attention aux âmes sensibles, discours très gauchiste.😉

Thomas
Invité

Pourquoi Maserati ferme donc ses usines pour plusieurs jours si ses chiffres sont pourtant à la hausse ??? 😮

zafira500
Invité

Pas assez de ventes (même si les chiffres sont en hausse).;)

elisabeth
Invité

Oui. un post suit sur Ferrari.

wpDiscuz