Accueil Politique Baisse de la vitesse à 80 km/h : la fronde s’organise

Baisse de la vitesse à 80 km/h : la fronde s’organise

1072
27
PARTAGER

La baisse de la vitesse à 80km/h sur le réseau secondaire ne plait pas à tout le monde. FFMC et 40 Millions d’automobilistes s’unissent.

Les motards et les automobilistes unissent leur force

Depuis l’annonce de cette mesure par le gouvernement, il y a eu plusieurs manifestations. Mais, ces dernières sont surtout le fait de la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) et autres association de deux-roues, toujours plus promptes à manifester que les associations d’automobilistes.

Ces manifestations n’ont pas eu l’ampleur attendue par les organisateurs. De plus, météo aidant, cela a tendance à s’essouffler un peu. Toutefois, les motards reçoivent le renfort de l’association 40 millions d’automobilistes qui cherche aussi à éviter que cette mesure n’entre en vigueur.

Pour cela, l’association a réussi à fédérer des sénateurs. Ceux-ci ont exigé du gouvernement la publication de l’expérimentation sur trois tronçons, de l’abaissement de la vitesse. Peine perdue, à part quelques bribes d’informations parcellaires, rien n’a vraiment fuité.

Le rapport de la discorde

Tout au plus sait-on que certains aménagements ont eu lieu sur ces tronçons. Ce qui fausse totalement toute mesure et annihile toute conclusion, dans un sens comme dans l’autre.

Selon 40 millions d’automobiliste, les chiffres des BAAC (*) montrent une augmentation des accidents sur ces tronçons. En effet, l’association a compilé ces données pour regarder ce qu’il s’était passé exactement, faute de bilan officiel.

Dogme contre dogme

Du côté d’Emmanuel Barbe, Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, on dénonce un calcul biaisé de la part de 40 millions d’automobilistes. L’association ne prendrait que les chiffres et les années qui arrangent leur discours. Ainsi, l’association prend les années 2012 à 2016 pour comparer l’accidentalité avant, et pendant l’expérimentation. E. Barbe indique qu’en prenant 2010 et 2011, « Ça change le rapport de proportion. Il y a négation des données scientifiques pour rentrer dans un débat politique ». Il oublie facilement que le gouvernement a affirmé, sans rapport publié, que l’accidentalité avait diminué avec la baisse de la vitesse.

L’ONISR répond aussi à 40 millions d’automobilistes en précisant que l’association a visiblement « inclus dans leurs calculs l’ensemble des accidents intervenus entre les deux extrémités de chaque section expérimentale, sans prendre la peine d’exclure ceux intervenus sur des tronçons non couverts par l’abaissement à 80 km/h ». L’analyse par l’ONISR, ainsi que celle de 40 millions d’automobilistes, sont mises en fin d’article.

On a donc là deux dogmes qui s’affrontent à coup de chiffres non publiés, ou biaisés. En attendant, les sénateurs ont lancé un groupe de travail pour étudier l’influence de la baisse de la vitesse à 80 km/h. Ce faisant, les sénateurs comptent jouer un rôle dans la prise de décision et demandent au gouvernement d’attendre avant de prendre le décret de mise en application de la baisse. Pour le moment, il n’est pas question d’attendre.

La FFMC et 40 millions d’automobilistes prévoient plusieurs actions les prochains jours.

20180213bilanexperimentation80etmanifdemocratique
AnalysecritiqueONISR1

(*) Bulletins d’analyse des accidents corporels de la circulation.

Illustration : Tabl-trai/CC, modifié par le blog auto

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Baisse de la vitesse à 80 km/h : la fronde s’organise"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

L’état doit faire semblant d’agir mais les vraies raisons il ne peut pas lutter contre, d’où cette limitation ridicule.
Il est sûr qu’il est bien compliqué d’aménager des voies larges et sécurisés il bien plus simple t’imposes aux usagers de réduire leur vitesse et au passage engranger de pv

ART
Invité

Cette mesure est d’abord idéologique bien sûr… Heureusement que les amis motards sont là…

SGL
Invité

Conséquence non prévue, cela va favoriser encore plus les VE.
10 km/h de moins sur une thermique ce n’est rien pour ainsi dire, mais pour une électrique la différence peut-être nettement plus importante pour l’autonomie.

panama
Invité

Cette polémique devient ridicule.
Personnellement, je trouve qu’on ferait mieux d’imposer sur tous les véhicules neufs un radar anticollision. Pour moi la seule justification des 80 au lieu des 90 est purement écologique : on consomme moins, on fait moins de bruit.
De toute façon, avec nos compteurs de voiture largement optimistes, on n’est jamais vraiment à 90 quand on est à 90 compteur : on est plus près des 83/85 km/h

SGL
Invité

que dalle !

SGL
Invité

J’ai entendu que les camions devront être à 70 au lieu 80…et ils consommeront plus !!! 😯 et pollueront plus !

SGL
Invité

…bien que cela va également favoriser l’autonomie des camions électrique !?

SGL
Invité

Non pas officiel, juste évoqué lors de l’émission de radio « Les décodeurs de l’éco »
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/audio/bfm-0901-les-decodeurs-de-l-eco-fait-on-fausse-route-contre-les-accidents-405658.html

miké
Invité

N’oublions pas que très peu de poids lourds roulent a 80 sur le réseau secondaire, ils sont une grande majorité a rouler a leur vmax, 90 donc, et on tendance a pousser quand les gens roulent juste a 90. (Nb, je fais 2h30 de route par jour sur le reseau secondaire, je parle de vécu)
Il ne sont pas en excés sur leur compteurs en cas de controle de police et ne sont surveillés que part trés peu de radrs discriminants.

miké
Invité

Ca risque donc d’etre pire quand les gens rouleront a 75/80.
Pour moi un camion qui colle mets beaucoup plus de pression, et est plus dangeureux, qu’une voiture qui colle, ou fais un dépassement.

Panamo
Invité

A 80, je suis soit en 5e en sous regime, soit en 4e à un régime plus élevé que lorsque je suis en 5e à 90. Donc à 80 je vais plus consommer.

Gautier Bottet
Editor

L’UE doit rendre obligatoire toute une série d’aides à la conduite, dont l’AEB, l’aide au maintien de file, la caméra de recul, etc en 2022, ou 2023. A cette date, toutes les nouvelles voitures devront donc avoir un radar et une caméra frontale.

Concernant vitesse réelle contre vitesse affichée, la vitesse affichée est toujours supérieure à la vitesse réelle. Ceci par précaution, car elle ne doit surtout pas être inférieure. Par contre les véhicules modernes ont un écart de quelques km/h seulement (93 pou 90 par exemple).

Hayden
Invité

L’UE est comme d’habitude est bien en retard sur les USA qui par exemple devront avoir la caméra de recul obligatoire sur tous véhicules immatriculés en Mars 2018.

miké
Invité

Ma gsa est a 89 pour 90 compteur (selon le gps)

labradaauto
Invité

….Le titre me plaît bien !
Si seulement ça pouvait bouger un peu ! Absolument toutes les personnes rencontrées depuis l’annonce de cette mesure sont en colère.
La fronde s’organise: sur ouï dire, il semble qu’une grosse manifestation s’annonce de ce qu’on aurait pu voir via des face book.
En tout cas, plus que le 801 lui-même, je répète, et mettez moins 12 de suite c’est le dispositif répressif qui s’organise pour accroître les pv QUI s’organise et va mettre du monde à pied.
Alors pour ça j’ai encore espoir que le GVT peut reculer SI LA PRESSION EST présente!

labradaauto
Invité
…j’étais avant hier en Autriche, ce jour en Allemagne, boucle en France via Strasbourg, j’ai vu les flics à la jumelle à l’attente dans une descente des gens qui « à l’entre 2 rds points » dépassaient le septante ! pour le reste sur l’autoroute, bcp de cortèges de camions,(les chauffeurs PL sont meilleurs que les automobilistes ! oui! en général) des autos qui ne mettent jamais de clignotants, qui roulent sur l’unique voie de gauche alors que la voie de droite est quasi déserte; oui en Suisse c’est souvent comme ça qu’on roule, ai subi des ralentissements d’urgence à causes inconnues…donc… Lire la suite >>
Erwan
Invité
« on a pas voulu apprendre aux gens à conduire » Merci ! Je vous rejoins entièrement sur ce point et sur les exemples que vous citez… Une incapacité réelle d’anticipation, un manque total d’expérience et un apprentissage non terminé sont les vrais problèmes que l’on rencontre aujourd’hui. Tant qu’on n’apprendra pas aux conducteurs à se placer correctement, à vérifier leurs rétroviseurs AVANT de se déporter, à ne pas paniquer dès le moindre virage, à réagir en cas de pluie ou de vent, à voir plus loin que la voiture qui les précède, les accidents seront légion… Sans parler des ralentissements causés… Lire la suite >>
wpDiscuz