Accueil Citroën WRC 2018 : les nouvelles autos sont prêtes

WRC 2018 : les nouvelles autos sont prêtes

1976
9
PARTAGER

La semaine à venir va marquer le début de la saison 2018 de WRC. L’occasion de revenir brièvement sur quelques évolutions touchant les équipes Citroën, Hyundai, M-Sport Ford et Toyota engagées.

La saison 2018 s’annonce de nouveau passionnante et ouverte. Le premier rendez-vous de la saison est fixé sur les routes du Monte-Carlo du 25 au 28 janvier prochains, où Le Blog Auto sera présent. 

Chez M-Sport Ford, on a déjà eu le temps de commenter l’implication plus importante de Ford, via Ford Performance, auprès de l’équipe championne du monde en titre. Les logos Ford, une bannière Ford Performance sur le haut du pare-brise, une inscription « Fiesta » sur la calandre, Ford se fait effectivement plus présent. Red Bull renforce elle aussi sa présence. Puisque la deuxième voiture – celle de Evans – bénéficiera également du soutien de la compagnie autrichienne, tout comme la R5 de Camilli en WRC-2. Quant à la Fiesta, elle a évolué dans le détail et devrait davantage convenir, en toute circonstance, à Ogier.

M-Sport Ford contre Citroën, Hyundai et Toyota

Chez Toyota, du travail a été opéré sur le moteur. La face avant de la Yaris bénéficie en outre d’un nouveau traitement aérodynamique. L’équipe japonaise peut compter sur trois pilotes pouvant s’imposer. Chez Citroën, outre le changement de direction de dernière minute, la C3 devrait être plus aisée à piloter à la limite sur la terre. Enfin, c’est de nouveau Hyundai qui se retrouve dans le rôle de favori. Des éléments de la voiture 2018 avaient été testés en fait de saison dernière sur la voiture de Neuville mais un travail de fiabilisation a également été mené.

Sources et photos : WRC et les différentes écuries

 

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "WRC 2018 : les nouvelles autos sont prêtes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
de passage
Invité

Comment peut-on espérer vendre des Yaris en faisant rouler cette horreur ?

seb
Invité

Les 400 Yaris GRMN destinées au marché européen se sont vendue en 72h. Comme quoi, ça ne doit pas être trop problématique.

salociN
Invité
Vraiment dommage ces looks presque caricaturaux de WRC, voulus à la base pour être aussi spectaculaires que les fameuses Groupe B, et qui d’un point de vue des perfs le sont haut la main (sinon plus); mais qui justement à cause de cette hausse de perfs tombent fatalement dans l’écueil de l’hypertrophie aérodynamique, omniprésent jusqu’à la nausée en F1. Certes, au moins les voitures gardent une (lointaine) filiation avec leur modèle de base, contrairement à l’endurance où les protos ne ressemblent à rien (en tout cas rien de « beau »), mais une fois qu’on a mis le doigt dans la surenchère… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
C’est vrai que l’on retombe dans les écueils déjà vus en F1, WEC, mais aussi le WTCC ou même le DTM, le WRX, etc. Da l’aéro ad nauseam qui rend les voitures plus rapides certes (vu qu’on les brides en puissance) mais qui fait aussi qu’elles deviennent hyper pointues à régler. La robustesse va peut-être changer. En effet, première saison, on est prudent on fait du solide. Mais, le solide est souvent l’ennemi du poids. Donc on réduit l’épaisseur des appendices, on change de ci de là. Pour gagner quelques kilos à mieux répartir sur la voiture. On verra cette… Lire la suite >>
salociN
Invité

Au moins là en WRC, peu de risque de voir pousser des ailerons de requin, des museaux en forme de gode, et surtout des halos…

Le bruit par contre, on risque malheureusement d’en reparler d’ici 4-5 ans 🙁

labradaauto
Invité

…à suivre et voir comment va se comporter ce nouveau beau monde !
Le Mte Carlo passé, on en saura plus. Pour l’heure on est dans la supputation chez tout le monde. Les autos progressent, exploitent le règlement. Les autos déjà performantes 2017 sont encore en progrès. le curseur ne cesse de monter ver le haut avec pneus/suspensions, moteurs, transmissions, aéro. A mon avis, ça ira encore plus vite qu’en 2017. Qui aura travaillé le plus tôt gardera avantage en fiabilité.

salociN
Invité
Certes, nous supputons, mais tout de même beaucoup moins que l’an dernier qui a vu une redistribution des cartes sans précédent, faisant tout le sel de la saison 2017. Pour 2018, je ne crois pas trop à une révolution, d’ailleurs si les nouvelles WRC ont à priori pas mal évolué sous la carrosserie et seront selon toute logique plus fiables, on ne pas dire qu’elles aient beaucoup évolué « physiquement », tant du point de vue aéro que des décos. En tout cas, des évos internes, rien n’a vraiment filtré jusqu’à présent, à part Hyundai qui effectivement a testé des choses pour… Lire la suite >>
salociN
Invité

Une interview d’Ogier dans la Nouvelle République, sans surprise :

« La vérité, c’est que c’est la même (voiture) que l’année dernière. Maintenant, on continue à travailler, peut-être plus que jamais grâce au soutien de Ford, pour la rendre encore plus performante. Mais, comme toutes les autres équipes, on a la même voiture que l’année dernière. Il y a des petites évolutions ici et là, mais pas de révolution. »

wpDiscuz