Accueil Berlines Subaru WRX STI Legend Edition : clap de fin

Subaru WRX STI Legend Edition : clap de fin

2266
13
PARTAGER
Subaru WRX STI Legend Edition

L’icône du constructeur japonais effectue actuellement ses derniers tours de piste.  L’occasion pour Subaru de proposer une série limitée à destination du marché français. Son nom ? WRX STI Legend Edition.

Après vingt-cinq ans de carrière, la berline survitaminée tire sa révérence.  Du moins en Europe, où sa commercialisation s’arrêtera l’été prochain. En cause ? L’impossibilité pour le flat four turbocompressé de respecter les futures normes environnementales, selon Subaru. Il faudra donc patienter au moins jusqu’en 2020 pour découvrir la succession de la WRX STI. Sans doute avec une motorisation hybride, et au design inspiré du concept Viziv Performance présenté au dernier salon de Tokyo.

Au commencement était l’Impreza GT Turbo…

Nommée Impreza, puis WRX STI à compter de 2011, la Sub’ a fait rêver plusieurs générations de passionnés et d’amateurs de sensations fortes depuis 1993. En rallye, elle a connu le succès à de nombreuses reprises. Elle a ainsi apporté trois titres de champion du monde des constructeurs à Subaru entre 1995 et 1997, et autant de titres pilotes. Ainsi, Colin McRae (titré en 1995), Richard Burns (2001) et Petter Solberg (2003) ont hissé les voitures bleues et or au sommet de la discipline. A leurs côtés, d’autres légendes de rallye comme Tommi Makinen ou encore Juha Kankkunen ont contribué à un total de 47 victoires en championnat du monde.

Impreza WRC

Dans sa déclinaison civile, l’Impreza faisait aussi fort. C’était dans les années 90 l’un des, si ce n’est le meilleur rapport prix/performances du marché. Moyennant 150 000 francs, vous aviez là un engin de 211 chevaux à transmission intégrale, capable d’en remontrer à bien plus puissant et cher que lui. Et si son tarif s’est ensuite un peu oublié, l’affaire n’en restait pas moins terriblement séduisante. Aussi, l’été prochain, c’est un chapitre important de l’histoire de la marque aux pléiades qui va se terminer…

Coquetteries esthétiques et équipement complet

Subaru UK propose outre-manche la WRX STI Limited, tirée à 150 exemplaires ? Subaru France commercialisera de son côté une série limitée à 60 pièces, baptisée Legend Edition. Contrairement à la S208 réservée au marché japonais, aucun changement n’a été effectué sur la partie mécanique ou les trains roulants. Sous le capot, le boxer 2.5 litres délivre donc toujours ses 300 chevaux (à 6 000 trs/min) et ses 407 Nm de couple (4 000 trs/min) par l’entremise de la transmission intégrale. Et les systèmes de sélection du mode de conduite (Si-Drive) et de répartition de la puissance (DCCD) sont bien entendu de la partie.

WRX STI Legend Edition

Pour l’accastillage intérieur, le bouton de démarrage ainsi que les tapis de sol se parent du fameux emblème STI (Subaru Tecnica International, le département compétition du constructeur). Et la Legend Edition adopte les équipements de série de la déclinaison Club. Notamment la caméra de recul, les sièges avant chauffants (et électrique pour celui du conducteur) et le système d’accès Keyless. Mais c’est extérieurement que la STI Legend Edition se distingue de la version classique. Ainsi, elle arbore une lame de spoiler, des bas de caisse et un diffuseur arrière spécifiques signés STI. Le célèbre logo rose se retrouve aussi sur les bouchons d’huile et de radiateur, ainsi que sur les écrous de roues.

La WRX STI Legend Edition est affichée au tarif de 47 990 euros. C’est 3 000 euros de plus que la version de base, mais 2 000 euros de moins que la Club. Bien entendu, avec 195 grammes de Co2, la tonitruante berline est frappée du malus maximal de 10 500 euros. Mais Subaru France, qui en prend déjà 8 000 à sa charge sur la WRX STI classique, fait encore mieux ici. Sur la Legend Edition, il offre un ‘bonus plaisir’ de 10 000 euros pour compenser le malus dans sa quasi-totalité. Un bien joli geste…

Source : Subaru

Illustrations : Subaru

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Subaru WRX STI Legend Edition : clap de fin"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

« L’impossibilité pour le flat four turbocompressé de respecter les futures normes environnementales »……..

Pourquoi donc ?

Thomas Roux
Invité

Je n’ai pas de reponse exacte, mais l’EJ25 motorise la STI depuis 2006, soit 12 ans… Il est donc probablement impossible ou trop coûteux de continuer à le developer et le depolluer…

ART
Invité

Et un beau geste de Subaru !!!

aurel77
Invité

La fin d’une époque ! C’est beau l’écologie !
Et dans un siècle on aura pareil avec les véhicules électriques qui pollueront aussi mais différemment…

SGL
Invité
Si c’est bien fait « du puits à la roue » les voitures électriques devront théoriquement polluer nettement moins que leur homologue thermique. Même en Pologne ou la production d’électricité est avant tout faite sur la base de centrale au charbon, l’impact du mix électrique sur les changements climatiques d’une VE est de -25% de CO2/kWh par rapport à un diesel. L’Allemagne : -45%. La France, c’est -80%, mais c’est grâce au nucléaire. Maintenant cela a été déjà le cas pour le meilleur moteur au monde : le V6 Alfa arese qui ne passait plus les normes antipollution des années… Lire la suite >>
SGL
Invité

Un peu « facile » de critiquer les VE. (est-ce que Subaru développe des VE pour autant ?)
Le développement des VE n’a rien à voir avec la non-motivation de la remise aux normes d’un GMP.
Porsche la bien fait avec son flat six de sa 911 quand cela a été nécessaire.
Subaru jette l’éponge tout simplement dans une catégorie qui ne se vend plus comme dans les années 90.
Et comme ils n’ont pas une kyrielle des versions dites plus simple ou économique comme pour les Audi, la justification de faire le buzz pour la gamme n’existe plus.

rico
Invité

Un mythe s’éteint .J’ai eu la chance de posséder a l’époque la première version en 211 cv .Hormis sa consommation gargantuesque ce n’était que du plaisir et tout ça pour moins de 150000 francs ( environ 22000 euros ) .
Ça sent la fin d’une époque moins liberticide tout ça !!!

wizz
Membre

on ne convertit pas les euros en francs, lorsque les époques ne sont pas comparables. 100 francs pour mon arrière arrière arrière arrière grand père, ce n’est pas 15€, ce n’est pas 3 bières. Pour lui, 100 francs, c’était une année de salaire…

Lorsque les époques sont un peu éloignées, il faut se baser sur le pouvoir salarial de chaque époque

En 1995, le smic valait 37FF/h brut
Pour s’offrir une Sub à 150000FF, il fallait donc 4054h de smic brut

Aujourd’hui, le smic vaut 9.76€, brut
Avec 4054h de taux smic brut, cela vaut 39567€…

AXSPORT
Invité

Tout a augmenté avec l’euro….
Ne nous voilons pas la face…….

Anonyme
Invité
AXSPORT
Invité

Vous voulez qu’on parle de Macron avec Erdogan ?

…………

Anonyme
Invité

on peut aussi parler d’Aquaman, futur film de James Wan, qui sortira en Décembre 2018, et de son casting de ouf aussi, pendant, qu’on y est, AXSPORT 😉

labradaauto
Invité
1 gicleur pour le brûleur de ma chaudière : 7,01 euros en 2010. j’ai révisé ma chaudière, ai acheté au même fournisseur spécialiste 2 gicleurs identiques ( 1 d’avance ) : 39,96 euros en décembre 2017. j’ai aussi remplacé en décembre 2017 mon lave linge: Bosch 7 kg en 2010 : 541,00 euros c’était le prix payé. – Décembre 2017: 1 lave linge identique mais 8 kg : 249 euros ! – Donc quand on achète: on regarde les prix qui sont dans tous les sens !!! Le neuf est programmé 8 ans de vie m’a dit le vendeur. Le… Lire la suite >>
wpDiscuz