Accueil Général Rétromobile 2018 : plusieurs collections à l’honneur chez Artcurial

Rétromobile 2018 : plusieurs collections à l’honneur chez Artcurial

897
4
PARTAGER
Artcurial Rétromobile 2018

La vente organisée par la maison Artcurial est un incontournable de Rétromobile. Cette année, comme à l’accoutumée, les modèles les plus rares et exotiques y sont mis à l’encan. Une Ferrari victorieuse des 24 heures du Mans et pas moins de huit collections privées seront notamment proposées aux enchérisseurs.

Parfois considéré comme clou du spectacle lors de la manifestation parisienne, la vente Artcurial a su, année après année, rassembler nombre de collections recelant de trésors. Après notamment la vente Ogliastro l’an dernier, celle d’Henri Trigano il y a deux ans ou la collection Baillon en 2015, qu’allait donc nous réserver la maison de vente en 2018? Eléments de réponse ci-dessous.

Nouveau record en vue pour une Ferrari ?

Commençons par le plat de résistance, une Ferrari. Mais pas n’importe laquelle. Une 250/275P aux couleurs de la scuderia. Portant le numéro de châssis 0816, celle-ci a remporté l’édition 1964 des 24 heures du Mans 1964. Et faisait partie de la collection de Pierre Bardinon, le célèbre collectionneur de Ferrari creusois. Si l’estimation n’est pas connue, il y a fort à parier que ce modèle peut prétendre battre un nouveau record.

Artcurial Rétromobile 2018

Au menu également, de très belles pièces dans les collections présentées. Citons pêle-mèle une Bugatti Type 57 coupé Atalante de 1938,  une Ferrari Testarossa Monospecchio de 1986 dans une rare combinaison de coloris. Carrosserie grise (code 101/C) et cuir rouge (3171), ou encore une BMW M3 E30 Cabriolet. Un des 768 exemplaires fabriqués, et un des 18 dont le tableau de bord et la console centrale sont garnis de cuir.

Des Porsche et des Groupe B

Une collection qui mérite que l’on s’y attarde, c’est celle de Jean-Claude Miloé. Gentleman driver depuis plus de trente ans, l’homme est aussi très friand des belles allemandes de Stuttgart. Ainsi, aux côtés de sa Citroën Traction 15/6, quatre de ses Porsche sont proposées à la vente. Le casting fait rêver : 904 GTS, 356 A et B Carrera, et 911 Carrera 2.7 RS dans son exécution Touring.

Artcurial Rétromobile 2018

Autre collection valant le coup d’œil, celle d’un rallyman dont l’identité n’est pas connue. Présenté comme monégasque, l’homme aurait remporté à plusieurs reprises le championnat de France terre des rallyes. Peugeot 205 Turbo 16 Série 200, Renault 5 Turbo, Clio Williams (numérotée 001…), tels sont les modèles dont cet illustre inconnu se sépare lors de la vente. Mais… monégasque, et champion de France terre… Cela ne vous rappellerait pas un certain Jean-Pierre Richelmi? Rien n’a filtré, mais les indices sont là…

Lamborghini Espada série 1, série 2 et série 3 : faites votre choix!

Parmi les autres curiosités de la vente, citons une magnifique Iso Grifo GL, trois Lamborghini Espada (une de chaque série, de la 1 à la 3), une rarissime et désirable GT française à quatre places, la Monica 560, ou encore un tracteur Lamborghini DL20 Lamborghinetta. Si ce dernier peut prêter à sourire, sachez qu’il n’y en a eu que 823 exemplaires produits… Soit à peine plus que de Miura…

Artcurial Rétromobile 2018

A noter enfin que cette année, la vente se déroulera sur trois jours. Les premiers lots passeront sous le marteau le vendredi 9 février, et les suivants le samedi. Enfin, une vente à part intitulée Racing, Flying & Yachting se déroulera le dimanche 11 février, dernier jour du salon Rétromobile.

Le catalogue complet de la vente peut être consulté à cette adresse.

Source : Artcurial

Illustrations : Artcurial

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Rétromobile 2018 : plusieurs collections à l’honneur chez Artcurial"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gustave
Invité
oh c’est beau l’argent ! entre la famille Bardinon qui est sur un petit paquet d’oseille (sachant que Pierre Bardinon achetait ses ferrari quand elles étaient obselettes et que personne n’en voulait, donc à bas prix) et Richelmi (celui qui pose tous les rails de sécurité lors du gp de monaco) qui doit sans doute vendre sa collection pour financer les saisons du fiston 🙂 Une pensée pour tous les propriétaires d’alpine berlinette, ringardes à mort et dont personne ne voulait dans les années 80 et qui se retrouvent avec une voiture qui coûte plus chère que leur maison 🙂… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

La famille Bardinon entretient aussi le musée de la collection et le circuit du Mas du Clos.
Pierre Bardinon achetait « au prix du métal » les voitures de course en effet. Mais, après tout, tout le monde pouvait faire de même 🙂
http://www.leblogauto.com/2012/08/disparition-pierre-bardinon.html

Et c’est vrai que désormais, c’est une mine…
http://www.leblogauto.com/2016/02/retromobile-2016-live-32075-millions-deuros-pour-la-ferrari-335-sport-scaglietti.html

A ne pas trop creuser sinon il n’y aura plus rien à exposer :/

Scal
Invité

 » … proposées aux enchérisseurs. » Pardon, « aux investisseurs ».
Autre truc qui me gène, retromobile est au depart un salon de passionnés. La passion est toujours présente mais la part médiatique grandissante prise la vente aux enchères détourne l’idée d’origine.

labradaauto
Invité
C’est De loin, ce qu’Alain Delon qui lui affirme avoir vécu, vu , eu beaucoup de belles choses dans la vie: A savoir que le respect est en berne et que l’argent a pris ascendant sur toutes les valeurs de la vie. On va me dire: mais qu’est-ce qu’Alain Delon a à voir : Mais si justement ! Alain Delon avait un intérêt aussi a posséder de belles, bonnes voitures , en esthète qu’il est toujours. Et l’Acteur a des regrets pour ça (mépris du respect par ascendant de l’argent) . Il le dit aujourd’hui. La dernière Ferrari lui ayant… Lire la suite >>
wpDiscuz