Accueil PSA PSA : une gamme toute électrifiée d’ici 2025

PSA : une gamme toute électrifiée d’ici 2025

1704
47
PARTAGER
Groupe PSA - résultats financiers H1 2016 - Carlos Tavares - Jean-Baptiste de Chatillon

PSA avait déjà fait des annonces similaires par le passé. Mais, Carlos Tavares précise un peu plus les plans d’électrification de la gamme.

Quand on parle d’électrification, on parle de véhicules électriques (merci Monsieur de La Palice) mais aussi (surtout ?) de véhicules hybrides. Après avoir flirté avec BMW sur le sujet, au début des années 2010, PSA fait désormais cavalier seul. Sauf que le périmètre de la gamme a changé depuis l’acquisition d’Opel/Vauxhall.

Lors de l’Automotive News World Congress qui vient de se tenir en marge du North American International Auto Show (ou salon de Détroit NDLA), Carlos Tavares, patron du groupe PSA Peugeot Citroën a confirmé que les marques du groupe verront tous leurs véhicules avoir une version électrifiée en 2025. Il y a peu on apprenait que ce serait 86% en 2023, puis qu’Opel serait à 100% électrifié en 2024.

Le retour aux USA toujours prévu

PSA rejoint donc la cohorte de constructeurs affirmant que d’ici quelques années, les gammes seront toutes soit électriques, soit hybrides. Cette dernière appellation recouvrant de « vraies » hybrides, et les hybridations légères (ou mild-hybrid ou hybride 48 volt).

Profitant de son passage aux USA, Carlos Tavares a confirmé que le groupe préparait son retour au « pays de l’Oncle Sam ». Attention, on parle de 2026. Mais, pour le moment, il se refuse à confirmer (ou infirmer) que ce sera avec Opel, sur les terres même de General Motors. Pour le moment, PSA est présent en Amérique du nord au travers de services d’autopartage et de mobilité. Ce qui permet de récolter des données précieuses sur les habitudes de conduite là-bas, ce que PSA n’a plus vraiment depuis qu’ils ont décidé de partir des USA.

PSA ne cherche pas à être le plus gros

Surtout, Tavares a glissé une petite peau de banane à ses concurrents. « Nous voulons être le constructeur le plus efficient…pas le plus gros ». Pile au moment où Carlos Ghosn annonce que l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi devient le premier constructeur mondial. On voit vers qui la pique est destinée.

En effet, selon Tavares, un groupe trop large, a du mal à s’adapter aux changements rapides des marchés automobile. Tandis qu’un constructeur plus modeste le pourra. En revanche, les économies d’échelle ne sont pas les mêmes selon que l’on produit 10 millions de véhicules, ou 4. Mais, la stratégie de PSA semble plus le partenariat que la fusion. A ce propos, PSA recherche toujours un partenaire pour l’Amérique du sud. Après GM, pourquoi pas un rapprochement avec Ford ?

Pour l’heure, PSA doit digérer l’absorption de Opel. Pour donner une image, Tavares déclare que « Opel, c’est PSA en 2013 ». On se souvient que le groupe avait frôlé la catastrophe mais que le redressement, lancé par Varin, puis continué par Tavares, a été spectaculaire. En sera-t-il de même pour Opel ? En tout cas le PDG est confiant.

Illustration : PSA

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "PSA : une gamme toute électrifiée d’ici 2025"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Carlos Tavares a sauvé (en partie) PSA, il sauvera Opel de la faillite (virtuel) ou du moins de la disparition de la marque. 🙂

SGL
Invité

« Opel serait à 100% électrifié en 2024. » d’ici 2030 cela deviendra un standard obligatoire… que cela plaise ou non !

SGL
Invité

D’ici 2026, les Opel n’auront plus un écrou d’origine GM… mais bien PSA

Big Banane
Invité

…. Surtout, Tavares a glissé une petite peau de banane à ses concurrents !!!

Comparons le chiffre des ventes 2017 des véhicules électriques de l’Alliance Renault-Nissan dans le monde à celui de PSA !!!

Anonyme
Invité

c’est vrai que le coup du « Surtout, Tavares a glissé une petite peau de banane à ses concurrents. « Nous voulons être le constructeur le plus efficient…pas le plus gros » », c’est ce que disent les seconds aux premiers quand ils savent qu’ils ne pourront jamais être premiers, quelque soit le secteur d’activité considéré. Bref, la « guerre des nerfs » est un classique lors des débuts d’années, périodes de publication des résultat. Ils vont se calmer d’ici peu ptdr

SAM
Invité

Le contre feu! On vit dans un monde de communication. Renault communique assez maladroitement sur son « succès »… PSA lui emboîte le pas pour être lui aussi sous le feu de l’actualité. Messieurs Carlos, souciez-vous plus de vos clients que de vos actionnaires! Les annonces à l’emporte pièce ça me saoule!

amiral_sub
Invité

coté Carlos Ghosn, il se soucie de ses client puisque les ventes battent des records

wpDiscuz