Accueil Africa Eco Race Africa Eco Race 2018 – étape 10 : Serradori quasi titré

Africa Eco Race 2018 – étape 10 : Serradori quasi titré

263
0
PARTAGER

Vainqueur surprise pour cette 10ème étape de l’Africa Eco Race 2018. Dominique Laure l’emporte tandis que Serradori se rapproche de la victoire finale.

L’étape du jour était encore une énorme étape mauritanienne. De Amodjar à Akjoujt, les concurrents devaient passer des cordons de dunes molles à n’en plus finir. 408 km de spéciale près d’une dizaine de cordons de dunes avec un de près de 50 km. Et forcément il y a eu du plantage, du pelletage, du désensablage.

Les leaders n’y ont pas échappé. Serradori, Vasilyev, Vauthier. Même De Rooy plante son Iveco plusieurs fois. C’est donc à celui qui se sortira le plus vite de chaque piège. Par contre, contre toute attente, certains évitent les pièges et s’en sortent mieux.

C’est le cas de Bonnevie ou Guindani qui intègrent le Top 10. Mais, surtout, Dominique Laure et son copilote, Christophe Crespo. Pour eux, c’est la première Africa Eco Race et donc la première victoire d’étape.

Serradori a été le plus prompt à se sortir des embûches parmi les favoris. Il arrive avec 13 minutes 07 de retard sur Laure. Guillaume Gomez est sur le podium du jour à 22 minutes 53. Il aura fait une bonne AER si ce n’est ses ennuis sur les trois premières étapes. Vasilyev arrive peu après à 25 minutes 33.

Pour De Rooy par contre, il y a eu plus de galère. D’ailleurs il n’est pas le premier camion cette fois-ci. Il y a Van de Laar 5ème, Tomecek 8ème, et Hoondert 11ème. De Rooy lui est 12ème et perd 52 minutes 59. Vauthier de son côté perd gros. 21ème à 1h39 de Laure.

Classement général

Au général, Serradori sort renforcé de cette étape. 57 minutes 28 d’avance sur Vasilyev. Thomasse est à 4h07 mais est toujours sous la menace de De Rooy qui n’est qu’à 23 minutes et quelques. Il faut dire que tard hier, des pénalités sont tombées (point de passage manqué ? autre ?) et Thomasse a pris 30 minutes dans d’autres ont eu 30 minutes de bonification. Vauthier reste 5ème, loin derrière De Rooy, et 34 minutes devant Jean-Noel Julien.

Pour en revenir sur Gomez, il est 33ème à 33h49. Suite à des soucis moteur dans la première étape, il avait du « zapper » les étapes 2 et 3. Au cumul, 30h27 avant de pouvoir défendre ses chances. Il serait dans le top 5 à coup sûr. Dommage.

Demain, « petite » spéciale pour sortir de la Mauritanie. Départ du bivouac à Akjoujt pour 219 km de spéciale direction Fimlit. La spéciale est courte, mais Metge et Schlesser ont concocter un dernier « piège ». Les 50 derniers kilomètres se feront à l’ancienne, sans GPS et en hors-piste. Est-ce que cela va rebattre les cartes ? Pas sûr. Après, ce sera la descente vers Saint Louis du Sénégal et la fin du classement général. L’étape de dimanche est hors classement, pour la beauté d’arriver sur le Lac Rose.

Illustration : AER 2018

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz