Accueil CES Las Vegas CES 2018 : Kia veut une mobilité « infinie pour tous »

CES 2018 : Kia veut une mobilité « infinie pour tous »

869
1
PARTAGER
Kia Niro EV - CES 2018

« Boundless for all » ou la mobilité infinie pour tous voulue/rêvée par Kia. Tout ceci est présenté au CES de Las Vegas 2018.

Stratégie ACE

La vision de Kia de la mobilité à venir ressemble beaucoup à la vision d’autres constructeurs. Les voitures seront Autonomes, Connectées et Eco/Electriques. Soit ACE. Dans un discours un peu (trop) optimiste, le vice Président de Kia et patron de la R&D, le Dr. Woong-chul Yang, déclare que Kia veut apporter à tous une mobilité pour montrer qu’un « véhicule peut être plus que la somme de tous ses éléments constitutifs ».

Kia annonce vouloir commercialiser des véhicules autonomes niveau 4. C’est à dire qu’ils demanderont au conducteur de rester vigilant. C’est un peu le « HD Ready » de l’automobile autonome. Insuffisant, cela sera très vite obsolète.

2025 est un rendez-vous important pour Kia puisque d’ici là, tous les véhicules de la gamme pourront être connectés et tous les véhicules produits le seront en 2030. 2025, c’est aussi la barre de temps fixée pour avoir 16 nouveaux véhicules « électrifiés ». Cela comprend les VE à batterie, les hybrides, et même des électriques à pile à combustible comme le Hyundai présenté à ce CES 2018 (2020 pour lui).

« Concept » Kia Niro EV

Pour marquer le coup, Kia présente donc le Concept Niro EV. Selon Kia, c’est l’alliance d’un « dessin de style d’un SUV compact moderne avec la haute efficience d’une chaîne de traction électrique avancée ».

Bon, ceci étant, le véhicule dessiné au studio de design en Corée du Sud ne révolutionnera pas le monde automobile ni celui des SUV/CUV. Somme toute classique, il est plus un show car qu’un concept car. On le voit très bien débouler en série sous peu car il est « à peine » maquillé.

Quelques plis sont plus marqués qu’en série, les feux sont remplacés par des LED, mais leur forme est bien là. Même les poignées et les rétroviseurs sont déjà en place. Bref on a là la prochaine phase du Niro, quasi à coup sûr.

La calandre est remplacée par un panneau LED interactif et il y a même des hauts-parleurs couplés à une reconnaissance des piétons (via caméras) pour les avertir de l’approche du véhicule électrique (donc silencieux). Kia indique que la communication véhicule-piéton est « intuitive ».

Fiche technique crédible

A l’intérieur, c’est plutôt chic et pas trop futuriste. Là aussi on a sans doute l’intérieur global du prochain Niro. Les compteurs sont affichés via un écran, et un autre grand écran trône dans la console centrale. Principalement blanc, cet intérieur est rehaussé de touches de bronze (couleur cuivre ?) du plus bel effet. L’intérieur est à n’en pas douter plus réussi que l’extérieur plutôt fade.

Côté fiche technique, ce Kia Niro EV n’est pas non plus trop futuriste. 64 kWh dans une batterie lithium-polymère alimentent un moteur de 150 kW (environ 200 ch). Kia estime à près de 400 km l’autonomie (383 exactement) soit 16,7 kWh aux 100 km. Pas terrible mais le poids et surtout le profil d’armoire normande n’aide pas à une faible consommation. Au moins, Kia est crédible dans ses annonces.

Nouvelle IHM, 5G et annulation de bruit

 

Par contre, nous sommes au Consumer Electronics Show (CES) et donc il faut de la technologie embarquée. Nouvelle interface humain-machine, contrôle par gestes mais aussi tactile. Le volant lui-même n’a plus de bouton mais est tactile. Pas évident que ce soit pratique en conduisant mais la zone basse du volant permet de naviguer dans les menus de l’interface d’info-divertissement.

Autre gadget, on déverrouille le véhicule grâce à la reconnaissance faciale ou vocale. Pour cela, Kia s’est allié à Amazon. D’ici à ce que l’on puisse commander sur la plateforme depuis sa voiture. Pour cela, Kia présente en première mondiale, une connexion 5G dans un véhicule. De quoi appeler en visio tout en laissant (presque) le véhicule conduire tout seul.

Pour commencer à habituer doucement les gens à ces nouvelles fonctions et manières d’interagir avec son véhicule, Kia présente plusieurs habitacles où l’on peut expérimenter virtuellement tout cela. On peut, aussi, découvrir une fonction plutôt intéressante, à savoir la possibilité que les passagers avant et arrière écoute une musique ou une radio différente, sans casque. Déjà présente en usage domestique, l’annulation de bruit couplée à la diffusion de musique permet de créer des « bulles » de son. Pratique si on n’a pas les mêmes goûts musicaux ou si on veut du silence. En plus, cela n’empêche pas les conversations.

Source et illustration : Kia

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "CES 2018 : Kia veut une mobilité « infinie pour tous »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Anonyme
Invité

un peu spécial ce Niro « conceptcarisé » !

wpDiscuz