Accueil Citroën WRC – Australie 2017 : Neuville peut nourrir des regrets

WRC – Australie 2017 : Neuville peut nourrir des regrets

942
8
PARTAGER
WRC Australia Neuville

Thierry Neuville remporte le rallye d’Australie. Après cette dernière levée du WRC 2017, Neuville n’a-t-il pas laissé passer sa chance ?

Neuville a hérité de la tête du rallye après la double crevaison de Mikkelsen. Mais, Neuville était sous la menace de Latvala qui se voyait bien mettre sa Toyota sur la plus haute marche.

Toutefois, Latvala n’est plus dans le classement final ! Tout commence dans l’ES17. Lefebvre qui faisait un bon rallye depuis le début arrache sa roue arrière gauche. La roue pendouille et la Citroën n’ira pas plus loin. Abandon !

WRC Australia Lefebvre

Dans l’ES18, la catastrophe pour Citroën continue avec Breen. Ce dernier a fait un tonneau. La Citroën s’arrête là également. Il n’y a plus que Meeke en course, mais il a déjà abandonné et est reparti en Rallye 2. Vu la pauvreté du plateau, il pointe 8ème tout de même. Un rallye à l’image de la saison pour Citroën.

Pendant ce temps, Latvala est revenu à moins de 10 secondes de Neuville. Ce dernier se reprend dans l’ES19. L’ES20 est annulée suite aux pluies torrentielles de la nuit. Il ne reste donc que les 6,44 km de la Power Stage.

Les gros bras qui ne jouent plus la victoire poussent. Ainsi Mikkelsen tient quelques temps le meilleur temps. Mais, il est délogé par Lappi puis par Ogier qui cherche les 5 points de bonus. Tänak échoue sur son coéquipier pour 1 dixième !

WRC Australia Latvala

Latvala sort dans la dernière spéciale

Mais la grosse sensation c’est la sortie de Latvala. Il touche quelque choses à l’intérieur et est renvoyé à l’extérieur, dans un arbre. L’équipage s’en sort sans bobo mais, pas la voiture. Dommage pour Toyota et Latvala. Neuville n’a plus de pression si ce n’est terminer cette spéciale.

Thierry Neuville l’emporte avec 22 secondes d’avance sur Tänak. Paddon récupère le podium dans la dernière spéciale. Cela change de l’an dernier où il l’avait perdu à ce moment là.

Ogier est 4ème pour le dernier rallye. Comme toute la saison, il a « joué l’épicier » et engrangé beaucoup de points quand il ne jouait pas la gagne. Surtout avec les 5 points de bonus de la Super Spéciale. Derrière lui, on trouve Evans. 3 Ford M-Sport dans le Top 5. M-Sport a su tirer les marrons du feu cette année.

POS#PILOTETEMPSDIFF PRÉC.DIFF 1ER
1.5T. NEUVILLE2:35:44.8
2.2O. TÄNAK2:36:07.3+22.5+22.5
3.4H. PADDON2:36:43.9+36.6+59.1
4.1S. OGIER2:38:12.5+1:28.6+2:27.7
5.3E. EVANS2:38:50.4+37.9+3:05.6
6.11E. LAPPI2:39:34.3+43.9+3:49.5
7.9K. MEEKE2:58:43.2+19:08.9+22:58.4
8.61R. DALTON3:00:24.4+1:41.2+24:39.6
9.68N. QUINN3:00:48.2+23.8+25:03.4
10.71D. HERRIDGE3:05:37.1+4:48.9+29:52.3

Nathan Quinn sur sa vieille Lancer Evo IX a été passé par Dalton (8ème). Mais avec cette 9ème place au général, il remporte le championnat australien.

WRC Australia Quinn

Neuville n’a pas su saisir sa chance

Au championnat, Neuville termine à 24 points d’Ogier. Si on regarde rapidement le bilan 2017, on peut voir que Neuville a un « zéro » de plus qu’Ogier. Mais, on peut surtout voir que si on ne regarde pas son abandon, Ogier n’a jamais fait pire que 5ème cette année ! Tandis que Neuville a raté son entrée en matière avec 36 points perdus sur le Monte Carlo et la Suède ! Ogier score 40 points de bonus dans les Super Spéciales. Neuville n’en met que 26.

Bref, le pilote Belge qui aurait pu, du, profiter du départ de Volkswagen et du fait qu’Ogier n’était pas dans une écurie officielle. Mais, il n’a pas su saisir sa chance. 4 victoires contre 2 à Ogier. Voilà son lot de consolation.

Latvala a abandonné en Australie. Mais, il a réussi sa saison tout de même. Parti sur le projet de retour de Toyota, il a signé une victoire et 2 podiums. L’an prochain il faudra faire mieux. Meeke réussit à conserver sa 7ème place. Mais, il a déçu chez Citroën. 5 abandons pour 7 zéros au total. C’est beaucoup trop pour une écurie usine.

M-Sport (et Ogier) a fait le hold-up de la décennie avec le doublé. Mais, en 2018, Malcolm Wilson pourrait perdre Ogier. Il a déjà perdu Tänak parti chez Toyota, il risque de perdre Ogier très courtisé par Citroën.

La saison 2018 débutera par le Monte Carlo le 25 janvier 2018.

Championnat pilotes :
1. Ogier 232 points
2. Neuville 208 points
3. Tänak 191 points
4. Latvala 136 points
5. Evans 128 points
6. Sordo 95 points
7. Meeke 77 points
8. Paddon 74 points
9. Hänninen 71 points
10. Breen 64 points

Championnat constructeurs :
1. M-Sport 428 points
2. Hyundai 345 points
3. Toyota 251 points
4. Citroën 218 points

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "WRC – Australie 2017 : Neuville peut nourrir des regrets"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Raymond Boncoin
Invité

L’expérience, donc la régularité, a payé!
Sincèrement dommage pour Neuville car je pense que c’était la saison qui était le plus à sa portée car synonyme de transition où tout était possible.
La nouvelle saison promet d’être plus ardue, je doute qu’il ait la même ouverture que celle dont il a bénéficié cette année.

labradaauto
Invité

Depuis 2015, la Suède, on sait Que Neuville est aux avant postes. Bon pour le moral cette victoire sur un terrain qui a fait combien de victimes.
La voiture a fait de gros progrès en suspension, et on redistribue les cartes pour l’an prochain. Ce sera comme cette année ouvert. Voeux pour Neuville que j’affectionne. S. Ogier a le talent depuis longtemps, le titre. Ce ne seront pas les mutations avant le Mte Carlo qui vont ralentir le pilote Belge.

salociN
Invité
Neuville, au delà du fait qu’il disposait de la meilleure voiture (bien que pas la plus fiable), et qu’il a fait montre cette année d’une pointe de vitesse supérieure à tous ses concurrents (sauf peut être la seule fois où il a dû balayer), a surtout montré cette année qu’il pouvait être caractériel, inconstant la gestion de la pression, mauvais perdant dans la frustration, et il a même fait preuve d’une suffisance dont je ne l’imaginais pas capable. Mais le pire, c’est surtout son incapacité à se remettre en cause et à tirer des leçons de ses erreurs, alors que… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
2017 fût une belle saison pour le suspens. Je ne me risquerai pas à critiquer quiconque négativement . On a rarement vu tant de changements de leaders. Pour résumer: tous des rapides ! Ce n’est pas la 1ère fois non plus que la Belgique est représentée pas des gars qui vont vite. Il y a 40 ans, c’était la France et l’Italie qui excellaient là où les courses étaient les plus véloces, le tarmac. L’Allemagne est champion du ballon, mais Depuis Walter et Armin, je m’étonne qu’on ait pas de pilotes Allemands sur route pour jouer la gagne. Les pilotes,… Lire la suite >>
Matth
Invité

Il me semble qu’Ogier a dit non à Citroën !
Donc ça sera M-Sport ou rien pour lui !

wpDiscuz