Accueil Ecologie Un client pour le Mercedes Citaro électrique

Un client pour le Mercedes Citaro électrique

728
10
PARTAGER

Comme presque tous les constructeurs, Mercedes se lance dans les bus électriques. Il a même déjà trouvé un premier client pour son Citaro électrique.Parmi les constructeurs de bus, Mercedes a beaucoup de retard dans l’électrique. Son Citaro électrique ne débutera officiellement qu’au salon d’Hanovre 2018. D’où le camouflage du toit, sur les clichés. La firme à l’étoile se vante de l’avoir déjà testé près du cercle Arctique et dans la Sierra Nevada Espagnole. En attendant Hanovre, il est muet sur les performances et le calendrier de mise en production. On sait seulement qu’il sera produite dans le site EvoBus de Mannheim, en Rhénanie.

Justement, son premier client est un opérateur Rhénan : Rhein Neckar Verkehr GmbH. Il vient de signer une lettre d’intention avec EvoBus. Un premier bus lui sera livré fin 2018 et visiblement, Rhein Neckar Verkher GmbH fera des tests en conditions réelles. Le communiqué ne précise pas sur combien de véhicules porte la lettre d’intention.
Source :
Mercedes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Un client pour le Mercedes Citaro électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité
« Mercedes a beaucoup de retard dans l’électrique » Si cette technologie était mature on pourrait le dire mais elle est loin d’être mature donc on ne peut l’affirmer. Un seul exemple : un bus consomme entre 1 et 1,25 kWh/km, il parcourt entre 150 et 200 km/j. Il faut donc à minima 150 kWh de batterie. Mais il faut aussi compter le chauffage du bus et l’usure de la batterie. Soit à minima 250 kWh de batterie. Pour 1000 cycles cette batterie aura permis de faire tout au plus 250 000 km soit moins de 8 ans. De plus cette masse… Lire la suite >>
greg
Invité

Sans compter que les altenatives sont pour le Moment soit des bus bollorés à la finition criante et aux batteries qui se vident toutes seules, soit des bus chinois dont les conditions de production ne correspondent pas trop aux critères environnementals en vigueur chez nous.

ART
Invité

Encore du gros n’importe quoi de Christophe… Oh joie de se prendre un gros nuage de fumer dans la tronche d’un bon gros bus puant ! yeah !

Grosse blague aussi sur le comportement routier quand le machin tourne à 20/30km/h…

Bref, toujours ta haine de la voiture individuelle sous couvert d’écologisme très parisien…

Christophe
Invité

@ART
Si les bus chez toi envoient des panaches de fumée, change de lieu parce que cela fait bien longtemps que je n’ai pas vu un bus urbain sur une ligne régulière de ce style. Par contre des voitures, pourtant récentes, qui crachent noire j’en vois à foison.
Même à 20/30 km/h un balourd sur le toit est un balourd et impacte le comportement routier. Fais l’expérience, loue un VUL avec une galerie mets 300 kg dessus et essaye de faire des tours de rond-points en allant de plus en plus vite.

Christophe
Invité

@ART
Un BHNS sur une voie dédiée n’est pas limité à 50 km/h puisqu’il n’est pas soumis à la réglementation routière mais à la réglementation ferroviaire. A ce titre un tram peut rouler à plus de 50 km/h en ville, c’est toujours drôle de voir les gars de ton espèce se traîner en voiture et se faire dépasser par le tram !

Christophe
Invité

@ART
Le BHNS de Nantes c’est jusqu’à 22 km/h de vitesse commerciale en desservant tous les arrêts, il tourne donc à un peu plus que 30 km/h.
Mais tu ne sais pas mais tu la ramènes.

ART
Invité

Et plutôt que de raconter de la merde là Christophe, t’en penses quoi de l’essai de la Giulia QV ? C’est déjà un peu plus passionnant que le centre de gravité de tes bus….

Christophe
Invité

Mais je m’en branle de ta QV !

ART
Invité

Alors dégage de ce blog pour méditer entre hippies…

Christophe
Invité

Tu peux très bien me dire ce que tu veux, ce n’est surtout pas toi qui va me dire ce que j’ai à faire.

wpDiscuz