Accueil DTM Super GT 2017-8 : Nissan gagne la course et Lexus gagne le...

Super GT 2017-8 : Nissan gagne la course et Lexus gagne le championnat à Motegi

255
0
PARTAGER

Le championnat Super GT 2017 a couronné l’équipage le plus jeune du plateau, Ryo Hirakawa et Nick Cassidy sur la Lexus LC500 Keeper TOM’S no37, arrivés seconds de la course de Motegi derrière la Nissan GT-R Motul Nismo no23 de Ronnie Quintarelli et Tsugio Matsuda. En GT300, Taniguchi et Kataoka sur l’AMG GT no4 deviennent champions pour la seconde fois de leur association après le titre en 2014.

Le DTM en VIP

Suivant la démonstration de la Nissan GT-R Nismo de Ronnie Quintarelli et de la Lexus LC500 d’Heikki Kovalainen à Hockenheim pour la dernière manche du DTM, très bien accueillie par les fans allemands, c’était au tour du DTM de rendre la politesse à Motegi.

Super GT Motegi 2017 DTM x Super GT

Les trois constructeurs allemands avaient dépêché chacun une voiture : une BMW M4 pour Augusto Farfus, une Mercedes C63 pour Maro Engel et une Audi RS5 pour Loïc Duval. Croisé tout sourire dans le paddock, le pilote chartrain avouait son grand plaisir de retrouver un circuit et un monde qu’il connaît bien pour avoir emporté le championnat Super GT ici-même en 2010.

Super GT Motegi 2017 Loïc Duval

Gerhard Berger était bien entendu présent pour la poignée de main symbolique avec Masaaki Bandoh, le patron du Super GT. La relation entre les deux organisations est au beau fixe et Berger a confirmé l’évolution à venir de la réglementation DTM pour adopter le moteur 2 litres turbo identique à l’architecture utilisée en Super GT.

Super GT Motegi 2017 Bandoh Berger

L’horizon se dégage et on attend maintenant avec impatience la suite, très probablement l’annonce d’une vraie course réunissant les concurrents des deux championnats, à moins qu’un constructeur ne devance l’appel et s’engage sur l’autre continent en 2019… On notait d’ailleurs la présence inattendue d’un visage familier, le docteur Ullrich, qui a beaucoup poussé au rapprochement des deux championnats dans le passé.

Super GT Motegi 2017 DTM

Comme à Hockenheim, la démonstration des voitures allemandes en compagnie des trois GT500 japonaises a été très appréciée du public et les trois autos de DTM ont fait l’honneur de rouler en tête du peloton durant le tour de parade avant le départ. Nulle doute que c’est à regret que Duval, Farfus et Engel ont pris la voie des stands à l’approche du feu vert…

Super GT Motegi 2017 DTM x Super GT

Qualifications

GT500

Sans lest de pénalité pour cette dernière course, les temps pouvaient tomber et c’est ce qui se passait, les favoris au championnat faisant le forcing pour être bien placés pour le départ de la course qui est une des plus courtes de la saison.

Super GT Motegi 2017

Dans la Q1 les deux Nissan GT-R chaussées en Michelin se mettaient en évidence en signant les deux meilleurs temps, la no46 devant la no23, alors que les deux candidats au titre chez Lexus, la no6 du Wakos-team Le Mans et la no37 Keeper-TOM’S, faisaient le nécessaire pour passer en Q2.

Super GT Motegi 2017

Les voitures ne sortaient que dans le dernier tiers de la Q2, pour économiser les pneus pour la course. Oshima sur la Lexus no6 se plaçait en tête, mais c’est Ronnie Quintarelli sur la Nissan GT-R Nismo no23 qui s’imposait sous le drapeau à damiers avec un tour impressionnant, record de la piste et pas moins de huit dixièmes devant Oshima. Hirakawa sur la Lexus no37 prenait la troisième position devant Motoyama sur la deuxième GT-R en Michelin, la no46.

Super GT Motegi 2017

GT300

Là encore, les favoris du championnat se devaient de bien se placer, et c’est ce que faisait Kataoka sur l’AMG GT Goodsmile Hatsune Miku no4, en tête du championnat, devant la BMW no55 ARTA bien menée par Takagi, l’AMG GT Leon CVSTOS no65 et la Toyota 86 MR VivaC no25. Les seuls à être en retrait étaient le team JMS P.Mu et la Lexus RC F GT3 no51, qui ne pouvaient faire mieux que le huitième temps.

Super GT Motegi 2017

Course

GT500

Après un tour de parade derrière l’élite de la police de la préfecture de Tochigi qui avait sorti la NSX et la Nissan Z de patrouille pour l’occasion et devant les trois voitures invitées du DTM, les péripéties commençaient dès avant le feu vert lorsqu’Andrea Caldarelli sur la Lexus no6 emboutissait l’arrière de la Nissan GT-R de Ronnie Quintarelli dans le dernier virage avant la ligne de départ.

Super GT Motegi 2017

Un peu comme lors de l’incident entre Vettel et Hamilton à Baku, il est difficile de démêler les responsabilités entre Quintarelli qui mettait ses freins en température, un élément crucial à Motegi, et Caldarelli qui le suivait de très près afin de bondir en tête au premier virage.

Super GT Motegi 2017

Il est par contre clair que le perdant de l’affaire fut Caldarelli et le team Le Mans. Si la perte d’un beau morceau du diffuseur de la Nissan n’a pas semblé gêner outre mesure Quintarelli qui prenait le large rapidement, les dommages à l’avant droit sur la Lexus perturbaient le rythme de Caldarelli qui voyait passer ses poursuivants les uns après les autres, à commencer par un Cassidy volontaire sur la no37, avant qu’un choc supplémentaire avec Oliveira sur la GT-R no24 n’envoie le pilote italien en tête-à-queue.

Super GT Motegi 2017Andrea repartait bon dernier et c’en était fini des chances pour cette année du team Le Mans. L’équipe buvait le calice jusqu’à la lie lorsque le capot endommagé de la Lexus bleue finissait par s’envoler, obligeant Oshima alors au volant à finir la course par un passage au stand alors qu’il ne restait que deux tours à parcourir.

Super GT Motegi 2017

Une fois Caldarelli hors jeu, Nick Cassidy tentait de revenir sur Quintarelli mais la GT-R Nismo était hors d’atteinte ce week-end et Cassidy comme par la suite Hirakawa ne pouvaient pas approcher la voiture rouge à moins de 3 secondes au gré du trafic.

Quintarelli et Matsuda remportaient donc l’épreuve pour finir deuxièmes au championnat, un bon rétablissement après un début de saison difficile pour la nouvelle GT-R GT500 qui montre que le team Nismo, sa paire de pilotes ultra-titrés et les Michelin restent bon an mal an la référence.

Avec ce résultat Tsugio Matsuda reprend la tête au nombre des victoires en Super GT (19 succès) alors que Ronnie Quintarelli, déjà détenteur du plus grand nombre de titres dans la catégorie, devient quant à lui le recordman des victoires pour un pilote non-japonais.

 

Super GT Motegi 2017

Derrière la Nissan no23 et la Lexus no37, Tachikawa et Ishiura ont fait une course plus discrète mais solide pour finir sur le podium devant la paire de Honda no100 et no17 qui  se sont livrées à une bataille splendide durant la seconde partie de l’épreuve, Yamamoto et Tsukakoshi, tous deux enfants du pays, voulant finir premier des NSX sur le circuit de Honda. C’est Tsukakoshi sur la NSX no17 du Real Racing qui avait le dernier mot.

Super GT Motegi 2017Parmi les malchanceux, notons la prestation prometteuse mais coupée court par un choc avec une GT300 de James Rossiter et Kazuki Nakajima sur la Lexus TOM’S AU no36, qui paraissait partie pour une bonne performance après avoir pris la seconde position.

Super GT Motegi 2017

GT300

Après la pole position obtenue la veille, le team Goodsmile Hatsune Miku pouvait voir venir mais il fallait impérativement terminer sur le podium pour être assuré du titre. La chose était loin d’être de tout repos avec trois autres prétendants directement dans le sillage de l’AMG GT3 no4, soit la BMW Arta no55, la Mercedes CVSTOS Leon no65 et la Toyota 86 MC VivaC.

Super GT Motegi 2017

Kataoka faisait le job en restant en tête de la course durant les 20 premiers tours à l’issue desquels il passait le relais à Taniguchi qui repartait avec quatre pneus neufs. Il se retrouvait cependant quatrième une fois tous les ravitaillements effectués, les autres teams ayant décidé de changer qui deux pneus seulement, et qui zéro pneus comme la Toyota 86 MC.

Super GT Motegi 2017

C’est le jeune Sean Walkinshaw sur la BMW ARTA qui prenait la tête, poursuivi par l’AMG GT3 Leon de Naoya Gamou, le rival le plus dangereux de Taniguchi au championnat. La Mercedes noire revenait progressivement sur la BMW orange, alors que Taniguchi sans s’affoler refaisait son retard sur la Toyota VivaC bientôt en délicatesse avec ses pneus.

Super GT Motegi 2017

Un intrus venait se mêler à la lutte des prétendants, la Porsche D Station no33 bien menée par le jeune pilote Porsche Sven Muller et Tomonobu Fuji, mais la Porsche blanche et verte reculait à cause d’une crevaison malchanceuse.

Super GT Motegi 2017

A trois tours de l’arrivée, Gamou se portait à la hauteur de Walkinshaw dans la ligne droite des stands. Le Britannique fermait la porte et ne laissait à Gamou qu’un étroit couloir le long du muret des stands, par lequel le pilote de l’AMG se faufilait pour prendre la tête dans une manoeuvre spectaculaire.

Super GT Motegi 2017

Gamou remportait la victoire devant Walkinshaw mais c’était insuffisant pour le championnat puisque Taniguchi lui avait repris la troisième place synonyme de titre. C’est la troisième couronne en GT300 pour Nobuteru Taniguchi et la seconde pour Tatsuya Kataoka, sans doute la paire la plus solide et la plus expérimentée de la catégorie, et un doublé AMG puisque le team Leon CVSTOS de Haruki Kurosawa et Naoya Gamou termine second du championnat, avec deux victoires cette saison.

Super GT Motegi 2017

Que dire de cette saison 2017 ? Comme l’année dernière, Lexus l’emporte avec sa nouvelle voiture, après avoir dominé la majeure partie de la saison. Mais la lutte entre les teams Lexus qui ne se sont pas fait de cadeaux aurait pu toutefois tourner mal, puisque la dispersion des victoires et des gros points permet au team Nismo de finir tout près de la tête, malgré un début de saison très compliqué pour la GT-R. Honda s’en sort également avec les honneurs, la NSX GT ayant remporté deux victoires cette saison avec plusieurs pole positions, un total nettement plus flatteur que ces dernières saisons.

Super GT Motegi 2017

Les champions, Hirakawa et Cassidy, sont les seuls à avoir signé deux victoires cette saison. Les deux jeunes pilotes, 23 ans tous les deux, ont l’avenir devant eux. Tous les deux champions de F3 japonaise et désormais champions en Super GT, ils ne devraient pas tarder à se faire un nom en dehors du Japon, comme a déjà commencé à le faire Hirakawa avec de solides résultats en European Le Mans Series.

Super GT Motegi 2017

Crédit photos :Yuji Shimizu/le blog auto et PLR/le blog auto

Résultats

Motegi 250 Km, 12 novembre 2017

GT500

PoNoMachineDriverLapsBest LapDiff.(km/h)Tire
123MOTUL AUTECH GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
531’40.0771:31’44.581MI
237KeePer TOM’S LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
531’40.4836.263BS
338ZENT CERUMO LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
531’40.41413.353BS
417KEIHIN NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Koudai Tsukakoshi
Takashi Kogure
531’40.75119.962BS
5100RAYBRIG NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Naoki Yamamoto
Takuya Izawa
531’40.72320.537BS
646S Road CRAFTSPORTS GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Satoshi Motoyama
Katsumasa Chiyo
531’40.94420.857MI
712CALSONIC IMPUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Hironobu Yasuda
Jann Mardenborough
531’41.15938.909BS
81DENSO KOBELCO SARD LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Heikki Kovalainen
Kohei Hirate
531’41.05946.745BS
98ARTA NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Tomoki Nojiri
Takashi Kobayashi
531’40.6381’01.721BS
1064Epson Modulo NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Bertrand Baguette
Kosuke Matsuura
531’41.1901’28.669DL
1116MOTUL MUGEN NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Hideki Mutoh
Daisuke Nakajima
521’40.6691 LapYH
1224Forum Engineering ADVAN GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Daiki Sasaki
Joao Paulo de Oliveira
521’40.7401 LapYH
136WAKO’S 4CR LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Kazuya Oshima
Andrea Caldarelli
511’40.9602 LapsBS
1436au TOM’S LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Kazuki Nakajima
James Rossiter
421’40.39311 LapsBS
1519WedsSport ADVAN LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Yuhi Sekiguchi
Yuji Kunimoto
381’41.39915 LapsYH

GT300

PoNoMachineDriverLapsBest LapDiff.(km/h)TireWH
165LEON CVSTOS AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Haruki Kurosawa
Naoya Gamou
491’49.1741:31’56.005BS
255ARTA BMW M6 GT3
BMW M6 GT3 / P63
Shinichi Takagi
Sean Walkinshaw
491’48.65901/02/55BS
34GOODSMILE HATSUNE MIKU AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
491’48.46013.992YH
49GULF NAC PORSCHE 911
PORSCHE 911 GT3 R / MA185
Jono Lester
Kyosuke Mineo
491’49.63819.524YH
525VivaC 86 MC
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Takamitsu Matsui
Kenta Yamashita
491’49.08026.024
651JMS P.MU LMcorsa RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
Yuichi Nakayama
Sho Tsuboi
491’49.70127.234BS
711GAINER TANAX AMG GT3
Mercedes AMG GT3 / M159
Katsuyuki Hiranaka
Bjorn Wirdheim
491’49.02727.941DL
821Hitotsuyama Audi R8 LMS
Audi R8 LMS / DAR
Richard Lyons
Masataka Yanagida
491’49.90638.351DL
933D’station Porsche
PORSCHE 911 GT3 R / MA185
Tomonobu Fujii
Sven Muller
491’49.05649.364YH
103B-MAX NDDP GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Kazuki Hoshino
Mitsunori Takaboshi
491’50.0671’00.717YH
1187SHOP CHANNEL LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DFJ
Shinya Hosokawa
Kimiya Sato
491’50.1281’05.616YH
1231TOYOTA PRIUS apr GT
TOYOTA PRIUS / RV8K
Koki Saga
Rintaro Kubo
491’50.0771’14.863BS
137Studie BMW M6
BMW M6 GT3 / P63
Jorg Muller
Seiji Ara
491’50.2571’17.394YH
1426TAISAN SARD R8 FUKUSHIMA
Audi R8 LMS / DAR
Shinnosuke Yamada
Jake Parsons
491’49.9861’18.225YH
155MACH SYAKEN MC86 GTNET
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Natsu Sakaguchi
Kiyoto Fujinami
491’50.0521’30.440YH3
1618UPGARAGE BANDOH 86
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Yuhki Nakayama
Shintaro Kawabata
491’49.6341’30.965YH
17360RUNUP GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Yusaku Shibata
Takayuki Aoki
491’50.5331’35.529YH
1860SYNTIUM LMcorsa RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
Akira Iida
Hiroki Yoshimoto
491’50.4751’40.254YH
1910GAINER TANAX triple a GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Ryuichiro Tomita
Hiroki Yoshida
481’49.9241 LapDL
2052SAITAMA TOYOPET GreenBrave MARK X MC
TOYOTA MARK X MC / GTA V8
Taku Bamba
Shigekazu Wakisaka
481’51.5491 LapYH
2150Ferrari 488 GT3
Ferrari 488 GT3 / F154GT
Akihiro Tsuzuki
Morio Nitta
481’51.4171 LapYH15
22117EIcars BENTLEY GT3
BENTLEY CONTINENTAL GT3 / CND
Yuji Ide
Ryohei Sakaguchi
481’50.3661 LapYH
23111EVA RT TEST-01 Rn-s AMG GT
Mercedes AMG GT3 / M159
Keishi Ishikawa
Ryosei Yamashita
481’51.2861 LapYH
2435ARTO 86 MC 101
TOYOTA 86 MC / GTA V8
N.Charoensukhawatana
N.Hortongkum
481’51.4271 LapYH
2522R’Qs SLS AMG GT3
Mercedes SLS AMG GT3 / M159
Hisashi Wada
Masaki Jyonai
481’51.9221 LapYH
2648shokumou.jp GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Hiroshi Takamori
Masaki Tanaka
371’51.35512 LapsYH
2SYNTIUM Apple LOTUS
LOTUS EVORA MC / GTA V8
Kazuho Takahashi
Hiroki Katoh
281’50.35321 LapsYH
61SUBARU BRZ R&D SPORT
SUBARU BRZ GT300 / EJ20
Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi
251’50.28924 LapsDL
88MANEPA LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DFJ
Manabu Orido
Kazuki Hiramine
151’49.72434 LapsYH
30TOYOTA PRIUS apr GT
TOYOTA PRIUS / RV8K
Hiroaki Nagai
Kota Sasaki
51’51.49544 LapsYH

Championnat

GT500

PoNoDriverRd1Rd2Rd3Rd4Rd5Rd6Rd7Rd8TotalBehind
137Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
20115156211584
223Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
4868151822182-2
36Kazuya Oshima
Andrea Caldarelli
151511251563-21
438Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
821111281162-22
536James Rossiter6620483653-31
636Kazuki Nakajima620483647-37
7100Naoki Yamamoto
Takuya Izawa
51223134645-39
81Heikki Kovalainen
Kohei Hirate
1142015344-40
98Tomoki Nojiri
Takashi Kobayashi
127214237-47
1017Koudai Tsukakoshi
Takashi Kogure
31511837-47
1164Bertrand Baguette
Kosuke Matsuura
3253132-52
1246Satoshi Motoyama
Katsumasa Chiyo
8151529-55
1319Yuhi Sekiguchi51341023-61
1419Yuji Kunimoto5341022-62
1512Hironobu Yasuda
Jann Mardenborough
346417-67
1624Daiki Sasaki
Joao Paulo de Oliveira
12912-72
1719Kamui Kobayashi1010-74
1816Hideki Mutoh
Daisuke Nakajima
257-77
1936Daisuke Ito66-78
2019Kenta Yamashita11-83

GT300

PoNoDriverRd1Rd2Rd3Rd4Rd5Rd6Rd7Rd8TotalBehind
14Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
2016815151277
265Haruki Kurosawa
Naoya Gamou
16614252072-5
351Yuichi Nakayama
Sho Tsuboi
32052620561-16
455Shinichi Takagi
Sean Walkinshaw
6112181561-16
525Takamitsu Matsui
Kenta Yamashita
821121648-29
611Katsuyuki Hiranaka
Bjorn Wirdheim
152033445-32
733Tomonobu Fujii21143211235-42
89Jono Lester
Kyosuke Mineo
111164831-46
961Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi
1528530-47
1088Manabu Orido
Kazuki Hiramine
418628-49
1133Sven Muller211211228-49
1260Akira Iida
Hiroki Yoshimoto
3610524-53
1387Shinya Hosokawa
Kimiya Sato
Yuya Motojima
81321-56
147Jorg Muller
Seiji Ara
485118-59
1531Koki Saga
Rintaro Kubo
151117-60
163Kazuki Hoshino
Mitsunori Takaboshi
45232117-60
1750Akihiro Tsuzuki
Morio Nitta
1515-62
1810Ryuichiro Tomita
Hiroki Yoshida
5813-64
1918Yuhki Nakayama
Shintaro Kawabata
246-71
2021Richard Lyons
Masataka Yanagida
1135-72
2133Andre Couto44-73
225Natsu Sakaguchi
Kiyoto Fujinami
33-74
2325Tsubasa Kondo11-76

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz