Accueil Audi Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 44 de 2017

Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 44 de 2017

268
0
PARTAGER

Ce week-end, c’est la dernière manche de la Porsche Carrera Cup Asia. Chris van der Drift obtient un deuxième titre à Shanghai.

Carrera Cup Asia

Fin de saison à Shanghai, en marge du WEC, pour la Porsche Carrera Cup Asia 2017.

On attend Martin Ragginger, mais c’est Chris van der Drift qui est en pole. L’Autrichien arrivé en leader, n’est que 10e sur la grille.

Will Bamber tente d’avoir van der Drift au départ. Mais le Néo-zélandais garde la trajectoire, à l’intimidation. Andrew Tang, 3e, est aux prises avec Philip Hamprecht et Zhang Da Sheng. Le décor est posé. Derrière, Ragginger tente une remonté. Mais il bute sur Yue Cui, 7e. A domicile, le pilote Chinois réussit à contenir l’Autrichien ! Hamprecht parvient à doubler Tang, mais l’espoir de Porsche Asia se dédouble. En vue de l’arrivée, Bamber tente un freinage à « trotar » et il frôle la correctionnelle.

Succès donc de van der Drift devant Bamber et Tang.

Pour la course 2, van der Drift est en pole. Néanmoins, il choisit d’assurer. Tang en profite et le double au départ. Hamprecht, Zhang, Bamber et même Ragginger le dépassent ensuite. Dans le peloton, Yue et Akash Neil Nandy s’accrochent et entrainent le dernier safety-car de l’année.
Hamprecht profite du regroupement pour s’offrir le leader Tang. Zhang, lui, fait le break sur Bamber. Ragginger tente vainement de se mêler à la lutte pour le podium.

Ce sont trois « junior » qui montent sur l’estrade : Hamprecht le débutant et les espoirs de Porsche Asia, Tang et Zhang.

Déjà champion en 2015, van der Drift double la mise en 2017, avec 235 points. Ragginger le vétéran finit 2e, à 228 points. Bamber est 3e, à 220 points. Le lendemain, son grand frère Earl, champion de Carrera Cup Asia 2013-2014, devenait champion de WEC 2017.

FR 2.0

Le lendemain de la finale de l’Eurocup FR 2.0, à Barcelone, la série s’offre un test collectif.

Le (ex ?) pilote Red Bull Junior, Neil Verhagen (Tech 1) est le plus rapide. Néanmoins, ce qui fait le sel, ce sont les débutants. Renault a invité le 3e de la F4 Italia, Lorenzo Colombo (JD Motorsport), le champion de F4 SMP -et pilote Renault Sport Academy-, Christian Lundgaard (MP Motorsport) et son dauphin Alexander Smolyar (Tech 1), le champion de F4 ADAC, Juri Vips (Josef Kaufmann), Felipe Drugovich (Arden) et le champion de British F4, Jamie Caroline (Tech 1.) Leong Hon Chio (MBM) est invité en tant que champion d’Asia Formula Renault, alors que son dauphin, « Lu Wenlong » (AVF) est vainqueur de la « Road to Champion ».
De leur côté, des pilotes Oscar Piastri (Arden), Logan Sargeant (R-Ace GP), Charles Milesi (R-Ace GP), Bent Viscaal (MP Mptorsport) ou Clément Novalak (R-Ace GP) sont venus par leur propre moyens.

Autant de noms à suivre…

BTCC

Tony Gilham, patron du team HARD, aime bien les petits jeunes ! Rien d’illégal puisque l’on parle de pilotes de BTCC. Il vient ainsi d’embaucher Bobby Thompson, champion de Volkswagen Cup, avec HARD.
Thompson est également le tout premier inscrit du BTCC 2018.

DTM

Une semaine après Mercedes, c’est au tour d’Audi de confier une DTM à des espoirs. Nico Müller est chargé des temps de base. Six espoirs se relayent ensuite au volant. « Ferdinand Habsburg » fut l’un des meilleurs débutants de la F3 2017. Alex Palou, très demandé, a trouvé un trou entre les championnats de F 3.5 V8, de F2 et le Grand Prix de Macao ! Nyck de Vries est « juste » pilote de F2. Dries Vanthoor pilote déjà pour Audi, mais en Blancpain. Le Français Yann Ehrlacher arrive du WTCC. Reste enfin Jonathan Aberdein. Il n’a effectué qu’une saison d’ADAC F4. Mais il s’avère que son père, Chris Aberdein, est un pilier d’Audi en Afrique du Sud…

Crédits photos : Carrera Cup Asia (photos 1 à 5), Renault Sport (photo 6), BTCC (photo 7) et Audi (photo 8.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz