Accueil Electriques Essai Opel Ampera E en Californie

Essai Opel Ampera E en Californie [Vidéo]

2773
58
PARTAGER
Essai Opel Ampera-e (2017)

Une fois n’est pas coutume, nous avons quitté l’Europe pour la Californie, afin de nous glisser au volant de l’Ampera E, une des Opel les plus ambitieuses vues depuis bien longtemps à Rüsselsheim. On vous dit pourquoi.

[Mise à jour – 30/11/2017] Intégration de la vidéo de l’essai – Sujet publié initialement sur Le Blog Auto le 11 février 2017.

Style extérieur

Le nom d’Ampera ne nous est pas inconnu, mais on l’a un peu oublié. Version européenne de la Chevrolet Volt, elle était l’une des pionnières d’une race qui se démocratise peu à peu, celles des hybrides rechargeables. Après un succès que nous qualifierons de très modeste, Opel reprend la même recette avec le même patronyme, lui rajoute un E, le colle sur la Chevrolet Bolt, dont elle est la jumelle pour l’Europe, et voici donc la voiture au Blitz tout électrique.

D’abord, on remarquera qu’elle ressemble à n’importe quel véhicule, sauf à une voiture zéro émission. Il s’agit d’une compacte aux dimensions d’un crossover comme le Captur. Malgré son aspect monobloc, elle affiche un certain dynamisme visuel avec ses lignes tendues et ses flancs légèrement musclés. A l’arrière, on est happé par ses feux sophistiqués, que l’on repère de loin quand on la suit.

Style intérieur et équipement

L’intérieur nous apparaît familier quand on connaît l’environnement Opel. En effet le dessin de planche de bord rappelle ce qui existe déjà au catalogue, sauf que là une tablette intégrée de grandes dimensions prend place au milieu de la console, sur laquelle on peut lire des tas d’informations relatives à la conduite. Dans la même veine, un écran couleurs se situe à la place des compteurs. On est plutôt bien assis dans cette Ampera e, et on dispose d’un espace à l’avant comme à l’arrière plutôt agréable.

En effet, avec les plus de 400 kg de batterie, on aurait pu s’attendre à un habitacle qui manque de place notamment au niveau de la banquette, mais ce n’est pas le cas. Question modularité, rien de spécial, si ce n’est l’absence de plancher plat quand on rabat les sièges. Avec environ 380 litres de capacité, on peut loger assez facilement les bagages de trois personnes sans soucis. Au-delà, on a les même difficultés qu’une voiture classique aux cotes à peu près identiques.

Sur la route

Au volant, on se surprend à apprécier d’emblée sa conduite, alors qu’on ne l’attendait pas forcément. Avec tout le poids situé sous les passagers, le centre de gravité très bas offre ainsi un bon équilibre. La direction à l’avenant permet ainsi de la mener sur les routes de manière assez dynamique, avec une facilité qui rend la vie aisée. Son confort s’avère plutôt satisfaisant, du moment que la route ne recèle pas trop d’irrégularités. Car quand ce n’est pas le cas, l’amortissement témoigne d’une raideur qui met à l’épreuve le dos des passagers.

Soyez rassurés, on reste tout de même à bonne distance du « moelleux » d’une planche de bois et heureusement. Simplement, d’autres concurrentes font mieux qu’elle sur ce chapitre. Une Nissan Leaf par exemple offre un confort de meilleure facture.

Motorisation

Pour emmener les quelques 1660 kg environ de notre Ampera E, un moteur électrique de 204 ch, rien que ça ! Des chiffres qui pourrait faire d’elle une modeste sportive si elle était thermique. Et il faut dire qu’avec un chrono du 0 à 100 km/h en un peu plus de 7 secondes, elle ne manque pas de souffle ! Comme toute bonne électrique qui se respecte, dès que l’on met le pied par terre, elle décolle promptement. On ne se lasse pas de cette sensation. Accélérer, freiner, avec des reprises que l’on retrouve peu chez ses concurrentes aux moteurs à combustion interne, on ne peut pas détester. Pour aider à la gestion de l’autonomie, on a la possibilité de gérer la force de la récupération d’énergie au volant. Du coup, le frein moteur a tellement de puissance suivant la façon dont on l’utilise, qu’on sollicite peu la pédale de gauche.

Car le vrai chiffre qui fait ou défait une électrique, c’est celui de l’autonomie. Selon le cycle d’homologation actuel l’Ampera E annonce plus de 500 km. Notre réalité nous situe plutôt autour des 400 km, un chiffre qui reste très favorable dans son contexte de concurrence. L’Ampera E/Bolt est la première de la seconde vague des électriques, et elle dispose d’une intéressante fenêtre d’opportunité en attendant la Leaf 2 puis la Zoé 2, et surtout la rivale désignée, la Tesla Model 3.

Tarif et conclusion

Opel ne joue pas les radins question équipement ! Qu’il s’agisse d’aides à la conduite ou au confort, beaucoup d’entre elles sont en série. Avec le jeu aujourd’hui des avantages fiscaux qui favorisent l’achat de modèles électriques, on pourra l’acquérir d’ici l’été si l’Etat ne change rien, en dessous des 30 000 euros. Ce qui la rend particulièrement compétitive, même face à des compactes à moteur thermique, parfois plus onéreuses. Avec une autonomie réelle de 400 km même sans prolongateur d’autonomie, on peut en effet désormais considérer l’Ampera E intéressante même en première voiture, et c’est en ce sens qu’elle est une certaine révolution.

Crédit photos : DK/le blog auto

 

+Autonomie de nouvelle génération
Agrément moteur électrique
Habitabilité
Confort moyen sur route dégradée
Style convenu

 

Opel Ampera-e
Moteur
Type et implantationElectrique, avant
Cylindrée (cm3)
Puissance (kW/ch)150/204
Couple (Nm)360
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitesses
Châssis
Suspension avantNC
Suspension arrièreNC
FreinsDisques AV / AR
Jantes et pneusNC
Performances
Vitesse maximale (km/h)150
0 à 100 km/h (s)7
Consommation
Autonomie (NEDC)520 km
Autonomie (WLTP)> 380 km
Chargejusqu’à 50 kW
CO2 (g/km)0
Dimensions
Longueur (mm)4166
Largeur (mm)1765
Hauteur (mm)1597
Empattement (mm)2600
Volume de coffre (l)380
Réservoir (l)60 kWh
Masse à vide (kg)1624

Poster un Commentaire

58 Commentaires sur "Essai Opel Ampera E en Californie [Vidéo]"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lolo
Invité

En terme de taille, perfs et autonomie, elle se place en frontale avec la i3 qui fait payer très cher ses prestations. Un peu de concurrence fera du bien dans ce secteur !

Bof
Invité

Non, la batterie de la Ampera-E est autrement plus performante… On ne peut même pas comparer à la limite…

Jean
Invité

Vous pouvez élaborer? (svp)

greg
Invité

L´i3 à cause de sa base technique en carbone ne peut pas moduler la Taille de l´emplacement où sont stockées les batteries. La capacité est donc limitée.
L´ampera, c´est juste une voiture Avec une très grosse batterie
Avec la Batterie de l´Ampera, l´i3 ferait au Minimum 600km en NEDC, cette voiture ayant le meilleur bilan énergétique du marché en Raison notamment de son poids.

SGL
Invité

Et le plus mauvais rapport prix-autonomie depuis…. La Jamais-Contente !!! 😀 😀

Gapjunction
Invité

Le vrai chiffre intéressant sur les electriques n’est plus l’autonomie qui tend à devenir suffisante ,mais le temps de recharge……

Thibaut Emme
Admin
De ce côté, pas de miracle tant que l’on reste sur la techno actuelle li-ion. 60 kWh de « réservoir », sous 7,2 kW de puissance (32 Ampères comme un four ou une plaque vitro) il faut compter 35 km par heure de charge environ. Plus de 8h pour une charge complète. L’Ampera est compatible > 50 kW et là c’est grosso-modo 150 km en 30 minutes (si on est presque à plat car les 20 derniers % sont toujours plus lents à remplir). Après si vous avez l’habitude de faire de longs trajets, l’électrique n’est pas pour vous. 383 km EPA… Lire la suite >>
Freduk
Invité

Je crois que les Supercharger Tesla permettent d’envisager ces long voyages, on recupere 150km en 1/4h de recharge. JL Moreau en parlait récemment sur RMC. Oui, cette generation 2 permet vraiment d’envisager l’electrique pour le grand public je pense.

wizz
Membre
Les longs trajets sont désormais envisageables avec les voitures électriques (abordables financièrement!). Mais ce ne sera pas valable pour tout le monde (sous entendu en même temps) je rappelle encore une fois que nous vivons dans une société formatée, une société standardisée où presque tout le monde a à peu près le même mode de vie, les même rythmes. On prend tous le boulot autour de 8h. Les enfants sont à l’école autour de 8h aussi. L’après midi idem pour la fin de la journée, etc…. Tout ceci est gérable pour la voiture électrique pour tout le monde. Mais ce… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Le « grand public » en veut réellement ?

Invité

Au Quebec, ils ont tente de rejoindre Montreal a Quebec. La batteries etaient a sec au bout de 220km, le tout en etant econome sur le chauffage et en ne depassant pas les 100 km/h…

Thibaut Emme
Admin
Hm Pas vu celui-là. J’en ai vu d’autre où l’autonomie réelle était au-delà mais avec des testeurs habitués à la conduite éco et la régénération très forte de la Bolt/Ampera. La critique qui revient le plus outre-atlantique est concernant les sièges, trop proches, et pas assez mou 😀 (un peu comme on l’a souligné dans cet essai avec des suspensions « à l’allemande »). Mais à 0 degré ou moins, l’autonomie doit prendre une petite claque oui. Par contre, eux ont droit à un miroir électronique (une caméra est affichée sur le rétro intérieur plutôt qu’un miroir simple ce qui permet de… Lire la suite >>
Lee O\'Neil
Invité

« Par contre, eux ont droit à un miroir électronique (une caméra est affichée sur le rétro intérieur plutôt qu’un miroir simple ce qui permet de voir large et sans encombre).
Ce doit être une première sur une voiture de série non ? »

Cadillac propose déjà un écran pour le retro intérieur sur sa CT6.
C’est d’ailleurs un miroir/écran : il y a l’antique petit levier qui permet de basculer entre mode jour et mode nuit mais là, il permet de passer du miroir classique à l’écran.

https://www.youtube.com/watch?v=WYefFiFomt4
https://www.youtube.com/watch?v=1QcJQ_7VFb0

Thibaut Emme
Admin

Ah mais nickel ! Depuis le temps que je me demande pourquoi ce n’est pas démocratisé…
Rien de plus agaçant que de ne pas voir parce que l’on a qqch dans le coffre, ou un passager au milieu, ou une petite vitre arrière.
Sans parler des utilitaires tollés.

Merci de la précision. Pour la bascule, c’est obligatoire (en tout cas en Europe) d’avoir un vrai miroir.

Lee O\'Neil
Invité

La bascule miroir/écran est effectivement là pour respecter la réglementation qui impose un miroir… pour l’instant !

Quant à la démocratisation, c’est comme tout : c’est une question d’argent 😉

En tout cas, ça doit offrir un réel plus et un grand confort avec le large angle de vision.

Thibaut Emme
Admin
La plupart des véhicules qui sortent de nos jours ont une caméra de recul. A mon sens ce n’est pas vraiment une question d’argent sinon dans les premiums cela y serait déjà. Quand Nissan avait mis la ZEOD au Mans (2014 ?) ils avait un dispositif comme cela (aucun rétro pour la voiture) et militaient pour la mise en série, mais la législation n’en voulait pas. Encore une fois cela va se démocratiser aux USA avant de venir chez nous…à la bourre. Dommage car on peut imaginer de coupler cela avec une détection de véhicule avec signal visuel qui apparaît… Lire la suite >>
polo
Invité

De série sur ma Nissan DayZ « Highway Star » de location au Japon (Une Kei). Je ne peux plus m’en passer.

SGL
Invité

Oui, plus l’autonomie est grande plus l’importance de la rapidité de recharge devient dérisoire.

SGL
Invité

Bah oui !
Combien de personnes ont besoin de plus de 400 km par jour en pourcentage !? Moins de 5 % j’imagine
Et si c’est le cas, la voiture électrique n’est vraiment pas faite pour vous !

SGL
Invité

Cela serait intéressant de connaitre la contre-argumentation du gugusse qui met le « -1 » 😉
Enfin s’il est un peu courageux.

DarkKane
Invité

L’autonomie est un point essentiellement dans la tête des gens.
L’Ampera E ou ses concurrentes offrent 400km après recharge hors 99.99999% des personnes n’effectuent pas quotidiennement un tel trajet.
Si on considère un trajet quotidien, on doit atteindre « grand » maximum une centaine de kilomètres (trajet domicile – travail + quelques petits détours pour le pain, journal, etc.)

A l’opposé, la vraie problématique se situe au niveau du moyen de recharge en lui même : Un habitant d’immeuble aura du mal à recharger son véhicule même via une prise 220 V ! C’est là le vrai nœud du problème des 100% électrique

wizz
Membre
pour les immeubles, ce n’est qu’une question de volonté de la part des copropriétés Les immeubles sont souvent en chauffage collectif, gaz ou parfois fuel. Quelques fois, c’est chauffage individuel, au gaz. Les appartements ont tous un abonnement genre 6kW mini, pour ne pas disjoncter en faisant la cuisine, avec plaque vitro, four, et quelques autres postes consommant de l’électricité dans l’appart. Dans ces immeubles, l’élect y arrive par le sous sol, avant de remonter dans les appartements Dans ces immeubles, le parking est…au sous sol Le soir, le repas terminé, la consommation électrique devient très faible On peut alors… Lire la suite >>
SGL
Invité

Certain que cela soit une mauvaise nouvelle pour la Tesla Model 3, bien qu’avec son physique de monospace (coréen) elle boxerait avec un Modus électrique de nouvelle génération, s’il existait.
Par contre, l’Ampera E risque d’être le coup fatal à la BMW i3.
La Leaf souffre également, mais elle date de 2010… Alors forcément, vivement la prochaine génération.

Thibaut Emme
Admin

L’Ampera a quand même une bonne bouille.
Par contre à l’intérieur, la partie inférieure, grise, semble en plastique dur non ? (souvent sonore).

ART
Invité

Toujours un peu fat pour la taille. Cela dit on a vu bien pire quand le domaine de l’électrique…

Invité

OUI ! La pire est la renault zoe qui ressemble a un suppositoire.
Quelle horreur

SGL
Invité

Alors si l’on met la fonction d’un suppositoire de côté, la forme rappel celle d’une fusée… y’a pire comme référence !
Leaf et i3 sont-elles plus belles !? 😉 😀

miké
Invité

La i3 oui, clairement.

miké
Invité

Mais seul les vrais savent.

beniot9888
Invité

Les « vrais » quoi ? 🙂

Jean
Invité

Theo…

Florian
Invité

Mais qu’est ce que c’est moche. L’objectif annoncé est de concurrencer la Model 3, mais avec un style pareil c’est raté d’avance. J’en ai vu quelques unes ici en Californie, je trouve qu’elle dénote dans le traffic. Elle fait plus petite que la moyenne, plus cheap, plus moche

SGL
Invité

Faut pas exagérer non plus… dés qu’une voiture est compacte : elle est moche.
Tout le monde ne peut rouler en Tesla Model S ou Jaguar XF.

AXSPORT
Invité

Tesla ??

C’est d’un fadasse……………….

Arbracam
Invité

non si ca cout chere et que les performances permettent le 0-100km/h en moins de 3sec alors c’est forcement beau…

wizz
Membre
4.17m de long, c’est vrai que ça fait petit dans le paysage automobile….norme américaine. Maintenant, prendre du recul, et voir les différents segments du marché américain, ainsi que le reste du monde (ps: les pays dont les gens ont suffisamment de pouvoir d’achat) La taille moyenne des véhicules aux USA est grande, mais toutes les voitures ne sont pas grandes. C’est le cas des Juke, Beetle, Mini, Swift…. Pour faire les longs trajets, les Américains prennent l’avion, ou leur grands véhicules. Ces petites voitures, c’est pour les jeunes, ou les travailleurs raisonnables (qui se disent que ça ne vaut pas… Lire la suite >>
wpDiscuz