Accueil Actualités Entreprise Chine : MINI et GWM, déjà la séparation ?

Chine : MINI et GWM, déjà la séparation ?

419
2
PARTAGER

Les discussions entre GWM et BMW, concernant la production de la MINI en Chine, n’auront duré qu’un mois !Il y a très exactement un mois, Great Wall/Haval (GWM) et BMW officialisaient leurs discussions. Il y avait deux volets.
D’une part, la production en Chine de MINI, par GWM (les véhicules actuellement vendus étant importés, donc surtaxés.) Un moyen pour le partenaire d’acquérir du savoir-faire dans les citadines, après le bide de sa percée vers 2008-2010. Côté BMW, on espérait une porte de sortie. Son partenaire actuel, Brilliance, a du mal à sortir de l’ornière. On dit que Xi Jinping s’intéresse tout particulièrement au Liaoning -fief de Brilliance- (parce que son père y a combattu en 1945 ?) Mais quid du destin de Brilliance après l’ère-Xi ?
D’autre part, des transferts de technologie dans l’électrique. Roi du SUV, Great Wall est à la traine dans l’électrique. BMW, lui, a une division i en plein marasme et la vente aurait permis de faire rentrer de l’argent dans la caisse. Sans parler du retour d’expérience…

Mais tout cela, c’est du passé. Olaf Kastner, le président de BMW China, semble avoir décidé d’arrêter les discussions avec GWM. Les Chinois ont-ils été trop gourmands ? Kastner a-t-il eu peur de voir des plans se volatiliser (ce qui avait bloqué Chrysler, il y a une décennie) ? A-t-il jugé GWM incapable de produire des voitures dignes de porter un badge MINI ?

Crédit photo : BMW

Source :
Gasgoo

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Chine : MINI et GWM, déjà la séparation ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gautier Bottet
Editor

« A-t-il jugé GWM incapable de produire des voitures dignes de porter un badge MINI  » ce serait étonnant, GreatWall produisant aujourd’hui des modèles qui comptent au nombre des voitures chinoises les plus sérieuses (Haval ou Wey)…

zeboss
Invité

le flou complet ou presque qui règne sur l’automobile chinoise, geely voir dongfeng mise à part, (et encore), prouve une fois encore qu’il ne suffit pas d’assigner des objectifs politiques à l’industrie pour qu’elle réussisse…

wpDiscuz