Accueil DTM Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 43

Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 43

187
0
PARTAGER

Ce week-end, la finale de l’EuroFormula Open, avec les débuts tonitruants de Felipe Drugovich (pour le meilleur et pour le pire.) Sans oublier une belle page « brèves ».

EuroFormula Open

Pas mal de changements pour la finale. Titré depuis longtemps, Harrison Scott (RP Motorsport) est absent. Felipe Drugovich, 3e de la F4 ADAC, le remplace. Joey Mawson débarque chez BVM, à la place de « Lu Wenlong ». Enfin, Lorenzo Colombo est chez Campos.

Drugovich décroche la pole du samedi.

En cette fin de saison, les nerfs des pilotes sont soumises à rudes épreuves. Entre ceux qui veulent sauver leur saison et les pigistes qui espèrent briller… 2e sur la grille, Nikita Troitskyi (Drivex) craque au feu vert. Devlin deFrancesco (Carlin) et Ameya Vaidyanathan (Carlin) partent sans lui. Quelques mètres plus loin, Ben Hingeley (Fortec) et Tarun Reddy (Drivex) se neutralisent mutuellement. Un peu plus loin, Cameron Das (Campos) et Mawson se télescopent. Le safety-car sort devant… DeFrancesco. En effet, Drugovich a voulu visiter la Catalogne profonde.
DeFrancesco hérite donc des commandes devant Vaidyanathan et Troitskyi. Néanmoins, au restart, Alex Karkosik (RP Motorsport) surprend le Russe.

Premier succès en EuroFormula Open pour deFrancesco. Vaidyanathan est 2e et Karkosik, 3e.

Le dimanche, Vaidyanathan est le plus rapide. C’est sa première pole position en automobile.

Le pilote Indien reste immobile au feu vert. Drugovich, Troitskyi, Jannes Fittje (RP Motorsport) et Mawson le déposent. Il réussit à repasser l’Australien avant la chicane. Puis Fittje commet une erreur. Voilà Vaidyanathan, 3e. En tête, Troitskyi harcèle en vain Drugovich.

Drugovich, Troitskyi et Vaidyanathan forment le dernier tiercé de l’année.

Scott reste donc à 340 points. Troitskyi, plutôt inégal en son absence, est 2e à 222 points. La médaille de bronze est finallement pour deFrancesco, avec 172 points.

Chris Griffis Memorial Test

Comme chaque année, la Road to Indy organise un test collectif des trois disciplines. Cette année, il a lieu sur le « routier » d’Indianapolis.

Les lauréats du Team USA Scholarship sont en Grande-Bretagne. En revanche, trois finalistes sont à bord d’US F2000 : David Osborne (Newman Wachs), Elliott Finlayson (BN Racing) et Sabre Cook (John Cummiskey Racing.) Cook n’est pas la seule féminine : Zoey Edenholm (BN Racing) est également présente.

Les séances de Pro Mazda sont d’autant plus symboliques que ce sont les premiers tours de roue des nouvelles Tatuus. D’où des voitures encore noires.

Champion d’US F2000, Oliver Askew (Cape Motorsport) est le plus rapide. Le nouveau châssis est synonyme de nouvelles écuries. Calvin Ming fait débuter Pabst, David Malukas et Leonard Hoogenboom, BN Racing et Parker Thompson, Exclusive Autosport.

Côté Indy Lights, Anthony Martin (Andretti), Victor Franzoni (Juncos), Carlos Cunha (Juncos) et TJ Fischer (Pelfrey) arrivent de la Pro Mazda. Rinus Veekay (Belardi) tente le grand saut depuis l’US F2000. Pato O’Ward (Pelfrey) tente de revenir, malgré des poches trouées. Quant à Heamin Choi (Juncos), il est toujours autant à l’arrêt…

DTM

Le DTM nous avait habitué à un test « junior » collectif, en Espagne. Néanmoins, ce week-end, seul Mercedes a joué le jeu et sur le Lausitzring. Comme le constructeur s’apprête à partir, il n’a convoqué que deux pilotes : Rafaelle Marciello (qui avait déjà roulé avec une Mercedes DTM, suite à son titre F3 en 2013) et Maximilian Günther, 3e de la F3 2017. Lucas Auer était là pour servir de point de repère.

British F4

Sebastian Priaulx (Arden) déboule en British F4. Fils d’Andy Priaulx, il s’est déjà fait un prénom en karting et en Ginetta Junior Cup. Il fait donc déjà figure de « client », malgré deux équipiers pilotes Red Bull Junior

Ferrari Driver Academy

La Ferrari Driver Academy semble s’apprêter à distribuer des lettres de licenciement par pelletés… Après Callum Ilott, les rosso embauchent Robert Shwartzman et vu que les places sont limités, cela fera autant de départs…

Brillant animateur de la F4 ADAC 2015, le Russe a été l’un des meilleurs débutants de l’Eurocup FR 2.0 2016. Un peu à la dérive cette année, il s’est ressaisi lors de la finale -avec un doublé-, terminant ainsi 3e de l’Eurocup FR 2.0 2017. En voilà un qui a compris qu’il fallait décrocher des podiums pour progresser chez Ferrari…

Crédits photos : EuroFormula Open (photos 1 à 6), US F2000 (photo 7), Pro Mazda (photo 8), Indy Lights (photo 9), Mercedes (photo 10), British F4 (photo 11) et Ferrari Driver Academy (photo 12.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz