Accueil Alternatives Paris : plus aucune voiture essence en 2030

Paris : plus aucune voiture essence en 2030

1153
107
PARTAGER
S'Cool Bus

Interdiction de la voiture essence dans Paris dès 2030. C’est Christophe Najdovski, adjoint chargé des transports à la mairie de Paris qui a fait cette déclaration ce matin sur France Info.

On le savait déjà, la Mairie de Paris veut bannir les moteurs diesel dès 2024 de son territoire. Mais, aujourd’hui, on apprend que les moteurs essence le seront également à partir de 2030.

En effet, la mesure a été présentée, hier mercredi 11 octobre, en comité de pilotage du plan climat. Ce plan climat vise la neutralité carbone en 2050 ainsi qu’une énergie 100% renouvelable.

En cela, la Maire de Paris, Anne Hidalgo semble plus royaliste que le roi. Le plan climat de l’état français veut interdire les moteurs purement thermiques à l’horizon 2040. Najdovski parle bien ici d’une interdiction des énergies fossiles. Les véhicules hybrides seraient donc eux aussi interdits de capitale.

« Il s’agit de planifier la fin de l’utilisation des énergies fossiles à un horizon de 2030 » déclare le maire-adjoint.

En espérant que le Grand Paris soit inauguré à temps

Pour la Mairie, cela ne concernerait pas une majorité de Parisiens puisque moins de 40% d’entre eux possèdent une voiture. La Maire balaie ainsi d’un revers de main tous les franciliens ou provinciaux qui doivent passer par Paris vue la configuration « en étoile » de notre réseau routier (*).

D’ici là, le « Grand Paris Express » doit entrer en fonctionnement. Ce nouveau réseau de métros automatiques doit permettre d’améliorer énormément les dessertes du réseau actuel en créant des « boucles » reliant des banlieues de Paris sans passer par le centre de la capitale comme actuellement. Evidemment, c’est en supposant qu’il n’y aura pas de retard.

Pour justifier cette mesure et favoriser transports en commun (diesel ou électrique ?) et les véhicules électriques, la Mairie de Paris met en avant les gaz à effet de serre. En effet, personne ne peut nier qu’un véhicule électrique, ou un transport en commun émet largement moins de CO2 qu’un véhicule thermique grâce à notre électricité décarbonée (« merci » le nucléaire).

Quel effet sur la pollution ?

Toutefois, cela ne changera pas grand chose en matière de particules fines. En effet, rappelons-le à toute fin utile, le transport routier automobile est responsable, sur l’Ile de France, de moins de 10% des particules fines. Et une moitié de ces particules provient en fait de la dégradation des pneumatiques, et des plaquettes de frein. Ce qu’un VE possède également.

Mais, comme il faut faire quelque chose et qu’un symbole vaut toutes les actions du monde, il est plus simple de s’attaquer au « déplaçoir individualiste » qu’est la voiture à Paris. Et si la solution c’était la voiture à pédale ?

Vers un « débat » fin novembre

Désormais, les mairies d’arrondissement vont débattre en interne du plan climat les 5 et 6 novembre. Quelques jours plus tard, le Conseil de Paris devrait en débattre en séance plénière. Cependant, l’issue ne fait guère de doute.

Rétropédalage de la Maire

[Mise à jour 19h45 : Dans un communiqué officiel, la Maire de Paris accuse les médias d’avoir mal compris les propos de Najdovski.

« (…) Pour réduire la pollution, protéger votre santé et lutter contre le dérèglement climatique, Paris travaille depuis novembre 2016 à un nouveau Plan Climat Air Énergie territorial, (…). Ce plan projette de faire de Paris une ville neutre en carbone en 2050. Cela se décline dans tous les domaines. En ce qui concerne les transports, il fixe pour ambition la fin des moteurs diesel à Paris en 2024 et à essence en 2030. »

C’est pourtant bien le maire-adjoint qui a annoncé ce matin sur France Info l’interdiction (en employant ce mot). D’ailleurs, la Maire ne veut pas interdire, mais veut la fin des moteurs diesel et essence. Etrange différence sémantique. Mais dans les faits ?

Pour autant, soulignons la volonté affichée de proposer des alternatives : « Pour atteindre l’objectif d’une fin des moteurs thermiques en 2030, nous avons décidé d’investir dans le développement des alternatives et dans le renforcement des aides financières qui permettent aux particuliers et aux professionnels d’acheter des véhicules propres. » ]

(*) 15,5 millions de déplacements quotidiens en voiture en Ile-de-France, dont 1/3 vers ou en depuis Paris intra-muros soit 5,6 millions.

Source : France Info, Mairie illustration : S’Cool Bus (bus où il faut pédaler)

Poster un Commentaire

107 Commentaires sur "Paris : plus aucune voiture essence en 2030"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pedro5
Invité

En 2030 tu ne seras plus la. Les engagement a faire prendre par les autres c’est tellement mieux.
« En 2080 retraite À 20 ans pour tout le monde, des open bar gratuits dans toutes les villes et les filles de l’est amenées par bus qui vous astiquent gratuitement… si si je l’inscrit au journal officiel

ART
Invité

Vivement 2080, ça fait déjà plus rêver que ce ramassis d’écolos, surtout sur les filles de l’Est, ça, c’est le top, 100% en phase Pedro !

Pat
Invité

Le discours habituel concernant les politiciens qui ne peuvent pas prévoir à plus de 2/3 ans sont échangeables en un discours opposé dès que les politiciens prévoient à long terme.

Je me demande si le plaisir de critiquer les politiciens n’est pas plus fort que notre capacité à voir notre intérêt…

Tss, tss...
Invité

Même pour pousser le délire au max, je ne suis pas d’accord pour y associer positivement l’image de la prostitution des filles de l’est (ou d’ailleurs)…

ART
Invité

Les écolos terroristes ont encore frappé… Je sens déjà Christophe la ramener dans ce thread… Paris sans voiture, la Chine avec ses centrales charbon, et son milliard d’indiens roulant encore aux deux temps ! Vive l’écologie à la parisienne en donnant des leçons !

« il est plus simple de s’attaquer au « déplaçoir individualiste » »

Eh oui, ces mesures sont imprégnés d’idéologie, la haine de la voiture individuelle au profit du collectivisme de gauche, le vivre-ensemble, tout ça…

Will
Invité

« Les écolos terroristes »… lamentable…

ART
Invité

Lis plus bas déjà, et n’hésite pas à développer Will…

Will
Invité

Ce que je trouve lamentable c’est l’association du terme terroristes (on a pourtant eu pas mal d’exemples de ce que c’est récemment) avec le terme écolos (ici pour améliorer la qualité de l’air dans la ville et cet « horrible » vivre-ensemble).

SGL
Invité

Vouloir respirer mieux… et on est des « terroristes »
Vouloir respirer mieux… est incompatible avec la passion automobile.
Effectivement, il y a des questions qui se posent devant de telles idées préconçues

SGL
Invité

On peut parier que cela sera le cas pour toutes les grandes villes européennes.
Paris n’est pas en retard sur les restrictions de circulation vis-à-vis des autres grandes villes du Nord de l’Europe ?

SGL
Invité

Enfin @ Thibaut Emme, petit bémol : que « moins de 10% des particules fines, le transport routier automobile est responsable, sur l’Ile de France »
Même si les résultats sur la qualité de l’air sur les quais fermés aux voitures à Paris sont contrastés, la qualité de l’air le long des quais fermés à la circulation s’est améliorée jusqu’à 25% !!! (même si elles se sont dégradées jusqu’à 10% à partir du quai Henri IV et sur le quai Anatole France.
Faut favoriser la voiture électrique en ville !

Gus
Invité

Pourtant passionné de bagnoles, je suis 100% d’accord avec @SGL et j’ajouterai même qu’il faut qu’elle soit électrique et PARTAGEE.
Et si possible avec un petit bouton pour un mode autonome 😉

Yorgle
Invité

« tous les franciliens ou provinciaux qui doivent passer par Paris vue la configuration « en étoile » de notre réseau routier (*) »
+1!

SGL
Invité

Il est configuré comment l’autoroute A86 ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Autoroute_A86_(France)

Frederic Papkoff
Admin

Le Duplex ne compte pas vu son prix aux heures de pointe… Sans compter que l’A86 rejoint d’autres autoroutes par moment (A4 par exemple) ce qui ne fait qu’engorger le trafic.

Et la Francilienne ? Rien entre Cergy et Marcoussis… sans compter que elle aussi n’est pas continue (A6 en particulier). Et au delà, pour aller de Rambouillet à Roissy par exemple…

Par contre, A1, A3, A4, A5, A6, A10, A11, A13, A16 pointent vers Paris…

SGL
Invité

Messieurs que préconiser-vous ?
Doubler le périf ?
Le Grand Paris pourrait-il avoir des effets (positifs)

ART
Invité

Entièrement en phase avec Thibaut…

AXSPORT
Invité

Si et seulement si :
-propre
-climatisé
-sûr
-fiable
-etc

Maître 90
Invité

La solution alternative existe depuis longtemps : elle s’appelle Zoé.

SGL
Invité

Tout à fait
Les gars qui roulent en Zoe sont déjà aux normes de 2030 😉

psam
Invité
L’intérêt d’interdire, c’est que cela force à trouver les solutions alternatives. Cela va inciter les constructeurs automobiles à investir massivement dans l’électrique, et à baisser les prix, car il y aura un marché . Cela va aider à la mise en lace d’infrastructures adaptées . Inciter à passer au VAE (je suis convaincu que rouler en VAE dans une ville débarrassée de ses VT sera très différent ..) Alors que ne pas interdire en espérant que des solutions alternatives vont tomber du ciel toutes seules, sans contrainte, alors que la solution actuelle « convient » .. Nous avons besoin de contraintes pour… Lire la suite >>
plouf
Invité
L’électrobéatitude … Actuellement le client intéressé, celui qui y trouve son intérêt, au VE, c’est un rural qui roule beaucoup – pour gagner de l’argent sur les pleins e la maintenance – , qui habite en maison individuelle – pour recharger facilement -… C’est structurel, donc ça ne risque pas de changer… Le VE telle qu’il est conçu aujourd’hui n’est pas compatible avec l’usage urbain du client lambda. Rêver que le transport collectif remplace l’automobile individuelle, dans une société vieillissante de moins en moins mobile pour courir après le bus, monter les escalier du métro etc. c’est aller a contre… Lire la suite >>
Twin Spark
Invité

Quand on voir le réseau de transport en commun qui existait en île de France au début du XXe siècle, pour 10 fois moins d’habitants, on ne peut que déplorer le manque d’investissement. Mais ceci s’explique aisément : l’argent a été consommé par les infrastructures routières.

Frederic Papkoff
Admin
Je ne prétends pas avoir les solutions (et Thibaut non plus il me semble)… Je note juste que l’infrastructure est inadaptée (route et transports en commun) et fermer les voies existantes avant de mettre en place de nouvelles solutions me semble juste… stupide? Imaginons que votre banque vous dise que vous êtes obligés de retirer de l’argent liquide au DAB, et plus au guichet, mais qu’elle ne vous donne pas de carte… Je ne prétends pas que la place de l’automobile est en ville, mais il faut une politique concertée et pensée dans son ensemble. Des décisions prises de façon… Lire la suite >>
SGL
Invité

Donc conclusion : + de transport en commun et VE sont indispensable !

Frederic Papkoff
Admin

@SGL : je n’ai jamais dit le contraire…

SGL
Invité

Oui oui @Frederic Papkoff
J’essaie de me mettre à la place des « décideurs » en faisant l’avocat du diable.
Attention… je ne les soutiens pas… mais je ne veux pas céder aux populismes, C.-à-d. critiquer sans rien proposer en échange.
Paris et sa banlieue puent encore trop même si cela s’améliore.
Je plaide pour (beaucoup) plus de TC propre et avec des intérieurs, comme le dit très bien @AXSPORT
-propre / -climatisé / -sûr / -fiable. Qui donne envie aux habitants de l’IdF l’envie que d’emprunter les TC.

Yorgle
Invité

@SGL
L’A86, à chaque fois que je l’ai prise, c’est 30km de bouchon, très difficile de s’y retrouver avec des sorties à gauche, à droite.
Le périph est encore plus rapide!!!
Et la Francilienne, je n’en parle même pas, la liste des routes qui la composent est longue comme un dictionnaire. Très difficile à emprunter (on est sur l’A4, puis soudain c’est l’A44, il faut prendre la sortie vers encore l’A4, etc).

ART
Invité

Merci Yorgle, enfin un mec qui a les pieds sur terre….

koko
Invité

Entre Velizy et Rueil-Malmaison, ça bouchonne jamais sur l’A86 et il y a une seule sortie (Vaucresson).

… Ça coute juste 10 €, d’ailleurs sans le télébadge si on sort à Vaucresson, ça coute aussi 10 €.

wpDiscuz