Accueil F1 F1 Austin 2017: Hamilton à 9 points du sacre

F1 Austin 2017: Hamilton à 9 points du sacre

792
13
PARTAGER

En remportant une indiscutable victoire à Austin devant Sebastian Vettel, Lewis Hamilton s’est quasiment assuré un quatrième titre de champion du monde. Il lui suffira de décrocher au moins une cinquième place lors des trois prochains Grands Prix pour succéder à Nico Rosberg. Du côté des constructeurs, Mercedes décroche une quatrième couronne consécutive.

Départ: Jaillissant depuis la droite de la première ligne, Sebastian Vettel comble les 8 mètres de handicap qui le séparent de Lewis Hamilton et s’infiltre à l’intérieur du premier freinage pour prendre le commandement de la course. Esteban Ocon gagne lui aussi une place en dépassant Raïkkönen. Aucun incident n’est à déplorer dans le peloton.

Tour 2: Ricciardo tente une attaque sur Bottas. Les deux monoplaces cote à cote dans les rapides S offrent un joli spectacle et le dernier mot revient finalement au Finlandais.

Tour 3: Raïkkönen prend la cinquième place à Ocon.

Tour 4: Nouvelle tentative de Ricciardo mais Bottas entend bien rester devant la Red Bull.

Tour 5: Verstappen a déjà remonté sept positions. Il est neuvième.

Tour 6: Par une manoeuvre nette et sans bavure, Lewis Hamilton attaque et passe Sebastian Vettel à l’épingle.

Tour 7: Verstappen est septième après un dépassement réussi sur Alonso.

Tour 9: Verstappen attaque et dépasse Esteban Ocon.

Tour 12: Ricciardo est maintenant lâché par Bottas et se retrouve sous la menace de Raïkkönen. Victime de cloques sur ses gommes il décide de s’arrêter au stand à la fin de ce tour.

Tour 14: Ocon et Alonso s’arrêtent au stand.

Tour 16: Abandon de Daniel Ricciardo sur un problème de moteur. Vettel s’arrête au stand.

Tour 18: Bottas au stand. Vettel est de loin le plus rapide en piste avec le record du tour à la clé.

Tour 19: Mercedes répond en appelant Hamilton au stand. Le Britannique ressort juste devant la Ferrari.

Tour 20: Arrêt de Raïkkönen. Verstappen est le nouveau leader de la course.

Tour 23: Hamilton reprend le commandement en dépassant Verstappen qui est en gommes usées.

Tour 24: Arrêt de Verstappen.

Tour 25: Alonso est au ralenti. Il rentre au stand pour abandonner.

Tour 26: Verstappen a bien l’intention de remonter sur Raïkkönen. Il pulvérise le record du tour en 1’38″523.

Tour 30: Ocon bute sur Massa qui ne s’est pas encore arrêté. Pérez en profite pour revenir à hauteur de son équipier. Le Brésilien s’arrête finalement à la fin de ce tour.

Tour 33: Sainz est revenu au contact de Pérez.

Tour 34: Après une longue lutte sur plusieurs hectomètres, Sainz dépasse Pérez. Le Mexicain est maintenant menacé par Daniil Kvyat.

Tour 35: On assiste à une regroupement entre Vettel, Bottas et Raïkkönen.

Tour 37: Deuxième arrêt pour Max Verstappen.

Tour 38: Vettel s’arrête lui aussi et ressort juste devant la Red Bull.

Tour 40: Massa passe Grosjean et entre dans les points.

Tour 42: Attaque de Raïkkönen qui passe Bottas et prend la deuxième place.

Tour 45: Avec des gommes plus fraiches, Vettel et Verstappen remontent fort sur Bottas.

Tour 48: Vettel prend le record du tour. Plus loin derrière la bataille est intense entre Ocon et Sainz mais le Français parvient pour l’instant à conserver sa sixième place.

Tour 50: Vettel est dans la zone DRS derrière Bottas.

Tour 51: Vettel passe Bottas en s’infiltrant au milieu d’un paquet de retardataires.

Tour 52: Raïkkönen laisse passer Vettel qui vient encore de signer le record du tour. Verstappen parvient à dépasser Bottas. Ce dernier procède à un arrêt de précaution puisque Ocon est très loin derrière.

Tour 56: Verstappen monte in extremis sur le podium en dépassant Raïkkönen à deux virages de l’arrivée.

Arrivée: Lewis Hamilton s’impose pour la neuvième fois de la saison et s’envole vers le titre de champion du monde. Finalement Verstappen est pénalisé de cinq secondes pour avoir dépassé les limites de la piste en dépassant Raïkkönen et c’est bien le Finlandais qui est invité à monter sur la troisième marche du podium.

Championnat pilotes:

1. Hamilton 331
2. Vettel 265
3. Bottas 244
4. Ricciardo 192
5. Raïkkönen 163
6. Verstappen 123
7. Pérez 86
8. Ocon 71
9. Sainz 54
10. Massa 36

Championnat constructeurs:

1. Mercedes 575 (Champions)
2. Ferrari 428
3. Red Bull 315
4. Force India 159
5. Williams 68

Crédit photo: F1

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "F1 Austin 2017: Hamilton à 9 points du sacre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bob
Invité

Si pour Verstappen il faut respecter le règlement, pourquoi ne pas pénalisé tout les pilotes qui n’ont pas respecter les limites de la piste?

Thibaut Emme
Admin

Le souci n’est pas ici d’avoir dépassé les limites de la piste, mais de l’avoir fait, en doublant.
S’il n’avait pas doublé Kimi, ou lui avait rendu la place, il n’y aurait pas eu pénalité.

En F1, doubler en dehors de la piste n’est autorisé que si les 2 y vont… 🙂

Thibaut Emme
Admin
Après, on peut se poser la question de « pourquoi ce virage peut être coupé de la sorte, les 4 roues de l’autre côté du vibreur ». C’est bien tout le pbm de faire des circuits qui ressemblent à des parkings désormais, avec plein de dégagement bitumés. Pourtant, des solutions autres que des graviers pour ralentir ou bien salir les gommes et ainsi annihiler toute volonté de couper les virages sous peine de tête-à-queue ou de perte de motricité importante existent. Là au final on a un super dépassement, ne nous le cachons pas, mais qui est illégal. Un peu comme si… Lire la suite >>
Rowhider
Invité
Hamilton était clairement intouchable, habituellement le rythme de course des Ferrari les place en position de gagner le dimanche mais là… Malgré la chaleur la Mercédès était bien là. Très belle course de messieurs Verstappen et Ocon, le premier aura acté une magnifique remontée et le second une superbe gestion de course. Quant au dépassement de Verstappen, je suis de l’avis de Lauda : on sort de la piste partout sans sanction mais là sur une superbe action, il est sanctionné. Cela manque clairement de cohérence dans les décisions. A quand le retour de la pelouse et du gravier en… Lire la suite >>
zafira500
Invité

Désormais c’est quasiment mission impossible pour Vettel, Hamilton ayant juste à le « marquer à la culotte ». Sinon, félicitations à l’anglais qui engrange les victoires et à Mercedes pour le titre constructeurs.

Thibaut Emme
Admin
Il faut quand même avouer que cette année, Mercedes domine moins que les 3 dernières années. Déjà les moteurs commencent à tous se valoir, mais surtout Mercedes a choisi un empattement long, ce qui les favorise maintenant mais les a pénalisé à un moment de la saison. En outre, ils ont eu pas mal de soucis de fiabilité avec leur nouvelle spec moteur et ont pris les pénalités avant. La spec est fiabilisée, ils sont déjà plus maître de leurs courses. Reste que les Ferrari ou les Red Bull sont quand même (plus) proches. Vivement l’an prochain que la consommation… Lire la suite >>
Invité

sympathisant ferrariste depuis deux décennies maintenant et je parle en toute subjectivité, lewis hamilton sera champion du monde cette année non pas par son immense talent que je reconnais avant tout mais surtout par tous les pépins et autres chats noirs qui ont perturbés les dernières courses de vettel.

Thibaut Emme
Admin
Mercedes a décidé tactiquement sur quelle course ils voulaient prendre des pénalités pour mieux gérer la fin de championnat. Tout le début du championnat, Vettel est devant. Ils se rejoignent une première fois en Angleterre (176 et 177 points) puis une deuxième fois en Italie. Côté « malchance », je ne sais pas… A Monaco, rien ne fonctionne pour Hamilton qui part 13 et perd 19 points sur Vettel qui triomphe. A Baku, la protection de tête d’Hamilton se détache, lui faisant perdre sans doute la victoire (mais « que » 2 points sur Vettel) En Autriche, Hamilton prend 5 places pour changement de… Lire la suite >>
Invité

et bien merci pour cette analyse objective 😉 mais oui je fesais bien allusion au 3 courses asiatiques quand je parlais de chat noir.

Thibaut Emme
Admin

@Dimitri 🙂 de rien. J’aime faire des petites stats pour confirmer ou infirmer les impressions que l’on a tous en regardant un sport auto (ou autre).

Ce qui serait dommage pour Ferrari, ce serait qu’une nouvelle fois « on » décide de tout changer pour cette question de fiabilité sur le turbo.
Tout changer maintenant ou prendre des sanctions, ne fera que relancer trop tard un cycle et fera reculer de nouveau la possibilité de voir Ferrari devant.

zafira500
Invité

@Dimitri
Le « chat noir » a aussi touché Mercedes en début de saison. Et n’oublions pas les bourdes de Ferrari et de Vettel. On peut être un ferrariste de la première heure – et j’en suis un – et rester réaliste.😉

zafira500
Invité

@Thibaut Emme
C’est clair que Mercedes est beaucoup moins dominateur mais un petit effort de la part des autres équipes ne serait pas superflus. 😉

A l’attention de Bob/Azzurra.
Maintenant, tu pourras méditer sur l’expression « Ne pas vendre la peau de l’ours… ».😁

wizz
Membre

est ce qu’on peut vendre la peau de Marchionne avant de l’avoir viré?

wpDiscuz