Accueil Ecologie La Corée du Sud soumettra les diesels à un test de NOx...

La Corée du Sud soumettra les diesels à un test de NOx dès 2021

387
3
PARTAGER

La chasse aux NOx est déclarée en Corée du Sud. Le ministère de l’Environnement a en effet annoncé mercredi que le pays allait soumettre les automobiles à moteur diesel à un examen régulier à partir de janvier 2021. Seront concernées à la fois les véhicules en circulation et ceux nouvellement immatriculés. Les tests auront pour but de contrôler si les véhicules s’avèrent conformes aux normes en vigueur sur les oxydes d’azote (NOx).

Plus précisément, les véhicules diesel qui seront produits à partir du 1er janvier 2018 et immatriculés à Séoul ainsi que dans les régions métropolitaines devront passer un test de NOx, en plus des contrôles d’émissions déjà pratiqués dans le pays.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre du plan gouvernemental visant à réduire la concentration de particules fines de 30% d’ici 2022. Les centrales au charbon devront être parallèlement fermées tandis que les règles relatives au remplacement des voitures diesel âgées seront durcies. Pour rappel, Séoul prévoit de dépenser 7.200 milliards de wons (5,3 milliards d’euros) afin de mener à bien cette initiative.

Le gouvernement su-coréen cherche en parallèle à promouvoir l’utilisation des véhicules électriques et la construction de bornes de recharge. Il a ainsi débloqué des subventions d’une valeur d’au moins 14 millions de wons (12.300 dollars) par véhicule électrique. Pour le plus grand bonheur de GM et de sa Chevrolet Bolt.
En avril dernier, lors de la présentation de sa voiture au salon de l’automobile de Séoul, les sud-Coréens se sont rués vers le stand de GM et ont déposé pas moins de 2 000 commandes en une seule journée. Si la Chevrolet Bolt coûte actuellement 47,79 millions de won soit environ 41 000 dollars, les mesures incitatives prises par le gouvernement ramènent le prix à 30 millions de Won soit 26 000 dollars.

Selon un rapport officiel publié récemment, à l’horizon 2020, 250.000 véhicules électriques pourraient être comptabilisés en Corée du Sud. Ils ne devraient avoir qu’un effet limité sur l’offre et la demande en électricité dans le pays. Fin août, d’après un document remis par le Bureau du budget de l’Assemblée nationale à un député les véhicules électriques étaient au nombre de 19.022. L’objectif 2017 est de 46.000 unités.

Sources : Yonhap, GM

Crédit Illustration : The Seoul Institute

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "La Corée du Sud soumettra les diesels à un test de NOx dès 2021"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Eux, ils prennent des vraies mesures, sur le NOx pas sur le CO² … et + de VE.
Ils subventionnent les VE aussi et leur économie est florissante…

ART
Invité

A la vue de ces graphiques, j’espère que les hautes sphères parisiennes donneuse de leçon s’inspireront à prendre des mesures pour « réguler » l’usage outrancier de la climatisation si consommatrice d’énergie…

Amiral_sub
Invité

La clim à Paris? Tu veux sans doute parler du chauffage, malheureusement encore souvent au fioul dans les vieux immeubles Parisiens

wpDiscuz