Accueil Historique Un été au Japon : Toyota Comfort GT-Z (2003-2004)

Un été au Japon : Toyota Comfort GT-Z (2003-2004)

1099
0
PARTAGER
Toyota Comfort GT-Z Supercharger

La Toyota Comfort est une des silhouettes les plus connues de la production japonaise puisque des milliers d’exemplaires surmontés d’un signe lumineux sillonnent sans relâche les rues des villes de l’archipel de jour comme de nuit. Pourtant celle dont il est question ici, la Toyota Comfort GT-Z, représente une des idées les plus improbables qui soient en dehors des productions Europacorp : la version sportive d’un taxi…

Le taxi par excellence

La Toyota Comfort a été mise sur le marché en 1995 pour répondre à l’autre grand classique du taxi japonais, la Nissan Crew, sortie deux ans plutôt. La Comfort, basée sur la Crown de l’époque, a été conçue spécifiquement pour deux tâches principales : faire le taxi et faire la voiture d’auto-école.

Dimensionnée pour faire au bas mot 400 000 km sans intervention majeure, elle fut proposée dès son lancement avec un moteur 2l tournant au GPL destiné aux taxis japonais, un 1,8l essence pour l’auto-école et un Diesel turbo 2,4l pour les taxis de Hong Kong et Singapour, également grand amateurs. Un modèle à l’empattement allongé de 105 mm, la Crown Comfort, fut d’ailleurs également proposé plus particulièrement plus ces marchés export.

Toyota Comfort Taxi

La Comfort fut très bien accueillie et captura rapidement la majeure part du marché des taxis japonais. Elle a reçu depuis des évolutions incrémentales destinées à la mettre à jour sur le plan des normes d’émissions et de la sécurité, sans toucher à son style hors du temps.

Concurrencée par d’autres autos au concept plus moderne, telles la Prius et le Nissan NV200, elle reste à ce jour dominante dans les rues sur le plan numéraire, d’autant qu’elle est increvable, mais elle a fait son temps. La production a été arrêtée en mars 2017 pour préparer la mise sur le marché du prochain modèle de taxi spécifique, annoncé par un concept au Salon de Tokyo 2013.Toyota Comfort Auto-Ecole

La Comfort est complètement intégrée au paysage du pays, et a reçu une distinction inattendue en 2011. Elle a été désignée, parmi les innombrables modèles produits par Toyota à travers le monde, comme la voiture favorite du président de Toyota, Akio Toyoda, qui y voit le symbole de l’apport de son entreprise à la société.

Une idée saugrenue

La Comfort fait donc partie des meubles, et ce fut d’autant plus une surprise lorsqu’apparut au Tokyo Auto Salon 2003, sur le stand de Toyota Technocraft, autrement dit Toyota Racing Development, l’officine du constructeur spécialisée dans la compétition et les pièces de haute performances, une Toyota Comfort siglée GT-Z.Toyota Comfort GT-Z Supercharger Concept Tokyo Auto Salon 2003

Vu l’endroit de la présentation et le sigle, il ne pouvait s’agir d’une Toyota Comfort standard… C’est sous le capot que se trouvait l’explication. Parti d’une base de voiture-école, pour son moteur essence, TRD avait greffé un compresseur Roots sur la mécanique pour en tirer 160 chevaux. La voiture était également équipée de suspensions réglables, de gros freins, de baquets… Et de quelques touches à l’extérieur comme un bouclier avant, un becquet sur le coffre et quatre jantes RS-Watanabe. La Comfort GT-Z était également allégée de 250 kg pour descendre à 1300kg et affichait une vitesse maximale de 204 km/h.

La qualité de la réalisation était bien sûr sans faille, puisque l’auto était assemblée dans le même atelier et par les mêmes gens que les Supra de JGTC. Cela a valu à la Comfort GT-Z le prix de la meilleure réalisation cette année-là au Tokyo Auto Salon.

Toyota Comfort GT-Z Supercharger

L’affaire aurait pu en rester là, une idée saugrenue donnant lieu à un exercice réussi, mais pas du tout ! Technocraft annonça après le salon que la Comfort GT-Z allait être mise en vente dans le réseau Toyopet de la région de Tokyo, avec une production limitée à 59 exemplaires. Pourquoi 59 exemplaires, le mystère est toujours entier. Sans doute s’agissait-il d’écouler une commande non honorée d’une auto-école, mais c’est une pure supposition.

Toyota Comfort GT-Z SuperchargerToujours est-il que les 59 exemplaires, disponibles en blanc, noir, bleu nuit et gris, furent tous vendus entre 2003 et 2004, à un prix somme toute raisonnable de 2,27 millions de yens

On aura sans doute un jour le fin mot de l’histoire de la Comfort GT-Z. En attendant, il arrive de temps en temps un exemplaire ou deux à vendre de cette curiosité sur les sites de vente japonais. Attention, culte en devenir…

Ci-dessous, l’essai incrédule de l’engin par Naoki Hattori et Takuya Kurosawa, pilotes TRD de l’époque.

Crédit images : Toyota, Technocraft

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz