Accueil Actualités Entreprise Tesla : même pas peur des investissements de Daimler dans l’électrique !

Tesla : même pas peur des investissements de Daimler dans l’électrique !

1261
2
PARTAGER

Echanges de tweets et de bons procédés entre Tesla, via Elon Musk son patron, et Daimler. Objet des missives aussi ironiques l’une que l’autre : le montant investi par la maison mère de Mercedes dans les véhicules électriques.

Un véritable feuilleton à épisodes  : en tout premier lieu, Daimler annonce jeudi dernier un investissement d’un milliard de dollars aux Etats-Unis dans l’Etat de l’Alabama. Objectif : produire son futur SUV électrique, le Mercedes EQC ainsi que des batteries. Un montant alors rayé par Elon Musk dans un tweet auquel Daimler a répondu.

Daimler investit 1 milliard d’euros aux USA dans l’électrique

Daimler a annoncé le 21 septembre dernier qu’il allait produire un SUV électrique Mercedes sous la nouvelle dénomination EQ  sur le site de de Tuscaloosa, en Alabama, moyennant un investissement de 1 milliard d’euros. Le constructeur a par ailleurs ajouté qu’il allait construire également une structure dédiée aux batteries à proximité du bâtiment principal.

Selon Daimler, 600 nouveaux emplois seront ainsi créés sur le site de Tuscaloosa. Construite en 1995, 310 000 véhicules y ont été produits en 2016, dont des SUV destinés au marché domestique et à l’export ainsi que la Classe C dédiée au marché américain.

« Notre  site   ultra-moderne de Tuscaloosa nous permettra de produire de manière flexible les véhicules électriques, hybrides et les voitures avec des moteurs à combustion classiques sur la même ligne afin de répondre avec souplesse à la demande de nos clients” affirme ainsi Daimler dans un communiqué.

Musk raille Daimler sur le montant de ses investissements

Reprenant une brève de USA Today,  indiquant que Mercedes allait faire un investissement d’un milliard de dollars susceptible de faire tomber Tesla, Elon Musk a quant à lui ironisé sur sont compte Twitter. Il a ainsi estimé que c’était une faible somme pour un géant comme Daimler/Mercedes. Ajoutant qu’il aurait espéré plus d’efforts d’un tel groupe. Et qu’un zéro de plus n’aurait pas été de trop.

Il aura ainsi envoyé deux messages en une seule petite phrase. Laissant tout d’abord entendre que les sommes investies étaient peu importantes par rapport aux capacités du groupe allemand … et que donc l’électrique ne semblait pas être une réelle priorité du constructeur … mais bien plus une communication de façade. Tout en répondant aux “menaces” d’USA Today en affirmant à demi-mots que l’annonce de Daimler ne lui faisait en quelque sorte “même pas peur”.

Daimler riposte sur Twitter

Dans un message Twitter, lundi, Daimler a à son tour titillé Musk sur ses investissements dans les voitures électriques. Le tweet comprenait un lien vers les objectifs de Daimler dans le domaine.
Avec ironie, la maison mère de Mercedes se range aux côtés du patron de Tesla pour concéder effectivement qu’il manquait bien un zéro dans les chiffres énoncés. Précisant qu’il allait investir au total plus de 10 milliards de dollars dans la prochaine génération de véhicules électriques et de plus d’un milliard dans la production de batteries. Le milliard considéré dans l’article d’USA Today ne concerne en fait que l’usine de Tuscaloosa…

Un milliard d’investissements déjà annoncé en mai dernier pour les batteries

En mai 2017, Daimler avait annoncé un investissement global d’environ un milliard d’euros dans l’assemblage de batteries pour véhicules électriques. Une partie de cette somme étant destinée à un site en Allemagne, l’autre dans un autre pays encore non défini à cette date.

Le groupe avait ainsi déclaré qu’il allait investir 500 millions dans son usine de Kamenz, près de Dresde en vue d’en faire « l’un des plus grands et plus modernes centres de production de batteries au monde ».

Il avait alors ajouté qu’une somme identique serait consacrée à la construction d’une future usine localisée à l’étranger, sans préciser le lieu ni la date. Une source interne avait néanmoins laissé entendre que la Chine ou les Etats-Unis étaient deux candidats potentiels, les deux pays étant dotés de marché porteur et le groupe y disposant déjà d’unités de production automobile.

Pour rappel, depuis son lancement en 2012, l’usine de Kamenz a assemblé près de 80.000 batteries lithium-ion destinées aux véhicules Smart et Mercedes.

L’investissement présenté en mai dernier permettra de quadrupler les surfaces de production et de logistique pour les porter à 80.000 m2, soit plus de sept terrains de football. Les effectifs devraient progressivement doubler d’ici 2020 avec pour objectif d’atteindre 1.000 salariés.

Mercedes tout feu tout flamme pour l’électrique

Pour rappel, Mercedes compte lancer d’ici 2022 plus de dix véhicules électriques nouveaux, de la Smart au gros SUV, tout en souhaitant parallèlement développer une offre hybride.

Le tout, sous sa nouvelle marque EQ  (pour Intelligence électrique) lancée l’an dernier pour rassembler sa gamme de véhicules électriques avec une autonomie allant jusqu’à 500 km par charge.  Le programme annoncé en 2016 au salon de Paris devrait se concrétiser en  2019 avec un premier modèle.

Mercedes compte également porter à 15 % voire même à 25% la part des modèles électriques au sein de son chiffre d’affaires à l’horizon 2025, en incluant dedans les modèles utilitaires.

Sources  : Twitter, AFP, Daimler

Crédit Photo : Daimler

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Tesla : même pas peur des investissements de Daimler dans l’électrique !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Oui enfin on verra. Quod Leo comme disait ce bon vieil Esope

Christophe
Invité

Pas suffisant pour dilapider leur richesse mais suffisant pour surexploiter les richesses de la Terre et les accaparer au bénéfice d’un nombre restreint.
Dans la continuité de ce qu’ils ont fait jusqu’à maintenant en sorte.

wpDiscuz