Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 38 de 2017

Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 38 de 2017

222
0
PARTAGER

Encore un gros week-end de course ! A Spa, en FR NEC, Gilles Magnus (R-Ace GP) triomphe à domicile. A Hockenheim, Juri Vips (Prema) est sacré d’un cheveux face à ses deux rivaux. Déjà titré en British F3, Enaam Ahmed (Carlin) poursuit sa collection de podiums, à Donington. Quant à Taylor Cockerton (Pinnacle), il émerge en FMCS d’un Shanghai noyé sous les eaux !

FR NEC

Une semaine après le Nürburgring, la FR NEC est à Spa, avec les Eurocup.

Régional de l’étape, Gilles Magnus (R-Ace GP) décroche la pole.

Le dimanche matin, un épais brouillard s’abat sur Spa. Le peloton s’élance derrière le safety-car. Après quelques tours, la direction de course sort le drapeau rouge.

On retrouve donc le tiercé des essais : Magnus, Charles Milesi (R-Ace GP) et Michael Benyahia (R-Ace GP.)

L’après-midi, il y a enfin une vraie course. Magnus s’élance de nouveau de Milesi. Bartek Mirecki (BM Racing) est alors 3e. Le Belge perd le contrôle de sa voiture et finit dans le rail. Safety-car.
Mirecki surprend Milesi, néo-leader, au restart. Hélas pour le Polonais, sa boite de vitesse le trahi. Tandis que Mirecki est au ralenti, Benyahia et Théo Coicaud (R-Ace GP) le doublent.

Premier succès de Milesi en FR NEC. Benyahia et Coicaud l’encadrent sur le podium.

Exceptionnellement, il y a trois courses. Le dimanche, Magnus est de nouveau en pole. Coicaud effectue un meilleur départ que Benyahia, passant 2e. Plus loin, Milesi perd le contrôle de sa Tatuus. Luis Leeds (Josef Kaufmann) ne peut éviter le Français en perdition et leurs courses est terminée. Benyahia réussit à repasser Coicaud. Mirecki revient à grande enjambée sur le pilote. Mais le damier tombe avant que le Polonais n’ait pu tenter de le dépasser.

Doublé de Magnus, devant Benyahi et Coicaud.

Dans 15 jours, ce sera la finale, à Hockenheim. 1er à 144 points, Magnus tient la corde. 2e à 139 points, Benyahia a pour lui une meilleure constance. Mirecki est 3e, à 126 points.

F4 ADAC

Comme la FR NEC, la F4 ADAC enchaine les épreuves. Hockenheim est synonyme de fin de saison. Il y a encore trois prétendants au titre : Juri Vips (Prema), Marcus Armstrong (Prema) et Felipe Drugovich (Van Amersfoort.)
En mai, sur le Lausitzring, les monoplaces d’US Racing avaient été déclarées non-conforme aux essais. L’équipe avait appel. Puis le déclassement vient d’être confirmé… 2e de la course 2 derrière un pilote US Racing (Julian Hanses), le Brésilien est déclaré vainqueur et il remonte donc au classement.

Aux essais, c’est Lirim Zendeli (Mücke) le plus rapide.

La direction de course s’emmêle dans l’allumage des feux, le samedi matin. Zendeli, confus, se fait déboiter par Drugovich et Frederik Vesti (Van Amesfoort.) Le poleman parvient à repasser Vesti. En revanche, le Brésilien est sur orbite. Fabio Scherer (US Racing) double également Vesti.

Drugovich, Zendeli et Scherer montent dans cet ordre sur le podium.

L’après-midi, lors de la mise en grille, l’Abarth de Drugovich s’éteint. Le Brésilien provoque un deuxième tour de formation, il part des stands avant de renoncer.
Jonathan Aberdein (Motopark) et Kim Luis Schramm (US Racing) sont respectivement 2e et 3e sur la grille, suite aux mésaventures de Drugovich. Zendeli étant de nouveau en pole. En course, Schramm ne peut résister au forcing de Sophia Floersch (Mücke.) L’Allemande rattrape même Aberdein, qui parvient à résister.

Succès de Zendeli, devant Aberdein et Floersch.

Le dimanche, Armstrong est en pole. Au feu vert, Vips double Cedric Piro (Piro Sport), passant 2e. Les deux équipiers sont en lutte pour la victoire. Piro en profite pour les doubler tous les deux. Artem Petrov (Van Amersfoort) se colle au trio et dépasse Vips. Armstrong tente de doubler Piro. Petrov saisit l’opportunité et s’offre les deux pilotes. Armstrong trouve enfin l’ouverture, mais le Russe est déjà loin. Vips dépasse également Piro en vue de l’arrivée.

Premier succès en ADAC F4 pour Petrov. Armstrong et Vips montent sur le dernier podium de l’année.

Avec 245,5 points, Vips devient champion ADAC F4 2017. Armstrong termine 2e à 241 points et meilleur débutant. Drugovich termine 3e, avec 236,5 points.
Flörsch, qui s’est réveillée tardivement, finit 13e à 71 points.

British F3

C’est la finale du British F3 et elle a des airs d’Autumn Cup, vu qu’Enaam Ahmed (Carlin) est déjà titré. Alex Quinn (Lanan) et Pavan Ravishankar (Double R) viennent grossir les rangs.

Ben Hingeley (Fortec) décroche la pole.

Au feu vert, Ahmed surprend Hingeley, qui garde néanmoins l’avantage à la chicane. Cameron Das (Carlin) surprend Chase Owen (Hillspeed) et passe 3e. James Pull (Carlin) double également Owen et il tente d’intimider Das, en vain.

Succès d’Hingeley, devant Ahmed et Das.

Pour la course 2, Nikolai Kjaergaard (Fortec) s’élance devant Callan O’Keefe (Douglas.) Jordan Cane (Douglas) prend la tête du groupe de chasse, devant Pull, Owen et Das. Kjaergaard a connu une saison 2017 très moyenne. O’Keefe, ex-pilote Red Bull Junior, sort d’une année sabbatique forcée. Ils ont tous les deux besoins de s’imposer pour se garantir un avenir. O’Keefe tente une attaque dans le dernier tour, le leader lui claque la porte et les deux voitures sont éliminées.

Ce sont donc Cane, Pull et Owen qui se présentent devant le starter.

Pour la dernière de l’année, Das est en pole. Au feu vert, il contient Ahmed et Cane. Néanmoins, le désormais champion 2017 veut finir en beauté. Il trouve une ouverture en vue de l’arrivée. Das est déconcentré et Cane souhaite en profiter. Das lui ferme la porte, il y a contact et l’Américain y laisse son aileron. Il rentre aux stands tandis que Quinn passe 3e.

Ahmed quitte la F4 BRDC avec un 13e succès. Cane est 2e et Quinn s’offre un premier podium.

Trop facile pour Ahmed, qui affiche 654 points au compteur. Pull est 2e à 490 points. Hingeley est 3e, à 444 points. Tous les trois se retrouveront en EuroFormula Open.

Jamie Chadwick (Double R) termine 9e à 264 points, avec un unique podium. Un bilan mitigé pour une pilote qui découvrait la monoplace.

Formula Masters China

Fin d’exercice pour la Formula Masters China 2017, le tracé « F1 » de Shanghai. Zheng Jian nan (Pinnacle) débute à cette occasion.

Leader du classement et depuis peu, vice-champion d’AFR 2017, Lu Wenlong (Absolute) est en pole.

La course 1 est chaotique avec une piste détrempée. Lu s’élance devant Taylor Cockerton (Pinnacle), qui a trompé Arvin Esmaeili (Absolute.) James Yu (Absolute) sort violemment. Pas de bobo, mais sa Tatuus n’est pas réparable pour la course 2. Safety car.
Tomoki Takahashi (Super License) surprend Esmaeili au restart. Déconcentré, le Suédois part à la faute peu après. Nouveau safety-car.
A la reprise, c’est Cockerton qui part en tête-à-queue. Takashi et Danial Frost (Eurasia) ont le temps de passer avant que le Néo-Zélandais ne reparte.

Soit un tiercé Lu-Takahashi-Frost.

Le samedi après-midi, il pleut. Cockerton et Takahashi roulent sur des œufs. Frost s’offre Lu au départ passant 3e. Derrière, Kurt Hill (Eurasia) glisse sous le nez de Ben Grimes (Pinnacle), qui ne peut rien faire. Les deux voitures sous éliminées, mais l’épreuve se poursuit.

Cockerton s’impose ainsi devant Takahashi et Frost.

Le dimanche matin, les nuages sont toujours là. Yu est en pole devant Lu et Takahashi. Cockerton et Frost n’ont aucun mal à se débarrasser d’Esmaeili. En forme, Takahashi cède également au pressing du duo. Cockerton, très en forme s’offre Yu et Lu. Frost a davantage de mal avec le vainqueur de la course 1. Il passe néanmoins et revient sur Yu lorsqu’on lui présente le damier.

Doublé de Cockerton, cette fois entouré de Yu et Frost.

La finale démarre derrière le safety-car. Le peloton finit par libérer Cockerton, Yu et Frost, qui optent pour une course pépère. 4e, Lu doit gagner une place pour être titré. Il attaque, part à la faute et Takahashi hérite de la 4e place.

On retrouve un podium identique à la course 3 (avec une quatrième 3e place pour Frost !)
Avec ce triplé, Cockerton décroche le titre en Formula Masters China. Espérons que contrairement à James Munro, ce titre sera le premier pas d’une carrière internationale et non le dernier. 2e, Lu vise désormais l’Europe. Yu complète le podium final. Mis à part Frost, les autres pilotes ont surtout fait de la figuration. Au moins, par rapport à 2016, le plateau a été à peu près stable.

US F2000

Les 21 et 22 octobre prochain, la Road to Indy (US F2000, Pro Mazda et Indy Lights) organisera le Chris Griffis Memorial Test. L’occasion pour de nombreux pilotes de tenter de « monter ». Zoey Edenholm pilotera une US F2000 de BN Racing. L’objectif étant ensuite de trouver un budget pour 2018…

Crédits photos : FMCS (photos 1 et 17), FR NEC (photos 2 à 6), ADAC F4 (photos 7 à 11), British F3 (photos 12 à 16), Absolute Racing (photo 18), Pinnacle (photos 19 à 21) et US F2000 (photo 22.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz