Accueil BMW La prochaine Série 2 resterait fidèle à la propulsion

La prochaine Série 2 resterait fidèle à la propulsion

837
10
PARTAGER
BMW Série 2

Alors que la troisième génération de la Série 1 programmée pour l’année prochaine est passée à la traction, les Série 2 coupé et cabriolet resteraient fidèles à la propulsion.

Dans un entretien accordé à un confrère australien, le responsable de la R&D chez BMW, Klaus Frolich, a déclaré que le constructeur avait pris la décision de conserver la propulsion pour la prochaine génération annoncée pour 2020. Cette annonce est une surprise et mérite d’être confirmée par d’autres sources.

Le choix de conserver la propulsion serait motivé par le succès commercial de la M2. Dans ce même interview, Klaus Frolich révèle que le constructeur bavarois ne parvient pas à produire suffisamment de M2 pour satisfaire la demande et qu’il est à court de moteurs en ce moment.

Si la BMW Série 2 venait à conserver la propulsion alors que la Série 1 passe à la traction, le constructeur serait amené à développer deux gammes distinctes sur un même segment. À l’heure où les constructeurs allemands se serrent la ceinture pour accélérer le développement des voitures électriques, cette décision semble inédite.

Cela dit, BMW préparerait une Série 2 Gran Coupé pour 2020. Cette nouvelle variante pourrait amener des volumes de ventes nécessaires pour justifier une deuxième architecture au catalogue de BMW sur le segment des compactes. Conserver la propulsion permettrait également à BMW de se démarquer de la concurrence comme la CLA qui ont adopté la traction.

 

Source : Motoring.com.au

Source photo : BMW

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "La prochaine Série 2 resterait fidèle à la propulsion"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pierre
Invité

ce serait une bonne nouvelle pour les amateurs de la marque si réputée.

Wawan
Invité

Si la plateforme est déjà adaptée pour recevoir les 2 architectures, ça pourrait être faisable facilement…
Je me souviens de la R21 dont les moteurs étaient transversaux pour les cylindrées inférieures à 2.0L (architecture typique des tractions), et longitudinaux pour les cylindrées supérieures (plus adapté aux propulsions moyennant un différentiel à l’arrière et un arbre de transmission en sortie de boite).

otto
Invité

Ce n’etait pas la meilleure idee que Renault ait eu.

Wawan
Invité

On est bien d’accord !!! D’autant que ça allait avec une longueur d’empattement différent. Ce qui faisait 4 longueurs d’empattement au total si on inclut le break Nevada.
Mais ça s’explique par l’absence de budget pour développer des GMP. Tout l’argent partait dans le moteur de F1 (ils ne s’en sont jamais caché d’ailleurs). Donc ils recyclaient les antiquités datant des R20, R18, R11 et autres monuments automobiles.

ART
Invité

Il est où le donneur de leçon.. ??

SGL
Invité

Sur quel sujet ?
En attendant, c’est une bonne nouvelle pour un constructeur « premium » qui vend en priorité en France des monospaces compacts concurrent des Scenic et Picasso.
Qu’ils vendent le Série 2 AT sous un autre label… et que BMW redevienne BMW !

ART
Invité

C’est pas faute de l’avoir expliqué et s’êre fait bâcher correctement par certain….

Hayden
Invité

Je l’avais déjà annoncé sur un autre post que la série 2 n’allait pas être sur la plateforme UKL (vue sur un site il y a 2 ans d’un responsable de chez BMW qui n’était pas pour) elle reposera sur la plateforme CLAR de la série 3 G20 en réduction. Il envisage même d’après des bruits de couloir de faire passer la série 2 Active Tourer vers la série 1 qu’on sait tous sera traction et le Gran Tourer ne sera pas renouveler pour la prochaine génération.

Gautier Bottet
Editor

L’utilisation de l’appellation Série 2 pour l’Active Tourer a toujours été un mystère pour moi…

Hayden
Invité

Moi de même, j’ ai pas compris comment le service marketing de la marque a gérer cette appellation ce et pourtant la série 2 AT commence peu près au même prix que la série 1, franchement pas compris.

wpDiscuz