Accueil Actualités Entreprise Ouverture du « labo secret d’Henry Ford » à Piquette Plant

Ouverture du « labo secret d’Henry Ford » à Piquette Plant

1028
0
PARTAGER

L’ancienne usine Ford de Piquette avenue, à Detroit, est désormais un musée. Le 24 septembre, elle va ouvrir une nouvelle attraction : le « labo secret d’Henry Ford« .

En 1903, Henry Ford fondait la Ford Motor Company. Depuis le quadricycle qu’il avait construit lui-même, en 1899, Ford avait fondé deux entreprises -sans succès-. Cette fois, le projet débouche sur la construction d’automobiles. La Ford Model A fut très vite un succès. Au point que le site de Mack Avenue (un hangar), à Detroit, devint vite trop petit.
En 1904, la FoMoCo déménagea à Piquette avenue. L’endroit fut choisi car il était proche d’un nœud ferroviaire (idéal pour expédier les voitures à travers les Etats-Unis.) Le nom « Piquette » serait une déformation d’un mot français en rapport avec les aiguillages. Les modèles s’enchainèrent : B, C, F, K, N, R, S… (NDLA : visiblement Henry Ford avait du mal à maitriser l’alphabet.) Au passage, le constructeur commençait à pousser la standardisation des pièces. La demande continuait de croitre et Ford du bâtir des annexes. En 1908, la jeune entreprise dévoilait la T. Piquette Avenue fut vite saturée. Heureusement, toujours en 1908, Ford avait déjà commencé à bâtir un site cyclopéen, à Highland Park. C’est là que l’entreprise expérimenta la première chaine de montage…

En 1911, Ford quitta donc Piquette Plant. Studebaker était alors un fabricant de chariot de la conquête de l’ouest. L’entreprise avait compris que l’age du cheval touchait à sa fin. Déjà actionnaire de Garford, puis d’E.M.F., elle s’offrit ce dernier et commença à produire sous son nom. E.M.F. possédait un site sur Piquette avenue. L’usine Ford lui permit de compléter sa capacité. Ensuite, elle construisit un site adjacent à l’ancienne usine Ford. En 1933, crise économique oblige, Studebaker du regrouper sa production à South Bend, dans l’Indiana. En 1936, l’actuelle 3M racheta l’ensemble. Puis elle passa de mains en mains. En 1966, Piquette Plant fut séparé de « l’usine Studebaker » et classé. En 2000, Ford le racheta pour y créer un musée. Notez que l’Henry Ford Health System (une ONG qui gère des hôpitaux et des dispensaires) utilise l’usine Studebaker pour ses archives.

La nouvelle attraction de Piquette Plant, c’est une reconstruction du « labo secret d’Henry Ford » ; l’endroit où fut conçu la fameuse Model T.
Henry Ford fit fortune sur le tard. Cet électricien et mécanicien autodidacte mit quelques années à endosser les habits de PDG. D’ailleurs, jusqu’à la fin, il tint à s’impliquer dans la conception des Ford. Même si sa contribution était symbolique. De plus, Ford fut vite paranoïaque. Ca se manifestait notamment par un goût pour les passages secrets et les pièces cachées. Ce labo est donc à la croisée des deux lubies du patriarche.

Source :
Ford

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz