Accueil Breaks Essai Opel Insignia Sports Tourer 2.0 Diesel 170ch BlueInjection AT8

Essai Opel Insignia Sports Tourer 2.0 Diesel 170ch BlueInjection AT8

4512
43
PARTAGER
Essai Opel Insignia (2017)

Une berline ne peut exister aujourd’hui sans déclinaison break en Europe, pour résister à l’expansion des SUV. L’Opel Insignia Grand Sport ne fait évidemment pas exception, et nous sommes partis à la découverte de la version Sports Tourer sur les routes de Provence.

Longue de 4,99 m !

L’Opel Insignia Sports Tourer en impose ! Ce grand vaisseau mesure en effet près de 5 mètres. Cependant elle affiche un style plutôt fluide, et paraît plus statutaire que la mouture précédente. La face avant moderne avec son regard futuriste reprend en partie le visage du concept car Monza. Pour alléger le profil, une virgule creusée le long des portes apporte une touche de dynamisme.

Deux joncs chromés qui partent des montants A terminent leur course dans les feux arrière. Cet élément de style, on l’a également vu sur le concept déjà cité. S’agit-il d’un beau break ? On vous laisse vous faire votre propre opinion. Comme s’il est nécessaire de donner à tout prix un côté sportif, la base du bouclier intègre deux fausses sorties d’échappement chromées qui ne tromperont personne.

Avalanche d’équipements

En ouvrant la porte, on retrouve évidemment trait pour trait l’intérieur de l’Opel Insignia Grand Sport berline. La présentation apparaît plutôt simple et sérieuse, alors que la finition correcte n’atteint pas encore celles des meilleures concurrentes. L’avalanche de boutons qui caractérisait le modèle précédent n’a plus cours ici. En dehors de la climatisation, la plupart des commandes de confort se gèrent depuis le large écran tactile. Côté équipements, pour la sécurité comme pour la vie à bord, il ne manque rien. Mention spéciale à la conciergerie « On Star » plutôt efficace.

En outre, on se sent bien installé dans les sièges avant, certifiés AGR (Association allemande de lutte contre le mal de dos) en Allemagne, garantissant un confort optimal pour le dos. Avec une telle longueur, la place à disposition sur la banquette arrière ne pose aucun problème. Comme dans toutes les concurrentes, le passager du milieu aura la vie plus difficile que tous les autres occupants. Quant au coffre de 560 l de capacité qui s’ouvre par un coup de pied sous le bouclier, il fait moins bien que la référence Skoda Superb Combi et ses 660 l.

Des relances énergiques

Notre Turbo Diesel de 170 ch offre un couple généreux. Il permet d’effacer n’importe quelle pente, et ce quel que soit le chargement. Notre Insignia n’est jamais à court d’énergie pour les relances, sur toutes les vitesses engagées. Ce modèle équipé de la boite manuelle nous permettait de choisir exactement ce qu’on voulait faire de la puissance à disposition.

Les premiers rapports bien qu’accrocheurs mais plutôt courts, offrent du punch. Cependant, on aura toujours une préférence pour une bonne boite automatique au volant d’une grande routière du genre. Dans ce décor fait de champs d’oliviers et de vignes baignées par le soleil, nous abordons les petites routes propices à l’évaluation de l’équilibre de notre Insignia Sports Tourer.

Une suspension pilotée efficace

Et elle s’en sort plutôt bien ! Pour faciliter les choses, on sélectionne le mode Sport de la suspension pilotée qui agit aussi sur la direction et la réaction à l’accélérateur. On s’assure ainsi une assiette bien mieux stabilisée, au bénéfice de l’estomac des passagers. Dès lors les mouvements plutôt bien contenus par rapport au poids, rendent moins difficile l’agrément de conduite.

On a connu plus dynamique, mais sans parler de partie de plaisir, nous sommes restés à bonne distance des moins bonnes du segment. Une Renault Talisman Estate aux roues arrière directrices apparaît par exemple moins pataude en courbe. Mais question confort, l’Opel n’a rien à envier à personne.

Notre modèle d’essai à plus de 46 000 € !

Concernant les tarifs, il faudra compter au minimum 28 450 € pour une version qui ne représentera pas le principal des ventes. Avec notre gros moteur et presque tous les options possibles, la facture dépasse les 46 000 €… Une Renault Talisman coute un peu moins cher à équipement équivalent, mais ne dispose que de 160 ch. Cependant les roues arrière directrices de la Française changent sensiblement l’agrément de conduite.

+ON AIME
  • Confort
  • Equipements
  • Agrément moteur
ON AIME MOINS
  • Malus
  • Longueur

 

Nom modèle
Prix (à partir de)28 450 €
Prix du modèle essayé46 000 €
Moteur
Type et implantation4 cyl. turbo
Cylindrée (cm3)1 956
Puissance (kW/ch)125 / 170
Couple (Nm)400
Transmission
Roues motricesAv
Boîte de vitessesMan. 6 rapports
Châssis
Suspension avant*
Suspension arrière*
Freins*
Jantes et pneus245/35 R20
Performances
Vitesse maximale (km/h)NC
0 à 100 km/h (s)8,9
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)6,9
Cycle extra-urbain (l/100 km)5,3
Cycle mixte (l/100 km)5,3
CO2 (g/km)139
Dimensions
Longueur (mm)4 986
Largeur (mm)2 093
Hauteur (mm)1 500
Empattement (mm)2 829
Volume de coffre (l)560
Réservoir (l)62
Masse à vide (kg)1 487

 

 

Poster un Commentaire

43 Commentaires sur "Essai Opel Insignia Sports Tourer 2.0 Diesel 170ch BlueInjection AT8"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Une très belle auto !!! 🙂
Ça fait du bien !!! Ça change des ridicules SUV……..

SGL
Invité

Oui, une très belle auto… Mais avec 4,99 m dans Paris… c’est galère !
Mais elle mérite un énorme succès.

AXSPORT
Invité

On s’en fout de Paris………….

SGL
Invité

Paris n’est pas vraiment la question, Paris ou une autre grande ville (même Barcelone)… pas le problème des culs-terreux.
Les parkings souterrains supportent difficilement les + 4.20 m

ART
Invité

Quel rapport avec Paris ? Personne ne t’oblige à acheter un véhicule de 5m de long si tu vis dans Paris intra muros…

SGL
Invité

encore heureux !

ART
Invité

Et donc, quel rapport avec cet essai ? Si le gabari d’un véhicule ne te convient pas, tu en choisis un autre…

SGL
Invité

Rapport avec cet essai : les dimensions d’une auto peuvent être rédhibitoires dans la décision d’achat, là… c’est vraiment grand.
Capish ?

wizz
Membre
Effectivement art. Si on vit à Paris intra muros, personne ne peut t’obliger à acheter une voiture de 5m de long Mais aussi étrangement soit il, lorsqu’on parle de voiture électrique, spécialement pour un usage urbain/péri-urbain, par exemple à Paris ou région parisienne, tu disais (comme beaucoup trop de gens) « mais je fais comment pour partir en vacances avec une voiture élect, avec toutes les contraintes pour le rechargement. Tout le monde ne peut pas acheter une VE pour les trajets au quotidien et une thermique pour les vacances… » Et aussi incroyablement soit il, ce genre d’argument peut être décliné… Lire la suite >>
SGL
Invité
Merci @wizz pour ta pédagogie 😉 Je lisais justement un article de la carrière « ratée » de la Fluence ZE. Une Excellente auto, contrairement, a ce que pourrait laisser paraître ses scores de vente totalement déplorable. L’auto avait des caractéristiques au moins aussi bonnes que le bestseller Mondial Nissan Leaf (un peu la Golf des VE). Explication principale de l’échec : avec 13 cm plus longue que la berline d’origine (déjà longue) pour une habitabilité pas plus grande qu’une Mégane, soit un total de 4,75 m. Donc la longueur est évidemment primordiale dans la carrière d’une auto et comme… Lire la suite >>
ART
Invité

SGL, dans ce cas il faut s’interroger pourquoi Opel ponds un véhicule de 5m de long si ça ne se vends pas ?? Vous avez l’air bien mieux informé qu’Opel sur les usages des français….

SGL
Invité

MAIS il arrive les constructeurs peuvent se tromper, ça arrive souvent historiquement.
L’immense succès des BX en passant à la Xantia, est mort avec la 1re C5 qui devait remplacer également la XM.
Idem avec la Peugeot 508 qui ne fera jamais autant que la 405/605 ou 407/607 et comme la Talisman qui ne fera jamais plus autant que la Laguna 1 avec la Safrane.
A faire toujours plus grand à vouloir faire mieux on finit par perdre des clients.
Il me semble que l’on dans ce cas précis.

Thibaut Emme
Admin
J’avoue ne pas trop comprendre le souci… La Xantia break faisait plus de 4,70m, la XM Break 4,96m. Si on voulait moins long on prenait la Xsara break à 4,37m. Si on veut un break de 5m ou plus il y a du choix, si on veut moins, y a aussi du choix. En break, l’Insignia fait « 5m » (presque), l’Astra fait 4,70m, ensuite si on veut plus court, chez Opel, on passe au SUV ou berline. Mais chez d’autres il y a des breaks plus courts. Par contre parler de 4,20 pour les places, c’est plus court qu’une Clio break.… Lire la suite >>
SGL
Invité
@Thibaut Emme pourtant, c’est simple ! 🙂 Dans les Années 90, les variantes breaks étaient généralement sensiblement plus longues. Il est certain que l’Astra se doit de grandir pour laisser le vide croissant de génération en génération. En moins de 30 ans, les familiales BX et 405, Xantia de 4.23 m, 4.41 m et 4.44 m, respectivement, serait des compactes du segment C si elles étaient encore produites. Constat simple : plus les autos grandissent moins elle se vend ! Étonnant ? Absolument pas ! Parking, rampes, boxes, emplacements n’ont pas bouger d’un iota depuis 30 ans. Pour 80 %… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
C’est surtout que les anciennes grandes berlines ont été remplacées (chez nous) soit par les monospaces, soit par les grands SUV. Mais regardez, la XM break c’était déjà 5m. Les berlines ou les breaks de plus de 4,80m c’était déjà courant il y a 20 ans. Savez-vous quelle est la taille du break Citroën DS ? 4,99m Ou de la CX break ? 4,92m. Je prends des Citroën car vous avez parlé de la BX ou de la Xantia (qui étaient de la gamme inférieure…). La XM c’est aussi 5m ou proche. Si les parkings sont étriqués, ce n’est pas… Lire la suite >>
SGL
Invité
Si je m’abuse, les breaks de l’époque étaient rarement destinés aux familles « normales » mais bien aux familles nombreuses (à l’époque, pas de monospace 7 places) et aux professionnels, brocanteurs, utilitaires de luxe, Taxis, Ambulance, corbillard. Comme les fameux breaks CX, 504, 505. J’imagine que le clone Buick (Regal ?) sera en force en Chine en 2018 ? Pour moi, cette grosse Insignia remplace plus l’Omega (4.90 m, Mrd !) Que la plus grosse Vectra de tous les temps (4.59 m) dans l’esprit. L’Insignia 3 sera certainement un dérivé de la prochaine 508, certainement plus petite ou avec deux… Lire la suite >>
ART
Invité
Y a surement des intermédiaires Wizz dans la taille de véhicule qui peut convenir à SES usages. Je n’ai pas vocation à ce que ça soit exhaustif en fonction de chacun. Cependant, mettre dans les points négatifs la taille du véhicule, je trouve ça un peu idiot, c’est un élément connu, si c’est trop gros/long/petit etc. D’autres véhicules correspondent mieux à ses besoins et la polyvalence nécessaire…. Y avait il dans les éléments négatifs d’une Zoé trop petit ?? Au même titre finalement qu’un très petit véhicule va mieux convenir à certains pour circuler dans Paris et un gros véhicule… Lire la suite >>
carcassor
Invité

… 4m99 c’est pas ridicule, non….
les SUV on au moins le mérite d’apporter l’espace nécessaire à une famille dans des dimensions inférieures à celles d’une péniche sablière.
par contre effectivement, très jolie auto en break dans cette finition.

Fred21
Invité

La longueur de l’Insigna est surement dictée par le marché chinois et peut être d’autres. Le gros des ventes sera surement en Buick plutôt qu’en Opel. Après c’est un choix, un seul modèle qui sera défavorisé d’un côté et favorisé de l’autre. GM a tranché et non Opel.

beniot9888
Invité

En quoi un SUV est « ridicule » ? J’aimerais bien qu’on m’explique le tort qu’ont les gens d’acheter des véhicules qui leur plaisent… plutôt que d’acheter celui que TU aurais choisi.

beniot9888
Invité

Je me suis pris -7. Donc au moins 7 personnes pensent que oui, les SUV sont ridicules. Mais visiblement, il n’y en a pas un seul capable de m’expliquer pourquoi ! 😀

ART
Invité

Surement peut-etre que ça a été répondu en long en large et en travers sur l’absurdité d’un SUV ???

Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

Un SUV est aussi ridicule qu’un coupé un peu sportif.

Bizarrement, personne ne crache sur les coupés sportifs.

beniot9888
Invité

Ou peut être que ce n’est que l’opinion d’une poingée de rageux, qui ont bien du mal à mettre un argument rationnel pour justifier leurs opinions.
Ou qui ont du mal à voir le point de vue de milliers d’autres personnes (parce que oui, 9 personnes pensent que les SUV sont absurdes, mais il s’en vend des milliers. Donc des milliers de personnes semblent leur trouver des avantages).

rickyspanish
Invité

Quand on voit Opel qui sort cette Insigna Break malgré ses difficultés financières, je comprends d’autant moins FCA de ne pas avoir sortir un Break Giulia. Va comprendre Sergio …
Sinon très belle auto à tous les niveaux, esthétiquement bcp plus intéressante que certaines prémiums.

SGL
Invité

Exactement, d’autant que leur Corsa qui avait une base commune a une MiTo et Punto, a reçu d’importantes évolutions depuis, au point de surclasser l’Alfa et Fiat équivalente.
On en parle peu, mais Opel à ces 5 dernières années a progressé dans tous les domaines et ils ont nettoyé leur gamme de leurs vieux moteurs, comme pour l’Adam.
L’Astra est proche des meilleures références. Etc.

wizz
Membre

une seule explication: ……..grandissimo sergiooooooo

Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

Avec le succès de l’Insigna, Opel n’avait pas le droit à l’erreur. Pas de surprise de ce côté là.
Mais du coup, une Talisman qui a beaucoup surpris avec sa ligne et ses 4rd me semble plus enviable, surtout qu’elle est conçue et fabriquée en France.

Invité

L’Opel rapporte des sous à la France maintenant :-p
L’Opel est plus enviable car elle propose les 4RM…

panama
Invité

Voiture de cadre (en Allemagne), quelques exemplaires en location en France, et le gros des ventes en Europe de l’Est avec des prix étudiés.
A 46 000€ on se prive de quelques équipements et on se tourne vers une A4 qui est à 39380 € en BVA et TDI 150 cv en version de base.

wizz
Membre

ah ok….

pour rouler en Audi, il suffirait de rouler dans un véhicule d’une gamme en dessous (en taille), un moteur d’une gamme en dessous (en puissance) et d’un équipement d’une gamme en dessous….

heureusement que l’aura des 4 anneaux (ou 4 trous du….), ça n’a pas de prix…

panama
Invité

Ben non c’est juste la même gamme sauf que l’A4 est en secteur premium. Les A6, série 5 et classe E sont juste largement la taille au dessus.
Et puis les A4 sont – infiniment – mieux construites, dedans, dehors et surtout dessous. Et puis elle décotent infiniment moins. Et puis elles vieillissement infiniment mieux.
Le client n’est pas un con. Ça coûte cher une auto. A ce prix on investit dans la qualité.
Sinon ça ferait longtemps que les voitures chinoises auraient envahi l’Europe.

ART
Invité

Laisse tomber, panama, wizz a toujours raison, il vient de répondre juste au-dessus que la taille est trop grande pour cet Opel Insignia, tu lui proposes donc une A4 plus petite, mais non, pour lui, t’es juste un trou duc… Sans déconner certains ici sont des perles…

SGL
Invité

Ah parce que la taille (re)devient primordiale @ART !? quand il s’agit d’une Audi ! 😀
… chacun voit midi à sa porte !

ART
Invité

Ce n’est pas ce que j’ai dit, ne joue pas au crétin, je dis juste que si ce véhicule est de base trop grand, pourquoi lire l’essai ou s’y intéresser ?? Il ne te convient pas donc, pas la peine d’aller plus loin. Idem s’il était trop petit.
Et l’argument de panama est bien de vous répondre, l’Insignia trop grande et vous gueulez ? Bah pour le même prix ou presque hein, tu trouveras plus petit avec l’A4. Je parle que de taille donc.

SGL
Invité

@panama
Je connais d’anciens possesseurs d’Audi ayant passé (à l’ennemie ? 😉 ) avec les anciennes Insignia et la nouvelle.
Pourtant un peu Tape-cul l’Insignia Sports Tourer avec ses jantes 20’ selon moi, est à ce qu’il parait, un régal de confort par rapport aux Audi !
En tout cas, les Insignia (ancienne et nouvelle) mettent à mal les A4, Série 3, Classe C.
La décote ? : elle déjà contenue largement dans le prix de départ !

Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

Regarde un peu la décote des Audi tdi d’occasion qui encombrent les parkings en Allemagne.
Quand elles arriveront en France bradées, les propriétaires français se rendront compte qu’ils se sont enfumer avec ses arguments à la noix.

panama
Invité

@ SGL : c’est faux. J’ai essayé une A4 break (coffre trop petit) et surtout une A6 break (quelle finition mon dieu, à en tomber par terre).
Non franchement, je ne vois pas en quoi ton Opel mettrait à mal une BAM. Les Opel j’ai donné et plus que donné en location (merci H***). C’est vraiment une marque à la traine en finition et conduite.

SGL
Invité

Ok @panama
Je ne connais pas d’Audi récent, mais je connais l’intérieur d’une Passat haut de gamme qui était formidable au niveau de la finition, forcément une Audi cela ne doit pas être plus mal, alors une A6… 😉
Le groupe VW est au top sur ce point-là (et souvent au-dessus de Mercedes)… Mais ils le vont payer aussi.

Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

Concernant la « qualité » des Audi, les derniers chiffres que j’ai lu ne pouvaient pas être présentés comme un quelconque avantage.

Et je ne parle même pas de celles équipées d’un moteur à reprogrammer, si vous voyez ce que je veux dire…..

Fred21
Invité
Vu que la majorité des ventes sur ce genre de véhicules provient des entreprises, je peux vous assurer que le tarif baisse de 20% pour un généraliste (achat, je ne fais plus de loc. aux conditions de reprise trop contraignante, rendre une neuve au bout de 4 ans). Pour avoir essayé avec une BAM lors de mon renouvellement, c’était 6, 7% pour le premium. Au final, à prestation équivalentes :moteur, équipement mais finition en hausse pour le BAM et côte de revente supérieure, la différence faisait 50% du prix de la généraliste. Perso, je suis resté du côté du généraliste… Lire la suite >>
lelillois
Invité

Pour rien au Monde je n’achèterai un véhicule issu des groupes VAG ou Daimler AG, ça n’a de « premium » que le nom, mais ça ne « transporte » que des « caïds » de cité, des « classes moyennes surendettées » ou des gens du voyage. C’est du « Bling-Bling » surpayé. J’ai ma fierté. Donc non merci très peu pour Moi,le « Das Auto » etc etc je cantonnerai donc mon choix à PSA-OPEL , Japonais (hors Nissan) et Coréens . Pas de Renault non plus . depuis la R19 1.7 « BACCARA » et la R25 « V6T » éponyme .

SGL
Invité

Pas un peu (trop) cliché comme réflexions !? 😉

wpDiscuz