Accueil Indycar Indycar 2017 : Sonoma

Indycar 2017 : Sonoma

386
1
PARTAGER

Fragilisé à Watkins Glen, Josef Newgarden (Penske) a fait un presque sans-faute à Sonoma, afin de décrocher un premier sacre. Pour la dernière manche d’Indycar 2017, on aurait voulu plus d’actions. Mais au moins, il y avait un heureux…

Les essais

Le samedi matin, ils sont cinq à pouvoir viser le titre : Josef Newgarden (Penske), Scott Dixon (Ganassi), Helio Castroneves (Penske), Simon Pagenaud (Penske) et Will Power (Penske.)

Le samedi, Newgarden décroche la pole. Sa première sur une routier. Ses trois équipiers suivent, tel un service d’ordre.

La course

Au drapeau vert, Newgarden s’envole. Will Power (Penske) est 2e. Helio Castroneves (Penske) surprend Simon Pagenaud (Penske), passant 3e. Derrière, ça se frictionne entre Tony Kanaan (Ganassi), Jack Harvey (Sam Schmidt) et le débutant Zach Claman de Melo (Rahal.) Le carbone vole et apparemment, Takuma Sato (Andretti) roule sur un débris, crevant un pneu. Les drapeaux jaunes sont agités.
A la reprise, Pagenaud repasse devant Castroneves. Scott Dixon (Ganassi) tente également de doubler le Brésilien. En pneu froid, il effectue un « toudroi », qui heureusement, ne lui coute pas de place. Newgarden fait le break et derrière lui, les Penske sont en formation. Pagenaud choisit d’anticiper son premier arrêt. A l’issue de la vague, le Français est devant Newgarden. En voulant trop attaquer, le néo-leader s’emmêle les pinceaux, ce qui permet à Newgarden et Power de repasser devant. Du moins, le Français arrive vite à repasser l’Australien. Pendant ce temps, il ne se passe pas grand chose en piste. Alexander Rossi (Andretti-Bryan Herta) et James Hinchcliffe (Sam Schmidt) renoncent. Quant à Sato, il boit le calice jusqu’à la lie en s’ensablant. Il y a un peu d’action lors de la dernière vague d’arrêts. Newgarden ressort derrière Power, qu’il double. Pagenaud, qui a opté pour un arrêt tardif, quitte les stands devant l’Américain. Newgarden veut s’imposer et il met le Français sous pression. Les deux monoplaces se frôlent. Tim Cindric (N°2 de Penske) leur intime de se calmer. Newgarden se range donc sagement derrière Pagenaud. Dixon est 4e, au détriment de Castroneves. Le Kiwi est en « tendre » et il grignote une seconde à chaque tour. Alors qu’il revient sur les talons de Power, ses pneus sont l’agonie. Il n’y a donc plus aucun suspens…

Comme à la parade, Pagenaud passe devant le damier, suivi par Newgarden et Power. Compte tenu des écarts de points, l’Américain est titré.

Avec 642 points et 4 victoires, la domination de Newgarden est incontestable. A 27 ans, l’espoir de l’Indycar change de dimension. Assiste-t-on à une nouvelle ère ? Finalement 2e à 629 points, Pagenaud n’a pas été capable de défendre son titre. A croire que le Français n’aime que les années paires… 3e à 621 points, Dixon est le seul « non-Penske » du top 5. Aussi bien à Sonoma qu’au classement final. 4 ans après la retraite forcée de Dario Franchitti, Ganassi semble encore orpheline. Il lui manque un vrai équipier pour Dixon ; un candidat au titre. Une pensée pour Castroneves, 4e à 598 points. A 42 ans, le Brésilien est persuadé de pouvoir faire de belles choses en Indycar. Cette saison, on n’a pas trop ces « choses » et Sonoma aurait peut-être été la course d’Indycar de « Spiderman » (après 20 saisons !)
9e à Sonoma, Sébastien Bourdais (Dale Coyne) termine le championnat au 21e rang, alors que sa convalescence a duré un tiers de la saison. On attend donc le Manceau en 2018. Tristan Vautier, l’un de ses remplaçants, est 36e avec 15 points. Il a montré qu’il mérite sa place en Indycar.

Crédits photos : Penske, sauf photo 2 (GM)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indycar 2017 : Sonoma"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
klm
Invité

félicitations a chevrolet pour ce « clean sweep » pilote et motoriste.

wpDiscuz