Accueil Audi Francfort 2017 Live : Audi Aicon et Elaine Concept

Francfort 2017 Live : Audi Aicon et Elaine Concept [vidéo]

760
8
PARTAGER
Audi-Elaine-concept

Les concepts sont nombreux au salon de Francfort. Il faut dire qu’il est important pour les constructeurs de communiquer sur leur vision du futur mêlant électrique et autonomie. Audi n’échappe pas à cette tendance et présente deux concepts : Elaine et Aicon.

Audi Elaine Concept : une évolution autonome

Le concept Audi e-tron Sportback ça vous dit quelque chose ? Eh bien bonne nouvelle puisque le concept Elaine présent sur le stand d’Audi n’est autre qu’une nouvelle version de ce premier concept présenté à Shanghaï. Cette étude de SUV préfigure le deuxième modèle 100 % électrique qui arriverait dans la gamme en 2019.

Audi a décidé pour Elaine de ne pas modifier l’extérieur mais d’ajouter quelques fonctionnalités plus évoluées comme la conduite autonome. Ainsi, l’Audi Elaine Concept se dote d’une technologie autonome de niveau 4. Elle profite donc toujours d’un volant mais le conducteur peut complètement le lâcher dans certaines situations. Elle peut par exemple prendre les commandes sur autoroute et notamment changer de fil toute seule. Ce stade se situe pile au milieu de celui de la dernière Audi A8 et du deuxième concept Aicon.

L’avis de notre envoyé sur place

« Elaine, c’est juste une évolution du dernier concept eTron. Comme toujours, les concepts Audi sont très soignés, on dirait des voitures prêtes pour la production à l’intérieur. L’implantation des écrans pour les rétroviseurs est très intéressante. Il s’agit d’un coupé Cross un peu plus léger que les X6 et GLE Coupé. J’aime bien l’idée d’avoir une base de berline, à peine plus haute tout en la relevant et en conservant à bord une position de conduite de véhicule bas. »

Aicon : un salon roulant signé Audi

À côté de l’Audi Elaine il y a donc l’Audi Aicon. Il s’agit d’une nouvelle étude ultra futuriste de berline pour les longs trajets. Très longue avec ses 5 mètres 45, Audi voit aussi grand côté jantes et greffe la belle de roulettes de 26 pouces !

Pas de bloque optique ici mais de nombreux composants 3D lumineux qui passent même au-dessus du logo et de la calandre Singleframe ici pleine. Même histoire à l’arrière où cette technologie permet d’ailleurs un plus grand choix d’actions et de couleurs à communiquer aux autres usagers. L’Audi Aicon se pare de quatre moteurs électriques pour une puissance totale de 354 chevaux et de suspensions pneumatiques pour plus de confort. Côté autonomie, Audi parle de 800 kilomètres…

L’intérieur est ultra épuré, spacieux et sans pédales ni volant. Ce concept va en effet encore plus loin en termes d’autonomie puisqu’il atteint le stade 5. Il s’agit du niveau le plus élevé où à l’intérieur le conducteur peut tranquillement lire son journal, enfin plutôt surfer sur sa tablette.

L’avis de notre envoyé sur place

« Quant à Aicon, on a atteint le paroxysme du clignotant dynamique. Il occupe toute la surface du feux énorme et à l’envers de la tendance actuelle… Comme sur Elaine, intéressante inversion des couleurs à l’avant avec la « calandre » ton caisse. On voit que comme chez BMW la disparition des calandres posent beaucoup de questions sur le style des modèles. Intérieur cocooning plein d’écrans mais visiblement pensé pour deux. Les passagers arrière seront malheureux. La voiture autonome chez Audi ce n’est pas encore pour les familles… »

Crédit images : Le blog auto

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Francfort 2017 Live : Audi Aicon et Elaine Concept [vidéo]"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nicolas
Invité

À quoi servent les 354 chevaux de l’Aicron s’il n’y a ni pédales ni volant? Sachant qu’en plus une accélération rapide consomme plus…

rickyspanish
Invité

Eh con, elles sont vilaines…

Kaizer Sauzée
Invité

Chui pô fan d’Audi, mais là j’approuve les choix techniques de cette Aicon.
1 moteur électrique par roue, c’est l’avenir de l’électrique. Je le pense depuis longtemps : 4 roues motrices et peut-être directrices, le tout géré électroniquement pour bien répartir la puissance et générer des économies d’énergie, gain de place , moins de frottements donc moins de déperdition de puissance dans les transmissions, un bonheur pour les designers qui seront plus libres dans leurs créations intérieures, etc…

xpech
Invité

Pas sur que cela prennent moins de place, on multiplie les risques de panne. Si on met le moteur dans la roue, c’est pas du tout bon dynamiquement. Et je ne suis pas sur que le volume et la masse de 4 moteurs ne soit pas plus important de 2.

Thibaut Emme
Admin

Tout à fait @xpech : un moteur roue, c’est séduisant sur le papier mais cela augment les masses non suspendues et donc pénalise l’agilité.

miké
Invité

Le 3/4 arriere du 1er est IGNOBLE.

Americanlegend
Invité

Après avoir ressuscité la R8, voilà qu’il ressuscitent la LN ! Les français seraient-ils les premiers inspirateurs des teut*ns ?? XD

wpDiscuz