Accueil Ford Ford dépose un brevet de table rétractable

Ford dépose un brevet de table rétractable

608
21
PARTAGER
Brevet Ford

Renault l’a montré avec la Symbioz au salon de Francfort. Les voitures équipées d’un système de conduite autonome de type sont amenées à devenir des lieux de vie, de nouveaux meubles de bord font leur apparition comme la table centrale. Ford est le premier à dégainer un brevet sur une table rétractable et équipée d’un airbag.

Le brevet US 2017/0259772 A1 publié le 14 septembre mentionne « qu’il reste une possibilité de concevoir des équipements pour les occupants qui tiennent compte de la réduction de l’obligation de supervision permise par le véhicule autonome ».

Cette table serait escamotée dans le plancher du véhicule lorsqu’elle n’est pas utilisée. Le brevet précise que cette table pourrait être montée sur un châssis monocoque ou type échelle. Elle embarquerait un airbag pour protéger les passagers en cas d’accident.

Brevet ne veut pas dire mise en production éventuelle, mais Ford a déposé plusieurs brevets liés aux systèmes de conduite autonome comme les sièges modulables déposés à la mi-2015, le volant et les pédales escamotables à la mi-août de cette année, et un écran cinéma sur le pare-brise au printemps 2016. Nul doute que nous les verrons d’ici la fin de la prochaine décennie ces équipements débarquer dans les véhicules autonomes.

 

 

Source : Bureau américain des brevets et des marques

Source photo : Bureau américain des brevets et des marques

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Ford dépose un brevet de table rétractable"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
rickyspanish
Invité

Quand j’imagine le truc, t’auras pas l’air trop con assis tout seul à la table dans ta bagnole pour aller je sais pas où.
Je me demande encore si la conduite autonome est vraiment désirée par les consommateurs (moi non) ou si c’est juste parce que c’est techniquement envisageable donc il faut le faire…

Seb
Invité

Et pourtant le système existait déjà sur le Renault Espace ( la 2eme génération il me semble ) Tu virais la rangé de 3 sièges du milieu pour y fixer la table , tu faisais pivoter les 2 sièges avant et c’était bon ! 😀

Thibaut Emme
Admin
@rickyspanish : vous, comme moi, aimons conduire. Mais, pour certains c’est une plaie, une perte de temps. D’autres prennent des chauffeurs pour bosser à l’arrière de berlines rallongées. Ceux-là, une partie, peuvent vouloir un véhicule autonome. Mais, surtout, imaginez le nombre de personnes qui ne savent pas conduire (jamais eu le temps ou la volonté de passer le permis), ou qui sont handicapés (certains conduisent heureusement pour eux), ou qui sont « trop vieux » pour conduire sereinement. Tout ceux-là seront très contents de pouvoir de nouveau se déplacer. Ceux qui sont en ville s’en fichent, ils ont les transports en commun,… Lire la suite >>
rickyspanish
Invité

Je suis d’accord sur le principe de l’accès à la mobilité pour tous. J’espère juste qu’on aura toujours le choix entre la voiture totalement autonome et celle que l’on peut conduire soi-même et que ces dernières ne seront pas cantonnées à des circuits.
Mais bon, on a encore un peu de temps avant tout cela et lorsqu’on voit les disparités mondiales au niveau du secteur automobile (besoins, infrastructures), l’automobile qui se conduit à encore de l’avenir. Les voitures autonomes ne sont une préoccupation que pour les pays dits « riches ».

Thibaut Emme
Admin
De toute façon, avant d’avoir une conduite totalement autonome, il va y avoir qq années. Cela pourrait commencer par l’autoroute avec « interdiction » de la conduite manuelle…mais difficilement concevable sur les nombreux km de routes « de chez nous ». Est-ce que c’est un pbm de riches ? Oui et non. Dans certains pays dits pauvres, la voiture autonome peut être un enjeu pour pousser la mobilité partagée. En gros pour éviter un engorgement inéluctable des villes et la pollution qui va avec, ces pays interdisent la voiture individuelle et promeuvent des transports autonomes. Mais bon, là on part dans une perspective à… Lire la suite >>
rickyspanish
Invité

Lorsque j’écris de pays dits « riches » c’est dans le sens « développé » avec les infrastructures routières qui conviennent. La voiture autonome fonctionne avec des caméras sur la base le plus souvent (je crois) des lignes blanches. Or, l’état des infrastructures dans beaucoup de pays semble incompatible avec cette technologie … et même en France, vu l’évolution de l’état des routes, on peut se poser des questions.
Après si les systèmes se basent sur d’autres données …

Fred21
Invité

La conduite autonome sera imposée par les statistiques d’accidentologie. Vrai ou faux, on te prouvera par a+b que c’est mieux. Et l’affaire sera pliée quand tous les lobbys fourniront essais ou reportages.
Que pourra opposer un partisan de la conduite face à des parents médiatisés dont le môme a pris un arbre en rentrant de disco ?
Ceci est juste une prédiction. Mon avis sur la conduite autonome est que je ne vais pas adorer comme tous les amoureux de l’automobile.

Thibaut Emme
Admin
Heureusement les lignes blanches ou jaunes ne sont que l’un des paramètres pris en compte. Pour distinguer les voies, oui c’est obligatoire pour rouler « à bonne vitesse ». C’est pour cela d’ailleurs que cela viendra par les autoroutes et voies express. Mais on peut délimiter les routes par d’autres éléments (herbe, trottoir, etc.). Mais oui, il est plus intéressant d’avoir de belles lignes pour guider les voitures. Elles reconnaissent quand même différents type d’obstacle….voitures, vélos, piétons, camion, feux, etc. Un véhicule autonome dans un environnement sans ligne, ou avec des lignes dégradées ira moins vite, ou prendra « un risque » en estimant… Lire la suite >>
Lee O Neil
Invité
@ Thibaut Emme : « Ce qui m’étonne, c’est que pour le moment, les constructeurs sont frileux au niveau concept. A part Mercedes (de mémoire) aucun ne se risque à faire des véhicules autonomes qui ne ressemblent pas à une voiture. Alors qu’il y aurait moyen de réinventer le paradigme voiture. » Un véhicule autonome qui ne ressemble pas à une voiture : c’est un véhicule autonome de niveau 5 (autonome en toutes circonstances : autoroute, route, ville). Dans ce cas, les commandes de conduite, le volant et les pédales, ne sont pas nécessaires : on monte dans le véhicule, on indique… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Regardez ce qui a été présenté à Francfort…Smart Vision EV, Elaine, etc. Pas de volant, pas de pédalier, mais 2 sièges face à la route alors qu’on pourrait les mettre en vis-à-vis (en plus cela donne un gain d’espace) pour la smart.
Dans les concepts « visionnaires », on conserve des sièges qui restent « face à la route » mais peuvent, éventuellement se retourner. Mais globalement cela reste une voiture automobile.

http://www.leblogauto.com/2017/09/francfort-2017-live-smart-vision-eq-fortwo-video.html
http://www.leblogauto.com/2017/09/francfort-2017-live-audi-aicon-elaine-concept.html

Lee O Neil
Invité
L’Audi Aicon est une voiture autonome de niveau 4 : il faut la conduire quand même. Donc il faut bien des sièges face à la route. La Smart n’a plus de volant, ni de pédales mais elle reste une stricte 2 places. Alors comment mettre les sièges autrement que face à la route avec un parebrise incliné et un hayon vertical ? C’est quoi en vis à vis ? Un dos à la route et un face à la route ? Ca ne passe pas dans la longueur véhicule très courte de cette Smart. Le passager dos à la route… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Je n’ai pas parlé de l’Aicon mais de l’Elaine (qui est niveau 5). Un vis-à-vis est un type de voiture d’il y a plus de 100 ans (avant même qu’elles soient automobile mais étaient encore hipomobiles) C’est une manière de gagner de la place en largeur. Mais à l’époque c’était surtout pour discuter avec les autres. Mais, on peut aussi rapprocher les passagers dans certains cas. L’humain est généralement plus large au niveau des épaules/bras, qu’au niveau des genoux. Si on pivote un siège, il peut se placer plus près en largeur. Tout mon propos est justement de souligner que… Lire la suite >>
Lee O Neil
Invité
Le concept Audi Elaine a un volant alors que le concept Audi Aicon n’en a pas. Alors si seulement un des deux était un véhicule autonome de niveau 5, ce serait le concept Aicon. Les navettes autonomes roulent à 30 km/h à tout casser : aucune contrainte d’aérodynamique, pour ainsi dire aucune contrainte de chocs, des prestations dynamiques réduites à leur plus simples expression, une notion de confort toute relative, etc… Bref comparons ce qui est comparable : – à 130 km/h (ou plus sur une autobahn) les efforts aéro sont à prendre en compte pour la conso et la… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
« elles sont pour la plupart irréalisables aujourd’hui » C’est le principe d’un concept….ce que sont en théorie les « vision » de chez Daimler ou Aicon (puisqu’il s’agit d’Aicon, mes confuses). Si les concepts ne montrent que ce qui est réalisable là tout de suite, ce ne sont pas des concept cars. C’est bien ce que je dis. « Des concept car avec des aménagements très différents, il en existe plein. Les japonais notamment sont très créatifs pour imaginer de nouveaux concepts de véhicule. » « Si on se lâche (ce que font les constructeurs avec des concepts car),… » Voilà, et pas un seul à Francfort… Lire la suite >>
Fred21
Invité

@Lee O Neil
« Et on ne parlerait plus de voiture mais d’une solution de mobilité »
Et là, il deviendra difficile de vendre plus cher, un véhicule par rapport à un autre. L’écusson ne vaudra plus rien. Qui s’en occupe quand on monte dans un bus …

Lee O Neil
Invité

@Fred21
oui et c’est sans doute une des nombreuses difficultés que rencontreront les constructeurs.
Aujourd’hui beaucoup de jeunes (18/30 ans) n’en ont rien à faire de la bagnole. Beaucoup n’ont même pas le permis.
Alors ce qu’ils recherchent aujourd’hui et demain, ce sont des solutions de mobilité qui répondent à leurs besoins. Peu importe la marque.
Mais j’espère qu’il y aura quand même encore beaucoup de passionnés pour l’automobile dans 30 ans !

Fred21
Invité

On achètera peut être même plus. On payera un trajet dans un mix de bus taxi à la demande depuis une appli.

wizz
Membre

si la voiture devient autonome, alors l’option mini-bar fera un carton….

Fred21
Invité

Et vidéo ou sono high tech + la marque du fauteuil. Le bon écusson ne sera plus sur un moteur électrique mais peut être sur les éléments de confort.

wpDiscuz