Accueil Aston Martin F1 2018 : naissance d’Aston Martin Red Bull Racing

F1 2018 : naissance d’Aston Martin Red Bull Racing

1482
7
PARTAGER
Aston Martin Red Bull Racing

« Petit » sponsor cette saison, Aston Martin devient le sponsor titre de l’écurie Red Bull pour la saison 2018. Mais ce sera toujours une unité de puissance Renault dans le dos des pilotes Aston Martin Red Bull Racing.

Depuis 2 saisons, les moteurs Renault sont déjà « rebrandés » du nom de l’horloger Tag Heuer (et non le motoriste). Aston Martin s’affiche en petit (depuis 2016 également), signe de la collaboration de Red Bull Racing avec la marque anglaise.

L’Aston Martin Valkyrie a été conçue en grande partie par Adian Newey, l’ingénieur principal de Red Bull Racing. « Après avoir conçu et créé ensemble en 2016 la remarquable et réussie Aston Martin Valkyrie, nous avons étendu notre partenariat cette année et désormais nous sommes enchantés de pousser plus loin ce partenariat et de voire l’équipe courir sous le nom de Aston Martin Red Bull Racing à partir de 2018 » déclare Christian Horner, le patron de l’écurie.

Red Bull Racing précise que Aston Martin figurera en place proéminente sur la carrosserie de la future monoplace de F1. Mais, pour ce qui est du moteur, cela restera, encore pour 2018 au moins, un PU Renault ! Si, comme il semble prévu, Honda motorise l’écurie à partir de 2019, qu’en sera-t-il de ce nouveau sponsor titre ?

Aston Martin Red Bull Racing

Avant la grande arrivée en 2021 ?

Aston Martin est l’un des constructeurs (avec Porsche) invité à la table des négociations pour décider du règlement des moteurs 2021. Mais, il n’est pas certain qu’Andy Palmer donne son « go ».

Ce dernier déclare : « Les discussions autour des unités de puissance nous intéressent, mais seulement si les circonstances sont bonnes. Nous ne voulons pas entrer dans une guerre des moteurs sans restriction de coût, ni d’heures de banc moteur, mais nous sommes certains que la FIA peut créer le bon environnement pour que nous soyons intéressés à y participer ».

L’une des autres étapes visibles de ce partenariat entre Aston Martin et Red Bull Racing, c’est la création d’un centre de performance avancée à l’usine de Milton Keynes. Une centaine d’employés travailleront de concert à la succession de l’Aston Martin Valkyrie. Cette dernière n’a pas encore débuté ses tests (2018) ni connu ses premières livraisons (2019).

Chose encore plus cocasse, Aston Martin utilise, pour ses modèles de route, des moteurs Mercedes. Mais, va donc sponsoriser une écurie motorisée par Renault, bientôt Honda.

Source et illustration : Red Bull Racing

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 2018 : naissance d’Aston Martin Red Bull Racing"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
veyron44
Invité

En même temps Aston à trèès longtemps roulé grâce à Ford (leurs 2 V6 alcoolés pour faire un v12) et maintenant ils font leur courses chez Merco. Donc un autre constructeur pour les motoriser en ou ne moins ^^

Salva
Invité

Mais qu’est-ce qu’ils vont faire dans cette galère ?

Rowhider
Invité

Il vont faire la même chose que Conforama avec la Ligue 1 de foot et Domino’s Pizza avec la Ligue 2… Ils vont coller un nom sur la Redbull en échange d’un chèque, rien de plus.

veyron44
Invité

A l’exception que comme il s’agit d’un constructeur auto -en mal de notoriété sportive- et non d’un fabriquant de lessive ou de montre, on peut imaginer qu’un jour leur participation conduise à quelque chose de plus poussée que du sponsoring comme fournir un moteur.

ART
Invité

Encore du grand n’importe quoi à la F1…

Scal
Invité

Il s’agit de montages financiers, de marketing, d’alliance de circonstance. Rien de sportif là-dedans. Toutefois, cela permet à l’un de s’afficher et à l’autre d’amortir les frais. Du gagnant/gagnant.
Allons un peu plus loin : combien de lecteur(s) du blogauto ira s’acheter une Aston, ravi et subitement amoureux de la marque après avoir regardé une « Aston Martin Red Bull Racing » tourner sur un circuit ?

philippeimac
Invité
Est-il possible de sortir des critiques puériles et primaires? Quand bien même la Red Bull n’aurait rien d’Aston Martin, ce rapprochement n’est pas contre nature: Aston est un fabricant de GT et la F1 est une vitrine médiatique apte à améliorer la notoriété d’Aston qui reste un très petit constructeur. Ventui fait fait le même pari il y’a 25 ans et personne ne trouvait ridicule que Venturi sponsorise des Larrousse à moteur Lamborghini alors même que les Venturi de route étaient équipés de V6 PRV. Pour aussi artificiel que cette association soit, elle n’est pas illogique même si on attend… Lire la suite >>
wpDiscuz