Accueil Historique Un été au Japon – Toyota Origin (2000 – 2001)

Un été au Japon – Toyota Origin (2000 – 2001)

239
18
PARTAGER

En 1998, Toyota franchissait le cap symbolique des 100 millions de voitures produites depuis sa création. Et pour la peine, le constructeur de Nagoya avait fait les choses en grand avec un modèle commémoratif, d’abord sous forme de concept, puis diffusé à partir de novembre 2000 à 1000 exemplaires: la Toyota Origin.

Cet article est paru pour la première fois sur Le Blog Auto le 12 juillet 2008 sous le titre « Tiroirs de l’insolite : Toyota Origin ».

Réalisée sur la base de la Toyota Progrès, une ultra banale berline de taille moyenne plutôt haut de gamme, l’Origin donnait en plein dans le concept néo-rétro déjà expérimenté avec succès au Japon par Nissan avec les Pao, Be-One et Figaro, en reprenant le style distinctif de la Toyopet Crown RS de 1955, la première Toyota de l’après-guerre à connaître le succès populaire, et qui marque le point de départ de la production de masse du constructeur.

Aux origines la Toyopet Crown 1955

L’Origin essaye d’être fidèle à son ancêtre, trop fidèle pourrait-on même dire puisqu’au lieu d’une interprétation post-moderne on se retrouve avec une auto à l’âge indéterminé, mais qui dégage par ailleurs, effet non intentionnel, une aura de politburo bien peu japonaise.

Sensée célébrer le savoir-faire des employés de Toyota tout au long de ces 100 millions de véhicules, la voiture était assemblée en grande partie à la main par l’élite des ouvriers du constructeur qui sont habituellement en charge du fleuron de la gamme Toyota, la Century. Comme la Progrès et les Lexus IS 300 (Altezza) et GS (Aristo), elle était équipée d’un 6 cylindres en ligne 3 litres de plus de 200 ch couplé à une boîte automatique à quatre rapports.

L’intérieur, par lequel on accédait par des portes à ouverture opposée fidèles à l’original, faisait également l’objet d’un soin particulier et mêlait un style traditionnel aux gadgets électroniques chers à Toyota comme le système de navigation intégré dans la console et une des premières applications du régulateur de vitesse asservi avec radar qui essaima par la suite dans le reste de la gamme du constructeur. La planche de bord est repris de la Progres.

Du fait de l’attention apportée à la réalisation de ce modèle très particulier, le prix de vente était de 7 millions de yens, environ le double de la Progrès la plus chère. On croise encore de temps en temps cette Toyota hors du temps, en attendant le modèle commémoratif des 200 millions. Une Prius néo-rétro ?

Lire également:
Toyota 1948

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Un été au Japon – Toyota Origin (2000 – 2001)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
frederic.E
Invité

Encore un article sympa et Origin…al sur une auto rare au Japon et inconnue sous nos latitudes.
Toyota Origin ou comment faire de l’ancien avec du neuf ….
Cette auto rappelle par son esprit les crétions de chez Mitsuoka qui lui aussi fait des autos à l’aspect anancien avec les productions actuelles (Cf Mitsuoka Nouera,Galue et Viewt…c’est à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas )
site:http://www.mitsuoka.com.sg

4aplat
Invité

Ca a beau faire ancien, ç’est moche !!!

jules
Invité

@4aplat: Merci et au revoir

Anonyme
Invité

ah bon, pourquoi ? Il n’a pas le droit de donner son avis ? Dans ce cas là, je vais être incendié moi aussi, car autant j’aimes bien le retro design et « l’Origine » originelle (euh, désolé, la Toyopet Crown 1955) est sympa, autant cette réinterprétation est « lisse », disproportionnée, et en plus, ils lui ont mis une planche de bord de Toyota des années 90 (donc classique) sans rapport avec l’idée d’un concept car où ça doit être un chouilla travaillé. Je sens que je vais me prendre des torrent de -1 là 😉

beniot9888
Invité

Tu sais, tu as répondu à un commentaire qui a été laissé il y a 9 ans et 1 mois 🙂

Anonyme
Invité

il ne t’aura pas échappé, je suppose, que ledit sujet a été remis « au gout du jour » le 13 août 2017 (donc avant hier) … et que c’est pour ça que j’y ai répondu hier … n’est-ce pas ? CQFD

Gilles
Invité

très bel et intéressant article sur une voiture au look « affligeant »!

Gilles
Invité

Qui est-ce qui utilise mon pseudo ?

Oxianor
Invité

Toi apparemment, il y a 9 ans 🙂

cradle-cest-true
Invité

j’avais déja vu cette voiture mais ça fait toujours plaisir à lire un article dessus! en tout cas il fallais oser sortir un telle voiture j’aime beaucoup l’initiative!

wpDiscuz