Accueil Indycar Indycar 2017 : Pocono

Indycar 2017 : Pocono

191
0
PARTAGER

Tony Kanaan (Ganassi), Ryan Hunter-Reay (Andretti), James Hinchcliffe (Sam Schmidt) et Alexander Rossi (Andretti-Bryan Herta) se sont relayés en tête. Néanmoins, c’est l’opportuniste Will Power (Penske) qui s’impose en Indycar, à Pocono.

Les essais

Bien que déclaré bon pour le service, Sébastien Bourdais (Dale Coyne) n’est pas au départ. Esteban Gutierrez occupe toujours son baquet. Chez Sam Schmidt, le feuilleton Mikhail Aleshin semble s’achever par un divorce. Robert Wickens (qui l’avait suppléé aux essais de Road America) rêvait de le remplacer. Néanmoins, c’est Sebastian Saavedra (qui l’avait déjà remplacé à Toronto) qui assure l’intérim à Pocono. Jack Harvey s’occupera de Gateway Park et de Sonoma.

Takuma Sato (Andretti) est le plus rapide aux essais. Déjà vainqueur à Indianapolis, le Japonais se verrait bien faire un doublé Indy-Pocono inédit dans l’histoire moderne… Ryan Hunter-Reay (Andretti) est victime d’un gros crash et il obtient in extremis le droit de prendre le départ.

Le « tricky triangle » est très large et au drapeau vert, il n’y a plus que trois lignes ! Sato fait un mauvais choix de trajectoire et Tony Kanaan (Ganassi) en profite pour le doubler. Alexander Rossi (Andretti-Bryan Herta), Helio Castroneves (Penske) et Hunter-Reay (Andretti) sont les autres gagnants des premiers miles. Rossi vire en tête au 12e tour. Will Power (Penske) est alors 3e, derrière le leader déchu. Sato, lui, s’effondre dans le gruppetto. Au 23e passage, Gutierrez perd le contrôle. Il laisse du carbone sur le muret et rentre aux stands pour abandonner. La course est neutralisée le temps de nettoyer la piste et c’est la ruée vers les stands.
Kanaan, 3e au drapeau vert, enrhume Rossi et Scott Dixon (Ganassi) au virage, reprenant les commandes ! James Hinchcliffe (Sam Schmidt) s’offre lui un dépassement millimétré sur l’ex-pilote Manor. Puis Dixon et « Hinchtown » doublent Kanaan. Rossi profite de la deuxième vague d’arrêt pour virer en tête… Mais Power le déloge peu après et de nouveau, Hinchcliffe dépasse un ex-leader. Troisième vague d’arrêt. Dixon passe en tête, puis Rossi, puis Hinchcliffe ! Lors de son arrêt, le Canadien freine tard et il se paye la lollipop (la tige, pas l’homme qui la tient.) Power doit rentrer en catastrophe pour changer son aileron. L’Australien ressort avec un tour de retard. Hunter-Reay est en tête à la mi-course, alors qu’il a frôlé le forfait ! Hinchcliffe lui, perd le contrôle, frotte le mur, mais il parvient à ne rien casser. Saavedra à moins de chance. Il frotte deux fois le mur et il doit renoncer. Nouveaux drapeaux jaunes.
Comme d’habitude, Kanaan se faufile à la reprise. Peu après, Hinchcliffe percute JR Hildebrand. Les deux voitures, déséquilibrées, tapent en marche arrière, mais pas de bobos. Troisième neutralisation. Power change son aileron arrière, cette fois.
Hunter-Reay cherche l’ouverture sur Kanaan. Graham Rahal (Rahal) la trouve à la reprise. Les deux pilotes effectuent une belle passe d’armes, sous le regard de Dixon. Au 165e tour, alors que tout le monde est aux stands, Power repasse en tête ! Dixon, Rossi, Kanaan et Josef Newgarden (Penske) sont à ses trousses. Lors de l’ultime vague d’arrêts, Power ressort devant Newgarden et Rossi. Ils sont parfois à trois de front en ligne droite, néanmoins, l’Australien conserve l’avantage dans les virages.

D’un souffle, Power s’impose et se succède à lui-même. Newgarden, qui préférait assurer, décroche l’argent. Rossi termine 3e. Le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis 2016 est donc bien un « client » sur ovales. Simon Pagenaud (Penske) finit au pied du podium.

Au classement, Newgarden fait la bonne opération du jour, avec 494 points. Comme souvent, Ganassi est nul en stratégie et voilà comment Dixon, longtemps dans le trio de tête, finit 6e à Pocono. Du coup, il n’a « que » 476 points. Après un début de course tonitruant, Castroneves termine juste derrière le « Kiwi ». On attendait davantage de cet expert des ovales et ça va être compliqué de négocier son maintien en Indycar, après ça… Il est 3e à 472 points.
4e à 468 points, Pagenaud est à portée de tir de la 2e place. Mais attention à Power, 5e à 452 points et qui pourrait cartonner à Gateway Park.

Bourdais est 22e à 136 points. Vivement qu’on le revoit en piste…

Crédit photo : GM, sauf photo 2 (Honda.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz