Accueil Coupés Un été au Japon – Suzuki Fronte Coupé (1971-1976)

Un été au Japon – Suzuki Fronte Coupé (1971-1976)

225
5
PARTAGER
Suzuki Fronte Coupe LC10W (1971)

Lancée en 1971, la Suzuki Fronte Coupé est signée par ItalDesign. Un petit coupé au format Kei, dont le style a inspiré la toute récente Suzuki Ignis.

La première coopération entre Suzuki et ItalDesign est le Carry de 1969. La même année, le studio italien dévoile au salon de Turin le concept Microutilitaria. Une réflexion sur une petite citadine qui est déjà au format monocorps. ItalDesign étudiera souvent ce thème du monocorps compact sur ses concepts. En revanche, Suzuki n’adhère pas au concept, mais le style lui même fait son chemin. Il est en effet adapté à la version coupé voulue par Suzuki sur sa nouvelle citadine.

Un coupé qui inspire un petit crossover

La Suzuki Fronte Coupé apparaît ainsi en 1971, et ressemble largement au concept, mais avec une hauteur ramenée à 1195 mm. Il se distingue par sa large grille en plastique noire, étiré vers le haut sur les flancs, sa ligne horizontale ornée d’un jonc chromé, un pare-brise très incliné pour l’époque, les trois petits coups de gouge sur la custode, et l’arrière tronqué avec ses feux carrés. Autant d’éléments qui, hormis le jonc chromé latéral, se retrouvent sur le Suzuki Ignis lancé l’année dernière…

Ce mini coupé entre dans la catégorie des Kei. Sa longueur est donc limitée à 2995 mm, et sa largeur à 1295 mm. La tendance du segment est à l’époque au moteur arrière, et la Fronte Coupé est donc une propulsion, avec son moteur 3 cylindres 356 cm3 implanté à l’arrière. Il s’agit du moteur LC10W, qui débute à 37 ch. En 1972, des versions 34 et 31 ch sont ajoutées, et en 1974 une unique version 35 ch subsiste suite aux nouvelles normes de dépollution.

A l’origine, la Suzuki Fronte Coupé était une deux places uniquement. C’est plus à ce caractère qu’à ses deux portes qu’elle devait son appellation coupé. En effet, les précédentes générations proposaient déjà une version à 2 portes, mais vendue comme une berline 2 portes, non comme un coupé. Mais dès février 1972, Suzuki ajoute une version 4 places. Les versions 2 places disparaîtront en octobre la même année.

Pour les quelques marchés d’export, la Fronte Coupé sera nommé Suzuki LC10W. En Juin 1976, elle disparaît du catalogue Suzuki. Elle sera remplacée en 1977, par la Suzuki Cervo Coupé. Un peu plus grande et dotée d’un moteur 550 cm3, grâce à l’évolution des règles concernant les Kei Car après le 1er janvier 1976. Le nom de Fronte sera remplacé en 1979 par celui d’Alto à l’export. Il subsiste jusqu’en 1989 au Japon.

Crédit illustrations : Suzuki

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Un été au Japon – Suzuki Fronte Coupé (1971-1976)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

Beau tableau de bord.

Quorbach
Invité

Le nouvel Ignis est autrement plus moche que cette mini beauté !

SAM
Invité

Oui ce p’tit coupé est ultra plaisant!

Dcomdim
Invité

J’adore!

BAM
Invité
Bien que passionné de style auto (et italien en particulier), j’ignorais que Ital design avait signé celle-là. Je la connaissais et trouvais qu’elle avait particulièrement un style très très japonais voire bizarre comme quoi Giugiaro a su percevoir tout l’exotisme et travailler avec. Son travail avec le coupé 117 Isuzu était plus classique. Aujourd’hui, on perçoit clairement tout l’avant-gardisme d’une telle auto notamment son capot plongeant limitant la cassure capot/pare-brise (peu courant en 71…) que l’on retrouve sur la Golf de 1974, l’Alfetta coupé, l’Isuzu Piazza ou la Punto en 93 (et bon nombre de créations de Giugiaro…). La nouvelle… Lire la suite >>
wpDiscuz