Accueil Mazda Un été au Japon – Eunos 300 (1990 – 1992)

Un été au Japon – Eunos 300 (1990 – 1992)

238
2
PARTAGER
Eunos 300 (1990 - 1992)

Lorsque Mazda lance sa nouvelle marque Eunos en 1989, il constitue une gamme plutôt hétéroclite pour accompagner le porte drapeau Eunos Cosmo. De fait, seule la berline Eunos 300 semble faire écho au superbe coupé.

La gamme composée pour le lancement de la marque Eunos au Japon fin 1989 est en grande partie piochée dans des modèles existants sous la marque Mazda. Seul le grand coupé Eunos Cosmo, qui joue le rôle de porte drapeau, est unique. A ses côtés, il y a la compacte Eunos 100, alias Mazda Familia (ou 323 chez nous), ainsi que la MX-5 devenue pour l’occasion Eunos Roadster.

Une berline avec un esprit coupé

Et il y a l’Eunos 300. Une berline moyenne (4m55) née deux ans plus tôt sous le nom de Mazda Persona, mais qui semble la plus adaptée pour accompagner la Cosmo. Elle partage un même esprit stylistique avec ses optiques avant / arrière effilées, et sa ligne très horizontale. Cette dernière encore épurée par la disparition du montant central. Une caractéristique reprise de modèles américains des années 60 ou 70, et qui pousse donc encore plus loin la particularité des berlines haut de gamme japonaises de l’époque qui proposent toutes des portes sans cadre. L’Eunos 300 / Mazda Persona est vraisemblablement la dernière berline à 4 portes classiques dépourvue de montant central. On notera que pour palier à cette absence, les enrouleurs des ceintures avant son de façon assez inédite implantés dans les portes arrière.

La parenté avec l’Eunos Cosmo se retrouve à l’intérieur. avec un effet enveloppant. Non seulement pour la planche de bord (dépourvue de boite à gants remplacée par un tiroir sous le siège passager), mais aussi des portes arrières dans la continuité des sièges. Comme à l’arrière de la Cosmo, ce qui donne ici un véritable aspect de sofa aux places arrière. Sous son nom de Persona, elle a ainsi remporté le titre de « Best Car Interior » en 1988.

Pour se transformer en Eunos 300, la Mazda Persona s’est contenté de peu : une nouvelle grille de calandre, et quelques retouches aux feux arrière. Deux moteurs furent proposés : 1.8 de 115 ch ou 2.0 de 150 ch. Tous deux associés à une boîte manuelle 5 rapports ou automatique 5 rapports, en traction uniquement.

Dès avril 1992, sa production est interrompue en même temps que celle de la Persona. Avec 4746 exemplaires vendus sous la marque Eunos. Elle sera alors remplacée par l’Eunos 500, alias Xedos 6.

Eunos 300

Mazda Persona

Crédit illustrations : Mazda

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Un été au Japon – Eunos 300 (1990 – 1992)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
klm
Invité

original.

Amiral_sub
Invité

Boîte auto à 5 rapports en 1992… Les constructeurs japonais avaient une belle avance technique.

wpDiscuz