Accueil F3 BTCC 2017 à Knockhill : Turkington reprend la main

BTCC 2017 à Knockhill : Turkington reprend la main

139
0
PARTAGER

Avec sa BMW 125i M, Colin Turkington est ici à la poursuite des deux Subaru Levorg d’Ashley Sutton et Jason Plato. En Ecosse, le Nord-Irlandais s’offre trois 3e place. En assurant ainsi, il prend la tête du BTCC.

British F4

Arden squatte la première ligne des essais de Knockhill, avec Oscar Piastri devant Alex Quinn. Présent il y a deux semaines en Asia Formula Renault, Liu Zhuang Ling (GW Motorsport) réintègre le peloton. Cao Zhuo, lui, reste en Chine.

Piastri et Quinn s’enfuient au feu vert. Derrière, Jamie Caroline (Carlin) se débarrasse d’Ayrton Simmons (Arden), puis de Logan Sargeant (Carlin.) Le voilà 3e, à la poursuite des leaders. Simmons double également le Sud-africain. Caroline sort l’ouvre-boite pour doubler Quinn. Simmons, très opportuniste, passe lui aussi. Derrière, Lucas Alecco Roy (Carlin) et Jamie Sharp (Sharp) s’accrochent et le safety-car sort.
Au restart, Caroline tente une attaque, ça loupe et Piastri peut dérouler.

Succès de Piastri, devant Caroline et Simmons.

Pour la course 2, Caroline est en pole. L’occasion pour le leader de nous rejouer une partition en solo. Derrière, Sargeant trouve une solution sur Piastri et il passe 2e. Patrik Pasma (Carlin) a un ennui et sa panne est synonyme de safety-car.
Sargeant tente d’avoir Caroline au drapeau vert. Pour autant, ce dernier n’est pas leader du classement pour rien ! Piastri tente alors sa chance sur l’Américain. Les deux monoplaces jouent à la chicken race et l’Australien -qui est du mauvais côté de la piste- préfère lever le pied. Karl Massaad (Double R) se faufile et passe 3e.

Caroline, Sargeant et Massaad montent dans cet ordre sur le podium.

Hampus Ericsson (Fortec) est en pole pour la course 3. Oliver York (Fortec) se colle à lui et il trouve rapidement l’ouverture. Sargeant rattrape alors Ericsson et klaxonne, ce qui permet à York d’être sur orbite. Pendant ce temps, les gros bras sont victimes de pannes de cerveau. Caroline décide de refaire les pelouses. Linus Lundqvist (Double R) se paye Piastri. Le Suédois en est quitte pour un tête-à-queue, tandis que l’Australien y laisse son aileron et le safety-car doit sortir.
Sargeant oublie Ericsson au drapeau vert. L’Américain se dépêche, mais York est déjà loin… Quinn, 4e, veut le podium. Mais le petit-frère du pilote Sauber résiste vaillamment.

Premier succès en automobile pour York, devant Sargeant et Ericsson.

Exceptionnellement, il y a une quatrième manche. Piastri et Quinn sont de nouveau respectivement 1er et 2e sur la grille ; ça ne bouge pas au feu vert. Parti 3e, Caroline laisse filer Simmons et Sargeant. A partir de là, Piastri déroule. D’autant plus que la course n’est pas interrompue.

Piastri, Quinn et Simmons passent dans cet ordre devant le starter, offrant un trimplé à Arden.

Week-end « moyen + » pour Caroline, qui reste confortablement en tête, avec 334 points. Piastri se rapproche d’un petit point, à 288,5 points. Sargeant, en forme ce week-end, passe 3e à 234 points.
Notez qu’en « Challenge », Harry Webb (Richardson) est 1er à 315,5 points. Il a effectué son quota de 5 manches et sa saison est finie. Il n’a plus qu’à espérer que les autres ne marquent pas plus de points que lui…

BTCC

Le BTCC franchit le mur d’Hadrien ! En prime, il y a un Ecossais de plus : Rory Butcher. Beau-frère de Gordon Shedden (Civic Type-R), il débute dans une Focus Motorbase.

Depuis le début de la saison, Jason Plato (Levorg.) Sur une piste humide, il décroche sa 50e pole dans la discipline.

La course 1 est carrément ennuyeuse. Plato, en « tendre » domine Ashley Sutton. Colin Turkington (BMW 125i M) et Rob Collard (BMW 125i M) sont en embuscades. Pour autant, les trois poursuivants préfèrent assurer les gros points. La seule animation, c’est la lutte pour la 5e place entre Tom Ingram (Avensis) et James Cole (Levorg.) Ce dernier double Ingram. Déjà 5e de la course 3 de Snetterton, il réalise donc deuxième top 5 consécutif (et le deuxième top 5 de sa carrière !)

La dernière victoire de Plato remontait à la course 1 de Knockhill 2016. Après exactement un an de disette, le plus populaire des pilotes remonte sur la plus haute marche. Sutton et Turkington l’accompagnent sur l’estrade.

Le midi, Plato contient Sutton. En queue de peloton, c’est un « big one » ! Pour Stephen Jelley (Focus), Rob Austin (Avensis), Senna Proctor (Astra), Josh Cook (MG6) et Andrew Jordan (BMW 125i M), l’épreuve n’aura duré que quelques mètres. Le drapeau rouge est agité.
A la reprise, Plato conserve l’avantage. Néanmoins, Sutton finit par trouver l’ouverture. De nouveau, Turkington et Collard assurent, devant un Cole décidément abonné aux 5e places ! Josh Price (Levorg) fait le spectacle. Après avoir doublé un concurrent malgré un drapeau jaune, il envoi Matt Neal (Civic Type-R) dans le décor ! Le débutant est exclu à l’arrivé.

Par rapport à la course 1, Sutton et Plato ont échangé leur place sur le podium. Turk’ est encore une fois 3e.

Price aurait du être en pole pour la course 3. Suite à son exclusion de la course 2, Ant Whorton-Eales (Audi S3) hérite du sceptre devant… Butcher. Hélas, ce bal des débutants ne dure pas. Butcher cède d’abord la 2e place à Ingram. Whorton-Eales, lui, part visiter les pelouses. Shedden double alors son beau-frère. Turkington l’imite, ainsi que d’autres.

Depuis 1993 et Julian Bailey, aucune Toyota n’avait triomphé à Knockhill. Le succès d’Ingram en est historique. Shedden, l’un des régionaux de l’étape, est 2e et Turkington, de nouveau 3e.

Tandis qu’Aiden Moffat pose avec sa race queen (en livré « ecossaise »), Turkington prend les commandes du championnats, à 265 points. Sutton, toujours aussi régulier, passe 2e à 261 points. Malheureux à domicile, Shedden se retrouve 3e à 253 points.

Crédit photo : BTCC (sauf photos 2 à 7, British F4.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz