Accueil Sport auto WTCC – Argentine 2017 : Yann Ehrlacher historique, Michelisz engrange

WTCC – Argentine 2017 : Yann Ehrlacher historique, Michelisz engrange

38
0
PARTAGER

Ce weekend, le WTCC était en Argentine sur les terres d’Esteban Guerrieri et de Néstor Girolami au Circuito Termas de Río Hondo. Entre surprises et déconvenues, l’Argentine voit Monteiro limiter la casse (mieux même).

Le Circuito Termas de Río Hondo a gardé tout le weekend une brume collante et des températures plutôt basses. Des conditions difficiles pour les équipes qui ont du s’adapter.

Qualifications : Volvo et Castburg en pole

Très en forme dès les premiers essais, Castburg se montrait tout aussi rapide dès la Q1. Il signe le meilleur temps devant son coéquipier chez Volvo, Björk. Michelisz signe le 3ème temps pour Honda devant Monteiro et le troisième pilote Volvo, Girolami. En revanche, Gleason, Szabo, Nagy et Huff sont éliminés. Pour Huff c’est une grosse claque mais il n’a jamais trouvé le rythme. Le weekend va être long.

En Q2, le but est, soit de faire Top 5, soit de viser la 10 ou 9ème place pour être en première ligne en course d’ouverture (10 premiers inversés NDLR). C’est risqué mais cela se tente. A l’issue de la Q2, Coronel et Fillipi sont 12 et 11èmes. Coronel a connu lui aussi des soucis techniques qui l’ont empêché de défendre ses chances jusqu’au bout. Par contre, Yann Ehrlacher décroche la pole en ouverture ! Sur sa Lada privée, il signe le 10ème temps derrière Michigami, Chilton, Bennani et Girolami. Ce dernier manque la super pole pour 1 dixième sur son compatriote Guerrieri. Michigami sera envoyé en fond de grille après avoir du changer de moteur.

Devant, Castburg continue de mener, mais pour 50 petits millièmes cette fois sur la Honda de Michelisz. La super pole va être tendue avec ces deux là ainsi que Björk, Monteiro et donc, Guerrieri. Ce dernier ouvre le bal mais se rate un peu et fait un moins bon temps qu’en Q2. Monteiro n’a pas de mal à le battre, mais on reste encore loin des temps faits en Q2. Michelisz bat son coéquipier et est pour le moment en pole provisoire.

Au tour de Björk. Mais il se rate et signe le dernier temps. Il reste Castburg, l’épouvantail de cette qualification pour le moment. Il est en avance sur les intermédiaires mais fait une grande glissade pratiquement à l’arrivée. C’est tout de même suffisant pour signer la pole ! Et de près de 2 dixièmes s’il vous plait. Au trophée Mac3 (3 voitures de chaque constructeur se lancent pour un tour ensemble et doivent signer le meilleur temps, pris sur le 3ème) Volvo, plus homogène, l’emporte encore sur Honda. Volvo en est à 5 victoire à 1.

Course d’ouverture : Ehrlacher pour une première

Yann Ehrlacher est donc en pole pour cette course d’ouverture. Mais, il doit se méfier de Chilton et Bennani, deux privés aux dents longues et aguerris. Bon départ de la Lada qui protège bien sa position. Mais, Chilton surprend Ehrlacher un peu après et s’installe en tête de la course. Cela a tout de même un peu frotté. Vu la bouteille du bonhomme, on se dit qu’il pourrait filer vers la victoire.

Pour Michelisz, la course tourne au fiasco quand il crève un pneu des le début, crevaisons qui ont été nombreuses et qui commencent à agacer les concurrents après les épisodes du Nürburgring. Bennani s’attaque alors à Ehrlacher qui doit s’employer pour résister au Marocain.

Visiblement, la façon dont Chilton a passé Ehrlacher pose problème, il prend 5 secondes de pénalité. Le but du jeune Français va donc être de le suivre « de près » pour l’emporter. A condition que Bennani ne le passe pas. Derrière, certains font un festival de dépassements. Castburg est remonté de la 10ème à la 5ème place. Mais il va connaître une crevaison lui aussi, à l’avant gauche aussi ! Huff aussi a dépassé 5 concurrents. Visiblement les soucis de freins sont résolus pour lui. Cela se frotte joyeusement.

Chilton passe la ligne en premier avec 3,5 secondes d’avance, mais c’est bien Ehrlacher qui l’emporte ! Avec sa pénalité de 5 secondes, Chilton passe au 4ème rang derrière Bennani et Guerrieri. Avec un Argentin sur le podium, la (petite) foule est déchaînée. Monteiro complète le top 5, devant Björk, Huff, Filippi, Coronel et Michigami.

Une marseillaise en WTCC pour un pilote, on n’avait plus entendu cela depuis septembre 2016 et la victoire de Yvan Muller. Muller qui n’est autre que le tonton de Yann Ehrlacher (fils de Cathy la soeur de Yvan NDLR). Un tonton visiblement très content, même si pour ses pilotes Volvo, la course n’a pas été brillante.

Course principale : Michelisz à la crevaison

Castburg, en pole pour la course principale, comptait bien se rattraper de sa malchance en course d’ouverture et de la crevaison qui l’a privé d’un Top 5 important au championnat. Avec Michelisz à ses côtés, il ne doit pas rater son départ. Et il ne le rate pas ! Il s’installe en tête avec un Michelisz assez pressant sur les premiers virages. Mais, Castburg crée un petit écart d’un peu plus d’une seconde et se donne de l’air.

Björk de son côté a pu passer Guerrieri pour le gain de la 4ème place. De même, Bennani a passé Girolami pour la 6ème place. La Volvo de Girolami connait des soucis de transmission mais pour l’instant, cela tient. Derrière, Huff fait de nouveau un festival et a déjà grappillé 3 places, le voilà dans les points derrière le héros de la première course, Ehrlacher 9ème.

Mais c’est une nouvelle crevaison pour Castburg ! Et encore à l’avant gauche. Décidément ! Il abandonne la tête à Michelisz qui croise les doigts car lui aussi a déjà connu une crevaison en course d’ouverture. A l’arrière, Huff met la pression sur Ehrlacher, mais il a lui-même la pression de Coronel et Ehrlacher ne lâche pas Chilton juste devant lui. Du 7ème au 12ème, on compte moins de 3 secondes !

Michelisz l’emporte au terme des 13 tours. Il devance Monteiro et Björk. Ca n’a pas souri à Volvo ni à Castburg en particulier avec deux crevaisons et de gros points qui s’échappent. Guerrieri et Bennani complètent le Top 5. Suivent Girolami, Chilton, Ehrlacher, Huff et Coronel.

Zsolt Dávid Szabó, remplaçant de Panis, a montré ses limites ce weekend. Il termine deux fois derrière son compatriote Nagy, pourtant sur une ancienne voiture, et pas un foudre de guerre. Il va devoir faire certainement des essais privés pour améliorer sa connaissance de la Honda privée.

Championnats

Au championnat pilote, la très bonne opération du weekend est pour Monteiro ! En effet, arrivé avec à peine 4 points d’avance sur Björk, il repart d’Argentine avec 12 points, toujours sur ce même Björk. Castburg qui était 3ème, ne marque que les 5 points de la pole position et dégringole à la 5ème place, à 41 points du leader, alors qu’il n’en avait que 10 en arrivant. Michelisz passe 3ème et Bennani 4ème.

Au trophée des privés, Bennani, Chilton et Huff sont à égalité avec 87 points. Guerrieri se rattrape un peu ce weekend mais reste à 17 points derrière. Cela devrait se jouer entre les trois pilotes du Sébastien Loeb Racing.

Au championnat constructeurs, petite surprise puisque arrivé avec un déficit de 28 points sur Volvo, Honda repart premier avec 8 points d’avance. Il reste 4 weekend et 8 courses pour départager tout ce petit monde pour les titres 2016. Prochain rendez-vous avec la Chine, au Ningbo International Speedway pour une première. En effet, le circuit est flambant neuf.

Illustration : WTCC

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz