Accueil Historique La Rolls-Royce de John Lennon retrouve le sol britannique le temps d’une...

La Rolls-Royce de John Lennon retrouve le sol britannique le temps d’une exposition

149
2
PARTAGER

La maison de vente londonienne Bonhams a fait rapatrier d’un musée canadien la Rolls-Royce Phantom V chamarrée appartenant à John Lennon, dans le cadre de son exposition intitulée The Great Eight Phantoms, et retraçant l’histoire de huit modèles de la série Phantom au passé remarquable. Heureuse coïncidence pour l’auto de John, 2017 marque également les cinquante ans de la sortie du fameux album des Beatles, Sergent Pepper’s lonely hearts club band.

C’est le 3 juin 1965 que John Lennon prend livraison de cette Rolls-Royce Phantom V, de couleur initialement noire ‘Valentine Black’. Loin de se contenter des prestations offertes à l’origine par son nouveau joyau sur quatre roues, l’excentrique artiste la fait immédiatement modifier pour la rendre plus à son goût. Ainsi, la Phantom V se voit équipée à l’arrière d’un double-lit, de la télévision, d’un réfrigérateur et d’un système audio dernier cri.

Près de deux ans plus tard en avril 1967, Lennon la confie à JP Fallon, un carrossier situé dans le Surrey, pour la faire intégralement repeindre dans une livrée moins ‘classique’ à dominante jaune et motifs floraux. De plus, un signe du zodiaque prend place sur le toit. Deux mois après sort le huitième album des Beatles, Sergent Pepper’s lonely hearts club band, album conceptuel dont deux des éléments les plus intéressants sont d’une part l’association entre Paul McCartney et John Lennon dans l’écriture des textes, et d’autre part son aspect coloré, tant esthétiquement que musicalement.

Avec cet album, les quatre garçons abandonnent leurs vêtements trop sages pour des tenues aux couleurs vives, tout comme la Phantom V de Lennon, dévoilée aux yeux du public quelques jours avant la sortie de l’album de sorte qu’elle fut parfois considérée comme partie intégrante du concept.

L’ayant déjà utilisée alors toujours peinte en noire pour se rendre au palais de Buckingham afin d’y recevoir l’ordre de l’empire britannique en 1965, c’est pourtant dans sa livrée définitive aux antipodes de la discrétion que John reprit quatre ans plus tard sa Phantom et retourna au palais pour y rendre sa distinction, durant la période où il s’engage contre la guerre au Viêt-Nam sous l’influence de sa femme Yoko-Ono.

Parmi les deux Phantom qu’il possédait (celle dont il est ici question et une autre Phantom V blanche), c’est celle-ci que l’artilste choisit pour l’accompagner aux Etats-Unis où il déménagera en 1970. Là, elle fut louée pour convoyer d’autres rock-stars comme les Rolling Stones ou encore Bob Dylan avant d’être remisée jusqu’en 1977, puis d’être offerte par le mililiardaire Jim Pattison au Royal British Columbia Museum.

Cette singulière Phantom V en livrée psychédélique sera à admirer à Londres du 29 juillet au 02 août prochain, aux côtés de sept de ses semblables dans la salle des ventes de Bonhams située dans New Bond Street.

Source : Rolls-Royce

Illustrations : Rolls-Royce

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La Rolls-Royce de John Lennon retrouve le sol britannique le temps d’une exposition"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Francois
Invité

Sacrilège ? Sans doute mais je m’en fiche, j’adore !

beniot9888
Invité

Un double lit à l’arrière ? Des photos de l’intérieur ?

wpDiscuz