Accueil Daytona Joest Racing s’associe à Mazda Motorsport

Joest Racing s’associe à Mazda Motorsport

175
3
PARTAGER

Depuis le retrait d’Audi du WEC, fin 2016, il ne se passait plus grand chose au Joest Racing. Jusqu’à ce jour et l’annonce du partenariat avec Mazda. Bienvenue au Mazda Team Joest !

Joest est un préparateur discret. Il s’est fait connaitre du public en 1984-1985, lorsque leur Porsche 956 jaune et noire remportait les 24 heures du Mans, deux fois d’affilé qui plus est. A la fin des années 80, Porsche se retira du groupe C. Afin d’assurer le nombre, la FIA autorisa Joest à courir avec de vieilles 962. Le constructeur s’occupa aussi de la 962 Dauer, victorieuse aux 24 heures du Mans 1994 (même si son nom n’apparaissait pas.) En 1996-1997, l’équipe remporta deux nouvelles 24 heures du Mans, avec des protos ex-TWR. En parallèle, il remporta le DTM avec une Opel Calibra. Porsche lui fournit un nouveau proto pour 1998. Mais peu après, le constructeur annonça son retrait du plus haut niveau.
Lorsqu’Audi débarqua au Mans, il hésita entre deux solutions. Ses protos fermés furent confiés à Richard Lloyd et ses protos ouvert, à Joest. En 2000, il décida de ne garder que ses protos ouverts et seul Joest poursuivit l’aventure. R8, R10, R15, R18… Pendant une vingtaine d’années, l’équipe allemande prit en charge l’engagement des prototypes. Son nom apparaissait à peine ; pour le grand public, c’était une équipe Audi, point.
Lâché par Audi, Reinhold Jöst aurait pu fermer boutique et prendre une retraite méritée, l’année de ses 70 ans… Mais il a préféré rempiler avec Mazda.

Présent depuis des années en endurance, outre-atlantique, Mazda est passé à la vitesse supérieure en 2017, avec sa DPi, la RT24. Il s’agit d’une Riley/Multimatic recarossée et équipée d’un bloc Mazda. Pour sa première saison, le constructeur a joué la carte de la continuité avec son partenaire de longue date, Speedsource et des pilotes maison.
Mazda a-t-il eu peur face à l’arrivée prochaine du tandem Acura-Penske ? En a-t-il marre de subir la loi de Cadillac ? Est-il conscient des limites de Speedsource ? Ou bien a-t-il simplement voulu profiter du chômage technique chez Joest pour s’offrir un partenaire chevronné ? Ce « Mazda Team Joest » pose également beaucoup de questions pour 2018. Speedsource semble avoir déjà disparu des écrans de radar. Le communiqué ne parle que des prochaines 24 heures de Daytona. Le terrain privilégié de Joest, c’est Le Mans. Mazda table-t-il sur une acceptation des DPi dans la Sarthe ? Quid des pilotes ? Jonathan Bomarito, Tom Long, Joel Miller et Tristan Nunez sont bien gentils, mais ils manquent d’expérience. Joest tentera peut-être de récupérer d’anciens pilotes Audi…

Source :
Mazda

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Joest Racing s’associe à Mazda Motorsport"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat
Invité

Je penses que Mazda compte sur Joest (pas JJO !) pour l’aider a progresser sur la voiture et a l’exploiter au mieux …
Après, il visent peut-être un retour au Mans, aidés par l’acceptation des DPi aux 24h pour faire le nombre face au manque de LMP1

seb
Invité

GO Mazda !! 😀

Invité

Ah bah moi qui me posais la question sur ce que devenait l’équipe Joest..

wpDiscuz