Accueil F3 Indycar 2017 : Iowa

Indycar 2017 : Iowa

112
0
PARTAGER

P…. trois ans ! Depuis Detroit 2014, Helio Castroneves (Penske) n’avait plus rien gagné en Indycar. Dans l’Iowa, le Brésilien met fin à la malédiction. Il peut reprendre son passe-temps de grimper les grillages pour saluer le public (qui lui a valu le surnom de « Spiderman ».)

US F2000

Avec la disparition de la « Night before the 500 » sur le Lucas Oil Raceway, l’Iowa est la seule manche sur ovales de l’US F2000.

La surprise de l’Iowa, c’est le retour d’Alex Baron. Vainqueur de la F4 France 2012, le Français avait disputé quelques manches d’US F2000, la saison suivante. Puis il était passé à l’Indy Lights, avec succès. Ensuite, il disparu complètement des radars. Le voilà de retour, en US F2000, avec ArmsUp.

Aux essais, Oliver Askew (Cape Motorsport) est une nouvelle fois le plus rapide.

Askew tue le suspens ! Au drapeau vert, le leader du classement met le JATO. Calvin Ming (Pelfrey) est désemparé. Rinus Vee Kay (Pelfrey) s’impatiente. Il finit par doubler le Guyanais, mais Askew a déjà changé de dimension…

Premier succès sur ovale pour Askew, devant donc Vee Kay et Ming. Parti 4e, Baron termine au même rang.


L’US F2000 est généreuse en points. Du coup, malgré son insolente domination, Askew n’a pas tant d’avance que cela. Il quitte l’Iowa avec 248 points. 2e à 216 points, Vee Kay pourrait ainsi reprendre l’avantage dès la prochaine course (s’il s’imposait alors qu’Askew renonçait.) 3e à 159 points, ça sera tout de même plus compliqué pour Kaylen Frederick (Pelfrey.)
Baron est 26e (sur 30) avec 19 points. Va-t-il revenir ?

Indy Lights

L’Iowa devait voir les débuts de Chad Boat (Belardi.) Hélas, le pilote s’est blessé la semaine dernière, lors d’une course de midget. L’équipe médicale de l’Indycar ne l’a pas laissé monter à bord d’une Indy Lights.

Colton Herta (Andretti-Steinbrenner) décroche la pole.

Herta s’élance devant Zach Claman de Melo (Carlin) et Kyle Kaiser (Juncos.) Mal qualifié, Matheus Leist (Carlin) décide de remonter le peloton par la face nord. Santiago Urrutia (Belardi) et Dalton Kellett (Andretti) se glissent dans sa roue. Garth Rickards (Carlin) part à la faute et la course est neutralisé.
Leist est dans la boite de vitesse de Kaiser. Au drapeau vert, Herta se fait déposer par Leist, Urrutia et Kellett. Le Brésilien s’envole, tandis que les deux autres s’expliquent pour la médaille d’argent.

Déjà vainqueur des Freedom 100, Leist s’offre un nouveau succès sur ovale. Urrutia et Kellett complètent le podium.

Au classement, ça se complique pour Kaiser, leader avec 216 points. Leist passe 2e, à 203 points. Herta est 3e, à 181 points.
Nico Jamin (Andretti), invisible dans l’Iowa, est 4e à 173 points.

Indycar

Le dernier espoir de voir Tristan Vautier de retour, c’était sur ovales. Néanmoins, Esteban Gutierrez (Dale Coyne) a effectué son « rookie test » et il est jugé apte à rouler sur ovales.

Will Power a longtemps été jugé comme un pilote « routier ». Force est de constater qu’il est de plus en plus à l’aise sur ovales. La preuve : il décroche la pole de l’Iowa.

Au drapeau vert, Power mène devant JR Hildebrand (Carpenter), traditionnellement fort sur ovales. Pour changer, Marco Andretti (Andretti) est à l’arrêt. Lorsque les leaders veulent lui prendre un tour, il zigzague. Helio Castroneves (Penske) profite de l’embouteillage pour se faufiler en tête. Ed Carpenter (Carpenter), lui, double Hildebrand. Graham Rahal (Rahal) réussit ensuite à prendre la 3e place. Mikhail Aleshin (Sam Schmidt) perd le contrôle de sa Dallara/Honda et il tape. Drapeaux jaunes, synonyme d’arrêt au stand pour presque tout le peloton.
Au restart, Castroneves mène toujours devant Power et Rahal. Ce dernier cède sous la pression de Carpenter. Hildebrand saisit l’opportunité et le double également. Puis il déboite coup sur coup son patron, Power et Castroneves ! James Hinchcliffe (Sam Schmidt) frôle la correctionnelle. Carlos Muñoz (Foyt), lui, s’offre une tarte au mur et les « jaunes » sont de nouveau agités.
De nouveau, les pilotes profitent de la neutralisation pour ravitailler. Castroneves sort de l’allée devant Hildebrand et Power. L’Australien double ensuite l’Américain. Conor Daly (Foyt) tape au même endroit que Muñoz. La course est neutralisée, tandis que l’écurie Foyt baisse le rideau de fer.
Charlie Kimball (Ganassi) ne s’arrête pas et il mène au drapeau vert. Ensuite, Castroneves reprend les commandes, devant Power et Ryan Hunter-Reay (Andretti.) Quelques tours plus loin, des gouttes tombent sur la piste et c’est un drapeau rouge.
Le top 3 ne change pas à la reprise. Hildebrand donne tout lors de son dernier run, il double Hunter-Reay (sorti devant Power.) Néanmoins, Castroneves est trop loin. La fin de course n’est pas hyper-palpitante. Certes, le Brésilien n’a plus rien gagné depuis des lustres, mais avec 3 secondes d’avance, Hildebrand n’a aucune chance à la régulière. Quant à Power, il préfère rester derrière « RHR » et assurer les gros points.

On disait Castroneves proche d’une pré-retraite. Penske lui aurait une Honda DPi IMSA, à partager avec Juan Pablo Montoya… Mais à 44 ans, le Brésilien en a encore sous le pied ! Hildebrand est content d’être 2e -égalant son meilleur résultat-. L’ex-has been de l’Indycar redevient un pilote à suivre. Hunter-Reay est 3e, sauvant l’honneur du clan Honda.
Simon Pagenaud (Penske) termine 7e.

Au classement, Scott Dixon (Ganassi) reste en tête, à 403 points, avec une course à oublier. Castroneves passe 2e, à 395 points. D’aucuns imaginent le pilote de 44 ans décrocher son premier titre ! Pagenaud est 3e, à 372 points.
Sébastien Bourdais (Dale Coyne) va de mieux en mieux. Son retour pour la finale de Sonoma semble de plus en plus probable. Il est 22e, à 136 points. Vautier est 35e, avec 17 points.

Crédits photos : GM (photos 1, 9 et 10), US F2000 (photos 2 à 5), Indy Lights (photos 6 à 8) et Honda (photo 11.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz