Accueil Daytona IMSA : vers une séparation Dpi/LMP2 ?

IMSA : vers une séparation Dpi/LMP2 ?

141
2
PARTAGER

En IMSA, la cohabitation entre DPi et LMP2 de nouvelle génération si elle se passe bien sur la piste n’en demeure pas moins problématique en terme de résultats.

Les résultats bruts parlent d’eux-mêmes. Les DPi règnent sans partage sur l’IMSA depuis le début de la saison face aux LMP2. Les protoypes, tous de nouvelle génération, devraient, sur le papier, disposer de performances équivalentes. Dans les faits, ce sont pourtant les prototypes soutenus par des constructeurs – et donc les DPi – qui sont devant. Alors des questions se posent, inévitablement. Le site sportscar365.com rapporte que les instances de l’IMSA envisagent une séparation entre prototypes LMP2 et DPi. Les premiers pourraient accpeter des pilotes amateurs alors que les seconds seraient réservés à des équipages de professionnels. Pas d’emballement toutefois. Rien n’est décidé. Et rien ne devrait mis en place pour la saison prochaine.

Source : sportscar365.com

Photo : IMSA

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "IMSA : vers une séparation Dpi/LMP2 ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

J’ai pas trop compris cette histoire de lmp2/dpi, les dpi ont le même châssis que les lmp2 non? Car j’ai vu un article jouant au jeu des 7 différences entre la Dallara P217 et la Cadillac

Verth.
Invité

« Dans les faits, ce sont pourtant les prototypes soutenus par des constructeurs – et donc les DPi – qui sont devant. »

Autant dire Cadillac. Toujours la dichotomie Usines/Privés. Difficile d’établir un équilibre. Il n’y a pas de règlement idéal, même à utiliser des châssis identiques ! En IMSA comme en WEC, ce qui manque, surtout, ce sont des usines désireuses d’en découdre sportivement avec des protos originaux.

wpDiscuz