Accueil McLaren Les futures McLaren pourraient renoncer à la propulsion

Les futures McLaren pourraient renoncer à la propulsion

149
10
PARTAGER

Alors que certaines supercars ont adopté la transmission intégrale avec empressement, les McLaren sont restées fidèles à la propulsion. Mais cela pourrait changer à l’avenir.

Dans un interview donné à un confrère américain en marge du Goodwood Festival of Speed, le PDG du constructeur britannique a déclaré que les limites de la propulsion pourraient être atteintes dans un futur proche. « Nous n’y sommes pas encore, mais je dirais que nous nous approchons des limites », a-t-il déclaré. « Nous ne prévoyons pas de transmission intégrale en ce moment, mais nous sommes conscients que c’est une direction que nous pourrions bien prendre », a-t-il ajouté.

L’adoption de la transmission intégrale serait dictée par la puissance envoyée aux roues arrière de plus en plus élevée. Pour rappel, la McLaren 720S envoie 720 ch sur les seules roues arrière. Le constructeur n’adopterait pas cependant une transmission intégrale conventionnelle et s’en remettrait à l’hybridation avec un moteur électrique sur les roues avant et un moteur conventionnel sur les roues arrière.

 

Source : Car & Driver

Source photo : McLaren

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Les futures McLaren pourraient renoncer à la propulsion"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yorgle
Invité

Je pense que c’est plus une question de couple que de puissance, non?
D’aileurs, si je ne me trompe pas, la puissance est le couple x la vitesse du moteur. Wizz pourrait infirmer/confirmer?

veyron44
Invité
Etant donné que maintenant on fait 1000ch avec un 1.6, je suis pas certain que ça soit une question de puissance. C’est vraiment une question de motricité, genre pour monter sur Courchevelle, relancer encore plus fort en fin de virage et casser des chrono au Nurburgring (devenu un marketing incontournable) et enfin montrer que « la plus grosse c’est chez nous » au 0 à 100km. Autre intérêt cette configuration permet de se passer d’axe de transmission, ce qui compense l’ajout de batterie, mais surtout permet de configurer un mode « éco » en relance du moteur en ville par exemple ou pour « rentrer… Lire la suite >>
PEMS
Invité

Oui c’est bien la bonne formule! 🙂 Vous avez raison, ce qui fait « patiner » les roues c’est bien le couple moteur.

xpech
Invité

c’est le couple à la roue … on peut faire patiner avec un tout petit couple moteur ….

wizz
Membre
C’est une question de puissance aux roues. Peu importe le type de moteur, de ses caractéristiques, puisque entre moteur et roues,il y a le réducteur (avec ou sans la boite de vitesse). D’une manière ou d’une autre, au rendement près, la puissance du moteur se retrouve au niveau des roues. La suite, c’est la conversion d’une puissance sous forme rotative (roues P = C*w) en puissance sous forme linéaire (voiture P = F*V) pour vaincre les forces de frottements des roues (P = M*g*Crr*V) et aéro (P = 1/2*rho*SCx*V^3) Et enfin, tout dépendra du coefficient d’adhérence des pneus, qui pourront… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Idem chez BM sur les grosses « M »

seb
Invité

Gros couple due à des Biturbo très réactif aussi bien chez BM que chez McLaren , si elles étaient resté en atmo tout en ayant cette puissance la , je ne pense pas que les 4 roues motrices aurait été une priorité dans l’immédiat … Si c’est le cas c’est vraiment dommage n’empêche , elles vont perdre beaucoup en plaisir de conduite et deviendront vraiment castratrice , déjà que la sonorité du V8 Biturbo n’est pas bien folichonne chez McLaren …

seb
Invité

C’est plutôt drôle d’entendre certain dire qu’ils arrivent à bout des propulsions et qu’ils passeront aux transmissions intégrales alors qu’il y a quelques jours on apprenait que d’autres pour qui la transmission intégrale est une référence la quitteraient pour passer à la propulsion.

wpDiscuz